Club Sang

Profitez de toutes nos fonctionnalités et bénéficiez de nos OFFRES EXCLUSIVES en vous inscrivant au CLUB.

JE REJOINS LE CLUB SANG

L’amour Propre

Club Sang

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour pouvoir participer au Club !

1 #AvisPolar
1 enquêteur
l'a vu/lu
0 enquêteur
Veut la voir/lire

Résumé :

Au salon de massage de luxe de M. Victor, rue de Courcelles, entre les mains habiles de Waan, les hommes s’abandonnent. Depuis qu’elle est devenue orpheline, Waan est reconnaissante envers M. Victor, un ancien associé de son père, de lui avoir évité la fin tragique de la plupart des filles de sa condition en Thaïlande. Mais toute protection a un prix, que M. Victor n’oublie pas de réclamer entre deux symphonies. Et si l’écrin somptueux dans lequel elle pratique aujourd’hui n’a rien à voir avec les arrière-cours miséreuses de Chiang Rai, depuis quelques semaines Waan ressent une inquiétude diffuse. Waan rêve alors de tout changer. Ne plus masser le corps des hommes. Mais a-t-on toujours le choix ? L’Amour propre est un thriller osé, palpitant et implacable dans l’univers clos et énigmatique des salons de massage. C’est aussi une réflexion sans concession sur le rouage cruel et douloureux que peut constituer le désir des hommes et un plaidoyer radical pour le respect de celui des femmes.

Galerie photos

Vos #AvisPolar

  • ReadLookHear 10 mai 2019
    L’amour Propre

    Ce roman, L’amour propre, est annoncé comme un thriller, ce qu’il est à mon avis, mais ce qui le rend également très intéressant c’est qu’il n’est pas que cela, il peut être aussi le portrait d’une femme ou même le portrait de notre société. C’est un livre complet qui nous dépeint l’univers des salons de massages, c’est un roman noir, addictif que j’ai dévoré en deux petits jours.

    Dans son roman, Olivier Auroy, nous raconte la vie de Waan, jeune femme thaïlandaise travaillant dans le salon de massage de Monsieur Victor. Il nous explique avec des mots choisis, sans mettre de côté la noirceur des hommes comment elle et ses amies en sont arrivées à être obligées de faire ce métier. C’est superbement écris, il y a un vrai travail de recherche derrière cette histoire, cela m’a fait penser au roman de Julie Ewa, Les petites filles sur un thème assez proche.

    Le rythme est entrainant, comme je le disais plus haut c’est addictif, les personnages, peu nombreux mais tous plein de mystères sont parfaits. C’est ce côté mystérieux qui fait également la force de ce roman, chaque personnage a des choses à cacher et du coup on se méfie de tout le monde et on est toujours dans l’attente d’un retournement de situation ou d’une révélation fracassante.

    Dans tous les cas, j’ai beaucoup aimé ce roman, j’aime ce style documenté ce voulant être un plaidoyer pour une cause, en l’occurence ici pour le respect des femmes et contre ces institutions créées pour assouvir le désir et le pouvoir des hommes.

    https://readlookhear.wordpress.com

Votre #AvisPolar

Votre note :
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Bepolar.fr respecte les droits d’auteur et s’est toujours engagé à être rigoureux sur ce point, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos sont utilisées à des fins illustratives et non dans un but d’exploitation commerciale. et nous veillons à n’illustrer nos articles qu’avec des photos fournis dans les dossiers de presse prévues pour cette utilisation. Cependant, si vous, lecteur - anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe constatez qu’une photo est diffusée sur Bepolar.fr alors que les droits ne sont pas respectés, ayez la gentillesse de contacter la rédaction. Nous nous engageons à retirer toutes photos litigieuses. Merci pour votre compréhension.