Club Sang

Profitez de toutes nos fonctionnalités et bénéficiez de nos OFFRES EXCLUSIVES en vous inscrivant au CLUB.

JE REJOINS LE CLUB SANG

Son espionne royale et le mystère bavarois - Rhys Bowen

Club Sang

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour pouvoir participer au Club !

5 #AvisPolar
2 enquêteurs
l'ont vu/lu
0 enquêteur
Veut la voir/lire

Résumé :

Londres, 1932.
La reine a confié à Georgie une nouvelle mission délicate : elle doit héberger la princesse Hanneflore de Bavière et jouer les entremetteuses entre elle et le prince de Galles dans l’espoir que ce dernier se détourne enfin de son amante américaine.
Mais entre la propension d’Hanni à séduire tout ce qui porte une moustache, son langage de charretier et sa fâcheuse tendance au vol à l’étalage, Georgie a déjà fort à faire. Et comme si tout cela ne suffisait pas, la princesse bavaroise se retrouve mêlée à un meurtre... Pour éviter un scandale diplomatique, Georgie va devoir remettre sa casquette de détective amateur et se résoudre à démasquer le véritable coupable.

L'œuvre vous intéresse ? Achetez-la chez nos partenaires !

En librairie

Et chez vos libraires indépendants

  • Acheter sur Jesoutiensmalibrairie.com
  • Acheter sur lalibrairie.com
  • Acheter sur Place des libraires

Vos #AvisPolar

  • Sharon 14 janvier 2022
    Son espionne royale et le mystère bavarois - Rhys Bowen

    Trouver des cadavres n’est pas un hobby comme les autres. Je ne suis même pas sûre que Georgiana voit cela comme un hobby. Il se trouve simplement qu’elle en trouve malencontreusement deux, au cours d’une mission qui n’aurait jamais dû la confronter à cela.
    Retour en arrière : Georgiana gagne sa vie comme elle peut, son frère s’est acquitté de son mieux des droits de succession (énorme) et n’a pas totalement tenu les promesses faites à sa soeur. Quand je dis « comme elle peut », c’est qu’elle prépare les maisons avant l’arrivée des propriétaires, qui ne vont quand même pas débarquer dans une maison où tous les meubles sont encore recouverts d’une housse ! Ils ne vont pas non plus envoyer leurs domestiques en éclaireur. Comment vivre sans domestique plus d’une journée ? Comment se lever, s’habiller… ? La vie d’aristocrates, qui devaient veiller à toujours porter les bons vêtements, les bons bijoux selon les circonstances, était bien compliquée. Georgie, elle, a appris à faire sans, et se retrouve bien embarrassée face à la nouvelle mission que la reine Mary lui confie.
    La reine est en effet une mère et une grand-mère comblée. Ses fils lui donnent entièrement satisfaction. Tous ses fils, sauf un : David, l’aîné. Pour ceux dont la grand-mère n’est pas née en 1910 et n’a pas raconté l’un des grands événements de l’entre-deux-guerre, à savoir l’abdication d’Edward VIII, je vous fais un rapide point historique : le prince de Galles n’était toujours pas marié, papillonnant de droite à gauche, avec une préférence pour les femmes plus âgées que lui. Epris d’une américaine (pas une lady donc), qui divorça une deuxième fois après avoir rencontré le prince de Galles, il abdiqua pour l’épouser. L’action se passe en 1932, et même si David fréquente Mrs Simpson, la reine ne désespère pas de le voir éprouver un coup de foudre pour une jeune et jolie princesse. Et pourquoi pas Maria Theresa Hannelore de Bavière ?
    Voici donc Georgiana qui se coltine la blondinette aux nattes impeccables et aux yeux bleus innocents. Elle est tout de même étrange, cette princesse, tout juste sortie du couvent, qui adorait les films de gangsters, et maitrise relativement bien de nombreux termes d’argots. Elle est bien sûr flanquée d’une duègne, une comtesse chargée de veiller sur elle et de s’assurer qu’elle retrouve en Angleterre tout le confort auquel une princesse allemande et sa duègne ont droit – surtout sa duègne, devrai-je dire, même si c’est un terme espagnol.
    Malheureusement, tout ne se passe pas comme prévu. Que le prince de Galles ne s’intéresse pas à elle, c’est logique. Qu’elle et Georgiana aient le don de trouver des cadavres, c’est non seulement étonnant, mais aussi étrange. La police, en tout cas, mène l’enquête – Georgiana aussi. Ce que nous allons découvrir était-il prévisible ? Cela dépend de la volonté de chaque lecteur d’essayer ou non de percer le mystère en même temps que les enquêteurs. Je me dis que, tout de même, certains personnages sont bien naïfs, alors que d’autres n’hésitent pas à s’engager dans la lutte, avec plus ou moins de bonheur, de réussite.
    Ce ne fut pas un roman désagréable à lire, loin de là, mais il est resté pour moi un divertissement, une lecture reposante, une lecture, enfin, qui manque d’originalité. Pour moi, son intrigue ressemble à d’autres, que j’ai déjà lu, ces personnages ne sont pas aussi originaux, aussi fortement caractérisés et reconnaissables que d’autres personnages peuvent l’être.

