Tous les péchés sont capitaux - Daria Desombre

Club Sang

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour pouvoir participer au Club !

2 #AvisPolar
0 enquêteur
l'a vu/lu
0 enquêteur
Veut la voir/lire

Résumé :

Depuis l’assassinat de son père, avocat renommé, Macha Karavaï, une jeune étudiante en droit de vingt-deux ans, nourrit une véritable obsession pour les tueurs en série. Pistonnée pour un stage à la Petrovka, l’état-major de la police de Moscou, elle est prise en grippe par Andreï Yakovlev, l’enquêteur en chef, qui décide de la mettre à l’écart en lui confiant d’anciennes affaires d’homicides qui lui semblent sans intérêt.
Mais quand Macha se rend compte que des cadavres ont été découverts à la cathédrale St Basile, à la Tour Koutafia et repêchés devant les remparts du Kremlin, elle identifie un lien entre l’emplacement de ces crimes et le plan de la ville médiévale de Moscou, construite par les architectes au Moyen Âge selon le modèle de la Jérusalem céleste. Contrairement aux catholiques pour qui il existe sept péchés capitaux, les orthodoxes, eux, estiment que tous les péchés sont capitaux. Les corps des victimes n’ont pas été abandonnés mais plutôt mis en scène par le tueur pour représenter divers péchés. Macha parvient enfin à attirer l’attention d’Andreï et ils se lancent alors sur les traces de ce tueur en série on ne peut moins ordinaire…

Vos #AvisPolar

  • Sangpages 16 avril 2019
    Tous les péchés sont capitaux - Daria Desombre

    Toujours intéressant de se plonger dans les écrits d’un auteur étranger, d’une autre culture. Qui plus est quand il s’agit d’une de ces contrées que nous connaissons moins. De ces pays qui s’ouvrent pour nous offrir des récits différents. Moi ? J’adore et toi ?
    Macha vit avec sa mère et son beau-père. Elle rejoint la Petrovka (l’équivalent du 36, quai des Orfèvres à Moscou) après avoir rédigé son mémoire sur les tueurs en série auxquels elle voue une vraie obsession depuis le meurtre de son père quelques années plus tôt.
    Elle a bien du mal à se faire une place dans cette structure où l’ombre de son père, grand avocat, est encore omniprésente. Sous l’aile d’Andreï, elle va devoir ramer sec pour être crédible. Lui, qui ne voit en elle qu’une petite bourgeoise écervelée.
    Il lui refile, d’ailleurs, des basses besognes mais n’avait clairement pas compté sur son flair et ses capacités. Encore moins sur sa détermination.
    Macha, lors de ses recherches, fait d’étranges découvertes qui pourraient bien indiquer qu’un tueur en série arpente les rues de Moscou depuis fort longtemps.
    Au cœur de Moscou, la magnifique ? Un tueur en série ? Et personne n’y aurait rien vu ? Ce n’est tout de même pas cette petite nouvelle stagiaire qui va leur apprendre leur métier ? Et pourtant...L’étau se resserre et la course-poursuite ne fait que commencer...
    En suivant Macha, tu fonceras tête la première dans une bien mystérieuse affaire.
    Des cadavres déposés à des endroits bien précis pour celui qui sait voir.
    Un lien entre eux qui semble mettre en lumière ce que ces personnes pourraient avoir fait dans leur sombre passé…
    Tu t’en doutes, le péché n’est pas très loin et ne sera pas sans te rappeler le fabuleux film "Seven" de David Fincher.
    Une histoire qui t’emportera dans cette Russie mystérieuse, avec sa culture, son passé, ses boulets qu’elle traîne derrière elle comme une coulée de neige après une avalanche.
    Serait-ce en lien avec les vieux-croyants ? Qui pourrait vouloir s’en prendre à ces pécheurs devant l’éternel ?
    Tu verras, le rythme est assez lent et il y a pas mal de longueurs. La traduction m’a paru faiblarde et c’est bien dommage. Cependant, en dehors de ces petits bémols, tu apprécieras, sans doute, la richesse du récit où l’histoire et la religion orthodoxe s’entremêlent habilement. Bien documenté, habilement construit, tu devrais facilement être conquis(e).
    C’est vraiment à découvrir ! 🙂

  • Lisez.du.polar 19 avril 2019
    Tous les péchés sont capitaux - Daria Desombre

    Sortez les chapkas et embarquez pour la Russie 🇷🇺 !

    Pour son premier roman, Daria Desombre nous entraîne à Moscou, plus précisément dans son centre historique, construit au Moyen Age selon le modèle de la Jérusalem Céleste. C’est ici qu’un tueur a choisi d’aider quelques victimes à expier leurs péchés, en s’inspirant des 20 Tourments de l’orthodoxie russe et de la torture médiévale.

    Le roman s’inscrit dans un genre que j’affectionne particulièrement : le polar historique et Daria Desombre trouve ainsi une place de choix aux côtés de René Manzor et Fabrice Papillon (mes chouchous 💖) sur mes étagères.

    Un polar atypique toutefois dans sa narration : le récit est à l’image de la ville et de son héroïne.
    Sobre, élégant, cérébral.
    Pas de courses poursuites sirènes hurlantes, pas d’autopsies sanglantes ou de scènes de crimes violentes (les victimes sont finalement très peu décrites). Mais l’analyse rigoureuse et méthodique des faits, et leurs liens avec les principes de la religion orthodoxe, le tout bâti sur une documentation riche.

    Un premier roman prometteur et qui, pour les amateurs du genre, attise la curiosité.

Votre #AvisPolar

Votre note :
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Bepolar.fr respecte les droits d’auteur et s’est toujours engagé à être rigoureux sur ce point, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos sont utilisées à des fins illustratives et non dans un but d’exploitation commerciale. et nous veillons à n’illustrer nos articles qu’avec des photos fournis dans les dossiers de presse prévues pour cette utilisation. Cependant, si vous, lecteur - anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe constatez qu’une photo est diffusée sur Bepolar.fr alors que les droits ne sont pas respectés, ayez la gentillesse de contacter la rédaction. Nous nous engageons à retirer toutes photos litigieuses. Merci pour votre compréhension.