Club Sang

Profitez de toutes nos fonctionnalités et bénéficiez de nos OFFRES EXCLUSIVES en vous inscrivant au CLUB.

JE REJOINS LE CLUB SANG

Le Couteau - Jo Nesbø

Club Sang

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour pouvoir participer au Club !

9 #AvisPolar
2 enquêteurs
l'ont vu/lu
7 enquêteurs
Veulent le voir/lire

Résumé :

Après la conclusion dramatique La Soif, Le Couteau voit Harry Hole se réveiller avec une gueule de bois féroce, ses mains et ses vêtements recouverts de sang...
Non seulement Harry est sur le point de faire face à un vieil ennemi mortel, mais aussi à son plus sombre défi personnel.

Pour aller plus loin

Vos #AvisPolar

  • Sylvie Belgrand 20 juillet 2019
    Le Couteau - Jo Nesbø

    Merci à la Série Noire Gallimard de m’avoir permis de le découvrir en avant-première.

    En librairie le 15 août 2019.

    L’inspecteur Harry Hole est de retour !
    L’été va être rouge sanglant et coupant, très coupant.

    Jo Nesbø ne vous raconte pas une histoire. Il a ce talent incroyable de vous faire entrer dans la tête du héros et de vous faire vivre l’aventure de l’intérieur. Quand Harry Hole boit, vous titubez. Quand Harry Hole souffre, vous pleurez. Quand Harry Hole cogne, ça vous fait mal aux phalanges.
    C’est un bouquin qu’on lit avec son coeur, avec ses tripes, et qu’il est tout simplement impossible de lâcher tant l’intrigue est incroyablement bien construite.
    600 pages qu’on ne voit pas passer et dont on se dit : "Mince... c’est déjà fini !", tellement c’était bon.

    #LeCouteau #JoNesbø #SérieNoire #Gallimard #Polar #thriller #HarryHole

    Le quatrième de couverture :

    Harry Hole a réintégré la police criminelle d’Oslo, mais il doit se contenter des cold cases alors qu’il rêve de remettre sous les verrous Svein Finne, ce violeur en série qu’il avait arrêté il y a une dizaine d’années et qui vient d’être libéré.
    Outrepassant les ordres de sa supérieure hiérarchique, Harry traque cet homme qui l’obsède. Mais un matin, après une soirée bien trop arrosée, Harry se réveille sans le moindre souvenir de la veille, les mains couvertes du sang d’un autre.
    C’est le début d’une interminable descente aux enfers : il reste toujours quelque chose à perdre, même quand on croit avoir tout perdu.

  • Mat Rebus 13 août 2019
    Le Couteau - Jo Nesbø

    Lu en anglais au moment de sa sortie au Royaume Uni le mois dernier. Après l’inutile et assommant Macbeth, Nesbo revient aux enquêtes de Harry Hole, le flic tellement amoché qu’on se demande comment il tient encore debout. Ce nouvel opus est un grand cru. Alors que Harry aurait bien mérité un peu de sérénité, ce qu’il va subir dans Knife va le faire plonger plus profondément que jamais. Une enquête complexe, bourrée de fausses pistes et de doutes. Du grand Hole !

  • Killing79 29 août 2019
    Le Couteau - Jo Nesbø

    Faire une critique d’un auteur qu’on adore, c’est un peu comme juger son propre enfant. On essaye d’être juste mais quand on aime, on ne l’est jamais vraiment ! Voilà le dilemme face auquel je me trouve. Jusque-là tous les épisodes de la série Harry Hole que j’ai pu lire ne m’ont jamais déçu. Je vais donc essayer d’être le plus honnête possible…

    Dans ce beau pavé de 600 pages, Jo Nesbo nous offre un épisode où notre héros est très mal en point. On connaissait déjà son alcoolisme destructeur et ses failles. Mais cette fois-ci, il est vraiment poussé dans ses retranchements. Un drame terrible va lui tomber dessus. Et alors qu’il semble toucher le fond, tous les évènements vont s’enchaîner pour creuser encore. Autant vous dire que pour les groupies, la tension est à son comble. Plus que jamais, on est aux côtés de cet inspecteur charismatique afin de le sortir de ce mauvais pas. Ces malheurs deviennent les nôtres. Par conséquent, je ne pense pas qu’il faille débuter la découverte de cette série avec ce volume. Sans empathie pour Harry, vous atténuerez la puissance de cette aventure.