  • leslecturesdecaroline 2 juillet 2021
    Son espionne royale et le mystère bavarois - Rhys Bowen

    Une série très plaisante et sans prise de tête, plus cosy que mystery car ce n’est pas l’enquête qui prime.

    J’aime beaucoup le contexte historique et l’ambiance du roman ainsi que les personnages (l’héroïne attachante et pétillante et le mystérieux Darcy O’Mara).

    Inutile de vous dire que le tome 3 va vite se retrouver dans ma PAL :-)

  • Enlivre_moi 7 juin 2021
    Son espionne royale et le mystère bavarois - Rhys Bowen

    Georgie - alias la 34e prétendante au trône d’Angleterre - est à peine remise de ses émotions qu’un
    nouveau meurtre lui tombe sur les bras. Mais cette fois elle doit aussi jouer les chaperons d’une remuante princesse bavaroise que la reine voudrait bien voir marié à son fils ainé.

    J’avais hâte de replonger dans l’univers très chic de la très fauchée Georgie ! L’auteur réussit avec
    brio à nous embarquer dans les folles aventures de cette lady enquêtrice.

    Même si j’ai trouvé dès le début le fin mot de l’histoire, j’ai passé un super moment. C’est léger, drôle et le roman vaut plus pour les péripéties qui arrivent à Georgie que pour l’enquête.

    L’ambiance anglaise année 20/30 est toujours top et ça donne envie de se plonger dans cette période
    historique.

  • alexandra 21 mars 2020
    Son espionne royale et le mystère bavarois - Rhys Bowen

    Lecture terminée pour cette deuxième enquête de lady Georgiana de Rannoch, 34eme dans l’ordre de succession du trône d’Angleterre. L’action se passe toujours à Londres mais en cette année 1932, l’intrigue colle à la réalité. La reine a confié à Georgie une nouvelle mission : chaperonner l’héritière du trône allemand, la princesse Hannelore de Bavière, pour mieux la rapprocher du prince David (toujours entiché de son américaine). Mais entre la montée du communisme et du nazisme, la menace Hitlerienne qui s’annonce, des morts qui s’accumulent dans l’entourage de Georgiana et Hannelore... la jeune enquêtrice aura fort à faire pour démêler toute cette affaire et protéger le roi et la reine.
    Une enquête plaisante à lire, toujours aussi bien écrite et documentée. Le ton est un peu plus sérieux que dans le premier et Georgie semble moins écervelée, plus posée. Elle a gagné en maturité et indépendance et commence à assumer ses sentiments pour Darcy
    A lire sans hésiter pour passer un bon moment et découvrir l’Angleterre royale des années 30.

  • 1001histoires 27 décembre 2019
    Son espionne royale et le mystère bavarois - Rhys Bowen

    Son espionne royale et le mystère bavarois : on peut être petite-fille de la reine Victoria et faire des ménages ! Voilà à quoi en est réduite Georgiana ( dont les lecteurs ont fait connaissance ici ), ce qu’elle fait discrètement, parfois en se cachant, souvent en ayant recours au mensonge. Et puis le 7 juin 1932, la reine Mary l’appelle. Lady Georgiana a toute la confiance de la reine d’Angleterre, impératrice des Indes et de tout le tralala et lui confit des missions délicates. Comme l’indique le quatrième de couverture "elle doit héberger la princesse Hanneflore de Bavière et jouer les entremetteuses entre elle et le prince de Galles dans l’espoir que ce dernier se détoure de son amante américaine". Dans la pratique, cette mission se révèle presque annexe, un peu comme si l’auteure utilisait la liaison du futur Edouard VIII avec Wallis Simpson comme prétexte pour emmener le lecteur dans les coulisses de la hight society anglaise ...

    La mission de Georgie n’est pas de tout repos. La princesse Hanni se révèle un personnage haut en couleur, effrontée et dépensière qui ne pense qu’à sortir et vivre dans l’insouciance comme les jeunes de son âge ( après dix années passées au couvent, je la comprend ). Et puis il y a sa dame de compagnie, personnage truculent dont l’apparition est épique et hilarante, je l’imagine parlant avec son accent germanique source de quiproquos ...

    Il y a bien sûr une énigme policière habile, la visite de la princesse tourne au drame lorsqu’un militant communiste est assassiné dans le quartier malfamé de l’East End. Mais là encore ce n’est qu’une clé pour prendre le pouls de l’Europe du début des années 30 car recevoir une princesse bavaroise qui a croisé Herr Hitler n’est pas anodin tout comme évoquer la présence de communistes dans le paysage politique et économique de l’époque.

Votre #AvisPolar

Votre note :
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Bepolar.fr respecte les droits d’auteur et s’est toujours engagé à être rigoureux sur ce point, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos sont utilisées à des fins illustratives et non dans un but d’exploitation commerciale. et nous veillons à n’illustrer nos articles qu’avec des photos fournis dans les dossiers de presse prévues pour cette utilisation. Cependant, si vous, lecteur - anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe constatez qu’une photo est diffusée sur Bepolar.fr alors que les droits ne sont pas respectés, ayez la gentillesse de contacter la rédaction. Nous nous engageons à retirer toutes photos litigieuses. Merci pour votre compréhension.