Club Sang

Profitez de toutes nos fonctionnalités et bénéficiez de nos OFFRES EXCLUSIVES en vous inscrivant au CLUB.

JE REJOINS LE CLUB SANG

L’irlandais - Maurice Gouiran

Club Sang

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour pouvoir participer au Club !

2 #AvisPolar
0 enquêteur
l'a vu/lu
0 enquêteur
Veut la voir/lire

Résumé :

Lorsqu’on découvre le peintre Zach Nicholl, le crâne fracassé dans son atelier marseillais, son ami Clovis n’a qu’une pensée en tête : aider Emma, en charge de l’enquête, à retrouver l’assassin ! Zach s’était illustré dans le street art avant de devenir bankable et de fuir Belfast vingt ans plus tôt. C’est donc en Irlande du Nord que Clovis va chercher ce qui se cache derrière ce crime. Zach était l’un des artistes républicains auteurs des célèbres murals, ces peintures urbaines, outils de mémoire et de propagande. Mais pourquoi avait-il quitté son pays juste au lendemain des accords de paix de 1998 ? Ce sont des femmes, étonnantes et déterminées, toutes liées à Zach – Aileen, son épouse, Ghetusa, la veuve ad vitam æternam de son frère, et Breena, combattante féministe au sein de l’IRA – qui donneront peut-être à Clovis les premiers indices…

L'œuvre vous intéresse ? Achetez-la chez nos partenaires !

En librairie

Et chez vos libraires indépendants

  • Acheter sur Jesoutiensmalibrairie.com
  • Acheter sur lalibrairie.com
  • Acheter sur Place des libraires

Vos #AvisPolar

  • Les Lectures de Maud 18 mai 2021
    L’irlandais - Maurice Gouiran

    Coup de 💓💓💓et aussi un Coup de Poing

    Livre lu en deux jours, Coup de 💓💓💓 : Une enquête menée par Clovis d’un côté, journaliste d’investigation, qui avait fait plusieurs reportages en Irlande du Nord dans les années 80. Plus traditionnel, deux flics essaient de retrouver le meurtrier de ce peintre irlandais assassiné à Marseille. En apparence sans histoire, même si son passé reste flou avant qu’il n’arrive en France.

    J’ai beaucoup aimé la mise en avant du « Street Art » comme moyen d’expression de revendications et non pas simplement comme du vandalisme urbain. Une enquête qui met à mal le duo de policiers, en effet plusieurs pistes s’offrent à eux ; soufflées par un supérieur borné, raciste, misogyne et qui aimerait boucler rapidement ce dossier qu’il sent devenir épineux… Surtout lorsque l’Ira devient une piste…

    Clovis, un personnage qui sort de l’ordinaire et des sentiers battus. Il suit son instinct et n’hésite pas à tout mettre en œuvre pour retrouver l’assassin et si par la même occasion il peut plus de 20 plus tard retourner en Irlande, c’est tout bonus pour lui. Il est autant très intuitif et perspicace dans ses recherches et fait preuve de maladresses dans sa reconquête amoureuse. Un personnage attachant doté d’un certain humour.

    J’ai été totalement conquise par ma lecture, la plume de l’auteur avec un style direct et parfois fleuri nous entraîne au fil des pages. Mêlant habilement suspense et faits historiques, alternant le passé et le présent, à travers les expériences de Clovis, il met en lumière une partie de l’Histoire de l’Irlande que j’ignorais…

    A la fin de ma lecture, j’ai passé près de 3h sur Internet pour aller fouiller ce que j’avais lu…Croyant de manière candide à une fiction… Et là Coup de Poing : En effet, jusqu’à maintenant les conflits de guerre qui ont lieu en Irlande se résumait à ce que j’avais entendu dire : Un conflit entre Catholiques et Protestants. En gros les membres de l’Ira n’étaient que des fanatiques et des terroristes.

    Or, l’Ira s’est formé au début du XXème siècle afin de rendre se soulever face à leur colonisateur : l’Angleterre. Le choc que ça été pour moi d’apprendre cela.

    Les différents récits de Clovis lors de ses reportages pendant les années 80, montre que ce rôle a perduré pendant près d’un siècle, en effet l’Irlande du Sud ayant obtenu son indépendance, les Anglais ont voulu conserver les provinces du Nord.