    Outre ces détails, « Le couteau » est un polar particulièrement réussi. Comme d’habitude, l’auteur maîtrise son sujet de bout en bout. Il confirme son talent de narration qui tient parfaitement sur la longueur. Grâce à un scénario travaillé avec son lot de surprises, on ne s’ennuie jamais. Tous les éléments ont leur importance et les rebondissements nous retournent le cerveau.

    Ceci étant dit, j’ai malgré tout tenté de trouver des reproches afin de paraître objectif, mais j’ai échoué. Toute la faute en revient à Jo Nesbo, qui a su une fois de plus me surprendre et mettre en action un opus particulièrement oppressant, surtout pour les fans d’Harry Hole.

    http://leslivresdek79.com/2019/08/29/485-jo-nesbo-le-couteau/

  • Kirzy 11 septembre 2019
    Le Couteau - Jo Nesbø

    Le Couteau est la douzième enquête de l’inspecteur Harry Hole ... mais pour moi, ce sera une première. Et ce qui est bien, c’est que je n’ai absolument pas été gênée par cette virginité littéraire. Bien évidemment, les fidèles pourront mieux goûter l’évolution psychologique de ce personnage et sans doute mieux appréhender la détresse terrible qui s’abat sur lui dans cet opus. Je ne peux donc comparer.

    Comme dans tout bon polar, on retrouve un whodunit classique : un meurtre, plusieurs suspects, des rebondissements et une résolution que je n’ai absolument pas vu venir, bien joué ! du suspense, de la tension, un rythme trépidant porté par un écriture efficace, souple et nerveuse.

    Mais ce polar est à mon sens bien au-dessus de beaucoup d’autres par le vertige émotionnel qu’il provoque chez les lecteurs grâce à des personnages tous d’une grande profondeur psychologique, tous en proie à des interrogations morales et métaphysiques. En premier lieu, Harry Hole, que je découvre donc. Même si la figure de l’enquêteur au bord du gouffre n’est pas neuve, rarement un personnage de ce type aura été autant malmené dans un polar : il se retrouve un matin sans aucun souvenir de la nuit passée, les mains couvertes d’un sang qui n’est pas le sien.

    A partir de là, c’est la spirale infernale qui l’emmène aux confins de la folie ... comme les autres personnages secondaires qui gravitent autour de lui : Bohr, vétéran d’Afghanistan rongé par la culpabilité et la mort ; Svein « le fiancé « Finne, effroyable meurtrier – violeur en série. Jamais les frontières entre le Bien et le Mal auront été aussi étanches. On se demande en permanence si Harry va franchir la ligne jaune ou s’il l’a déjà franchi ou quand il va le faire. le neuvième cercle des enfers de Dante n’est plus très loin.

    Je me suis régalée avec ce polar complexe, riche et déchirant, parfaitement mené. Je ne sais pas si les autres enquêtes de Harry Hole sont aussi abouties mais clairement, celle-ci est de haute volée !

  • Musemania 21 septembre 2019
    Le Couteau - Jo Nesbø

    L’inspecteur Harry Hole est un policier incontournable pour tout amateur de polars qui se respecte. Depuis déjà 11 enquêtes plus noires les unes que les autres, Jo Nesbo, son auteur, en a un fait un héros de la littérature nordique. Il y a très longtemps, j’avais déjà lu plusieurs enquêtes et ensuite, je n’ai plus vraiment suivi cette série, très bonne par ailleurs. Ce n’était pas parce qu’elle ne m’avait pas plu, bien loin de là. Mais face à la masse toujours plus conséquente de livres publiés chaque année, je n’ai certes jamais trouvé le temps.

    Et voilà que pour la sélection du mois de septembre du Grand Prix des Lectrices Elle 2020, mes comparses du jury l’ont retenu dans la catégorie « polar ». Quel plaisir donc de pouvoir me plonger dans cette douzième enquête !

