Club Sang

Profitez de toutes nos fonctionnalités et bénéficiez de nos OFFRES EXCLUSIVES en vous inscrivant au CLUB.

JE REJOINS LE CLUB SANG

La Bête et la Belle - Thierry Jonquet

Club Sang

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour pouvoir participer au Club !

2 #AvisPolar
1 enquêteur
l'a vu/lu
0 enquêteur
Veut la voir/lire

Résumé :

Léon est vieux. Très vieux. Léon est moche. Très moche. Léon est sale. Vraiment très sale ! Léon se tient très mal à table. C’est dans sa nature... C’est triste ? Non : Léon a enfin trouvé un ami, un vrai de vrai ! Seulement voilà, le copain en question est un peu dérangé. Parfois dangereusement. Mais Léon est indulgent envers ses amis. Pas vous ?

Pour aller plus loin

Vos #AvisPolar

  • Kirzy 11 septembre 2019
    La Bête et la Belle - Thierry Jonquet

    Ah ah ah je me suis bien faite avoir !
    Et j’ai adoré ça !
    Après coup, j’ai même l’impression que j’ai tout fait pour me laisser embobiner, ignorant volontairement les indices habilement semés pour ouvrir les yeux aux lecteurs. Juste pour le plaisir de l’enfumage et de m’éclater à découvrir le génial twist final et l’incroyable dénouement qui en découle.

    Faut dire que Jonquet, on le sait, c’est un virtuose de l’écriture qui claque et de la construction minutieuse - à coup de flash backs intelligemment balancés. Il a talent fou pour nourrir un récit basique ( des morts louches dans un petit bled, un enquêteur, un témoin clef en garde à vue , un coupable donné comme tel dès le départ ) de personnages étonnants, de dialogues truculents à l’humour noir assumé.
    Il a l’art de gratter sous les apparences respectables en nous plongeant dans le quasi huis clos d’un appartement où tout vire au sordide, où la folie explose une fois la porte fermée.

    Et comment oublier Léon, « la vieillesse de Léon, ses traits décharnés, son mutisme borné d’ancêtre hostile et déjà détaché de la vie ( ... ), Léon n’était que l’ambassadeur du temps passé, venu relever le compteur des années écoulées, avant que le rideau tombe... Flétri, décrépit, rouillé, délavé par l’usure, Léon avait la patience fière des vieux qui, assis sur leur banc, regardent le sablier se vider, en guettant le dernier grain. »
    Léon qui sait tout ce qu’il s’est passé, Léon la clef de ce court roman noir plus que réussi. Léon qui donne tout son sens au titre. Ultra récréatif !

  • Ju lit les Mots 24 février 2020
    La Bête et la Belle - Thierry Jonquet

    Ainsi se termine l’histoire.

    Personne ne se maria, personne n’eut beaucoup d’enfants.

    Le crapaud resta crapaud, aucune jeune fille ne s’étant proposée pour lui donner un baiser, en dépit des nombreuses annonces parues dans les revues spécialises.

    Le Petit Poucet, perdu dans la jungle des villes, devint contremaître chez Citroën.
    Les sept nains terminèrent leur vie dans un centre de gériatrie.

    Le petit canard ne devint jamais cygne : il retourna au pays avec le million pour les immigrés.

    Le Chat Botté fut capturé par les rabatteurs d’un laboratoire pharmaceutique où l’on pratique la vivisection...

    Tout fout le camp.

    Je m’attendais à une adaptation de « La belle et la bête », je me suis retrouvée à lire un polar !

    Je ne suis pas entrée très facilement dans ce livre, les personnages ne sont pas clairement identifiés et les faits ne se suivent pas pas nécessairement.

    J’ai donc reconstruit cette histoire, morceau par morceau, ou du moins j’ai tenté !

    Tout semble bizarre :

    Un type qui accumule chez lui les sacs poubelles, qui pisse dans des bouteilles, son appartement devenant une décharge qui va éveiller l’attention des voisins...
    Le commissaire qui cherche midi à quatorze heures alors qu’il a les confessions du Coupable ?
    Le vieux Léon qui s’entête à ne rien dire..

    hein, pourquoi ? Pourquoi ?

    "Le dimanche, je la voyais, du balcon, partir pour la messe, avec son petit chapeau couvert de raisins en bois et de feuilles d’églantine en tissu, son livre de prières sous le bras, sa démarche rapide, les fesses bien serrées, des fois qu’on allait lui mordre l’arrière-train !"

    En général, lorsque je lis un roman policier, je me laisse porter par l’histoire, les rebondissements... Je ne me pose pas trop de questions !

    "Je suis là, tassé dans mon coin, assis dans un fauteuil à côté du bureau de Gabelou qui est parti en vadrouille je ne sais où. Je moisis ici depuis cinq jours..."

    Je me laisse souvent embobiner, mais alors là j’ai été bluffée, scotchée, les bras m’en sont tombés !

Votre #AvisPolar

Votre note :
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Bepolar.fr respecte les droits d’auteur et s’est toujours engagé à être rigoureux sur ce point, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos sont utilisées à des fins illustratives et non dans un but d’exploitation commerciale. et nous veillons à n’illustrer nos articles qu’avec des photos fournis dans les dossiers de presse prévues pour cette utilisation. Cependant, si vous, lecteur - anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe constatez qu’une photo est diffusée sur Bepolar.fr alors que les droits ne sont pas respectés, ayez la gentillesse de contacter la rédaction. Nous nous engageons à retirer toutes photos litigieuses. Merci pour votre compréhension.