    Bien sûr que dans les différentes branches de cette organisation dite « terroriste », la notion de religion dans ce conflit est présente. Mais pas que, lors du lancement de la grève de la faim par certains prisonniers dont un député, Margaret Thatcher prononcera ses mots « Nous ne négocions pas avec les terroristes ». En effet, en donnant ce statut à ces révolutionnaires qui souhaitaient leur indépendance, cela a permis de légitimer les actions des forces anglaises. En effet, « les assassinats d’opposants au régime et au dictat anglais » aux yeux du monde se traduisaient par « se sont des terroristes, nous combattons ce fléau pour la paix ». Cette grève de la fin évoquée fera 10 morts, alertera l’opinion publique et européenne mais sans résultat, sans résultat.

    Alors je vous écris ces mots aujourd’hui, j’étais très jeune à l’époque et je suis peut-être encore naïve ; mais ce qui m’a révoltée dans ma lecture et ensuite dans mes recherches, c’est la non réaction de l’Europe. L’Angleterre était limite en guerre face à une de ses colonies à quelques heures d’avion de chez nous. Ils ont fait en sorte de créer des écrans de fumée afin de masquer la réalité. Ils ont m^me poussé le vice à faire en sorte que les révolutionnaires se retournent les uns contre les autres. Et personne n’a bougé…

    Il y a des lectures qui marquent, celle-ci restera sans doute très présente dans ma mémoire.

    Je lirai bien-sûr d’autres livres de l’auteur…

  • Louison Lit 23 juin 2018
    L’irlandais - Maurice Gouiran

    Simple et efficace, une histoire dans L’Histoire. Au cours d’une enquête concernant le meurtre de son ami Zach Nicholl peintre/graphiste originaire ancien militant d’Irlande du Nord. Clovis ancien Journaliste du côté de Marseille va tenter de comprendre et de démêler cette intrigue à la demande de sa veuve Aileen. Pour ce la il va faire le voyage vers Belfast ou les évènements de l’IRA sont encore dans tous les esprits. Il va reprendre contact avec les personnes qu’il avait déjà rencontré vingt-cinq ans plus tôt lors des conflits sanglants et fratricides. Parallèlement il y a bien sur l’enquête policière menée par Emma avec qui il a eu une liaison et qu’il convoite encore. Emma et son co-équipier Sami se retrouve vite dans une impasse… Je n’aurai pas voulu passer à côté de la plume de Maurice Gouiran, sa fluidité et son parler local nous apporte un éclairage tout en finesse sur la cité phocéenne et sur la révolution Irlandaise. En rencontrant différentes personnes qui ont connu Zach, nous allons peu à peu comprendre ce qui l’a poussé à s’expatrier vingt cinq ans auparavant. Clovis est le narrateur et son personnage reste très humain et touchant. Revivre Les Troubles par ses yeux est instructif et on oscille entre Guinness et Mauresque avec beaucoup de plaisir. J’ai beaucoup aimé le regard sans concession sur les faits marquants de l’époque Thatcher, des grèves de la faim, des exécutions sommaires au tir de sniper, l’organisation de l’Ira qui semble de plus en plus complexe. Du jour au lendemain on pouvait passer du statut de combattant à celui de traitre et sur dénonciation se faire exécuter. La complexité de cette organisation reste pour moi nébuleuse mais il apparaît clairement qu’en plus de cela elle était aussi machiste en lisant le parcours de Breena. Etre une femme irlandaise se résumait uniquement à porter les enfants, faire la cuisine, s’occuper de son mari et aller à l’église et quand on pense que ce n’est que le 25 mai dernier que la loi anti-avortement a été abrogée alors on peut comprendre que fiction et réalité s’entremêlent aussi bien. Un livre à découvrir par le petit bout de la lorgnette. Bonne lecture.

Votre #AvisPolar

Votre note :
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Bepolar.fr respecte les droits d’auteur et s’est toujours engagé à être rigoureux sur ce point, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos sont utilisées à des fins illustratives et non dans un but d’exploitation commerciale. et nous veillons à n’illustrer nos articles qu’avec des photos fournis dans les dossiers de presse prévues pour cette utilisation. Cependant, si vous, lecteur - anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe constatez qu’une photo est diffusée sur Bepolar.fr alors que les droits ne sont pas respectés, ayez la gentillesse de contacter la rédaction. Nous nous engageons à retirer toutes photos litigieuses. Merci pour votre compréhension.