    Je n’ai pas été déçue et m’en suis un peu voulue de ne pas avoir prolonger le plaisir de lire en ayant suivi complètement ces aventures de l’inspecteur Harry Hole. Attention, je ne veux pas dire que le fait de ne pas avoir lu les tomes précédents fait que le lecteur se retrouve complètement perdu. Pas du tout ! Des rappels subtils sont faits tout du long, empêchant de se retrouver comme une biche dans les phares sur une route de nuit au milieu des bois. Mais ça a été une erreur de ne pas lire la série au fil des parutions (omission à laquelle je vais clairement y remédier au fil des prochains mois).

    On retrouve ici Harry, dans un piteux état, alcoolique notoire, abandonné de tous mais surtout de l’amour de sa vie, cantonné à un métier qui ne l’excite plus. En plus, un violeur qu’il ne peut oublier, Svein Finne, est sorti de prison et risque de recommencer ses basses œuvres à tout moment. Au plus bas, Harry se réveille pourtant un matin avec du sang sur lui mais plus aucun souvenir. Une chose est sûre, ce n’est pas son sang mais à qui donc appartient-il alors ?

    Ce polar est clairement une brique puisqu’il pèse plus de 600 pages et pourtant, qu’il est dur à lâcher ! Une fois prise dans sa lecture, impossible de m’acquitter de toutes mes tâches ! C’est très dense, ce que certaines de mes compagnes de lecture ont trouvé rebutant. Pour ma part, je ne me suis pas ennuyée une seule seconde ou millième de secondes.

    Un talent extraordinaire de son auteur, Jo Nesbo, est de vous fourrer dans de nombreuses fausses pistes. Alors que vous pensez être en présence du coupable, il vous retourne la situation avec brio. Et le mieux, c’est qu’il ne le fait pas qu’une seule fois mais bien à plusieurs reprises !

    Quant à la fin de l’histoire et de l’enquête, quelle claque je me suis prise. En effet, sera bien malin celui qui aurait pu l’imaginer. Jo Nesbo est et restera l’un des meilleurs écrivains venant du froid, vous faisant autant frissonner par ses décors glaciaux que par son sens fantastique du suspens. Grande amatrice de la littérature policière, je lui tire mon chapeau et le remercie pour ce très bon moment passé en compagnie de Harry Hole. J’en redemande !

  • QuoiLire 22 septembre 2019
    Le Couteau - Jo Nesbø

    Jo Nesbo revient donc pour une douzième aventure d’Harry Hole. Je plains ce personnage dont la trame est plus qu’usée (en fait sa dernière aventure lui avait valu un doigt en titane) et dont son créateur va encore l’abîmer un peu plus. Abîmer est le terme qui se prête le mieux car dans ce nouveau roman, Harry Hole va être malmené en retrouvant ses démons éthyliques, en étant écarté de l’enquête du fait de sa proximité de la victime, sa femme, en étant confronté à son Moriarty (le fiancé) et lui faire toucher le fond, le projeter dans les abîmes, en le posant en tant que principal suspect.

    L’originalité de ce livre est de sortir Harry Hole de sa zone de confort, de lui enlever le rôle de super-flic, de le confronter à toutes ses faiblesses, ses trous de mémoire. Il va devoir réfléchir sur sa personne, sa responsabilité dans l’affaire, la possibilité de rendre la justice par soi-même plutôt que recourir à celle du peuple. Bref il perd tout ses repères.

    Si vous êtes plutôt de ceux qui appréciaient les romans dynamites, voire dynamités, il vous faudra patienter le dernier tiers du roman qui reprend les schémas narratifs habituels de Jo Nesbo. Tactique, rythmé, rebondissant, Harry Hole reprend du poil de la bête jusqu’à ce que .....

    En conclusion, si ce Harry Hole n’est pas complètement le Harry Hole que nous avons connu dans les onze précédents épisodes du personnage favori de Jo Nesbo, ce livre est original dans la faiblesse du héros à laquelle nous ne sommes pas insensible.
    https://quoilire.wordpress.com/2019/09/22/jo-nesbo-le-couteau/

  • manonlitaussi 25 septembre 2019
    Le Couteau - Jo Nesbø

    La rencontre avec Jo Nesbo s’est plutôt très bien passée pour moi vu que je ne suis pas adepte des polars nordiques. Et je suis désormais prête pour connaître les début de ce flic judicieux amateur de musique Harry, tombeur de ses dames. Suspendu de ses fonctions de flics, notre héro se réveille avec une gueule de bois et apprend la mort d’un proche (je fais ce que je peux pour ne pas spoiler). Ceci alors qu’est libéré un tueur et violeur en série qu’il a arrêté il y a plusieurs années. D’ailleurs chaque apparition de ce criminel m’a fait froid dans le dos. L’enquête paraît facile, le polar linéaire mais tout se complique, les suspects se multiplient, les indices portent sur un coupable puis un autre, on se fait des films en se croyant malin et en pensant avoir deviné mais c’est l’auteur qui maîtrise les personnages et l’intrigue pour nous guider du bout du nez.
    Le roman est foisonnant d’événements, d’histoires et de personnages. IL n’en est pas pour autant compliqué. Je n’ai pas eu besoin de note malgré ma mémoire limitée. J’ai trouvé le rythme bien posé et non lent, les personnages sont bien étudiés, ont un certain relief grâce à leur passé révélé, leurs rancoeurs, leurs doutes.
    Ce que j’ai apprécié tout particulièrement c’est que je n’ai aucunement souffert de ne pas avoir lu les enquêtes précédentes.
    Il y a plusieurs intrigues qui se mêlent impeccablement. Tous les personnages sont parfaitement maîtrisés placés et bougés par l’auteur pour un final remarquable qu’on a beau essayé de trouver mais l’auteur se joue de nous habilement.

  • Sylvie Geoffrion 24 octobre 2019
    Le Couteau - Jo Nesbø

    12e enquête pour l’inévitable Harry Hole. Inévitable parce que nous savons qu’Harry va nous rentrer dedans, comme à chaque fois. Star du polar nordique, on peut dire du héros de Jo Nesbo que c’est un incontournable. Depuis le temps, on a appris à vivre avec lui. Nous oui, lui non. Ici Harry atteint pratiquement le fond. De désespoir, d’angoisse, de souffrance. Il est dévasté et évidemment se remettra à boire. Commettra-t-il l’irréparable ? Irréparable professionnel et personnel ? De fausses pistes en indices vrais, Nesbo nous balade allègrement. On sent qu’il prend un plaisir tordu à transbahuter ainsi son lecteur dans cette enquête des plus complexes. Ce qui ne gâche en rien notre plaisir car son écriture trépidante, rythmée et son irrévérence tellement pertinente sur les vicissitudes humaines nous gardent bien éveillé et font qu’il nous est difficile de lâcher ce titre. Pour moi, c’est une des enquêtes les plus compliquées mais aussi une des plus réussies. Il ne faut pas passer à côté de ce Hole/Nesbo.

  • Lettres et caractères 29 octobre 2019
    Le Couteau - Jo Nesbø

    Le couteau est le premier roman de Jo Nesbo que j’ai eu entre les mains. Plutôt agréable pour un polar très conventionnel, il a malgré tout un gros défaut à mes yeux : on n’en voit pas la fin…

    Je crois que nous avons tous dans notre entourage plus ou moins proche, une personne qui parle, mais qui parle ! C’est bien simple, quand on voit son nom apparaître sur le téléphone, on rechigne à décrocher car on n’a pas 24h devant soi pour l’écouter nous raconter sa vie dans les moindres détails. Il y a des gens comme ça qui ne savent pas aller droit au but mais préfèrent prendre les chemins de traverse. Après tout, ils font ce qu’ils veulent de leur temps mais quand ils nous embarquent dans leurs palabres, leur temps c’est aussi le nôtre !

    Jo Nesbo ne fait certes pas partie de mes intimes mais sa logorrhée a eu raison de mon précieux temps de lecture pendant un bon moment. J’ai cru qu’il ne s’en sortirait jamais de son enquête le pauvre Harry Hole. L’ensemble n’est pas désagréable à lire, bien au contraire et j’ai même été prise d’intérêt pour ce énième flic cabossé. Il est finalement aussi dérangé que dérangeant et aussi attachant que flippant et cette enquête qui va le toucher de très près renforce encore la sympathie que le lecteur peut avoir pour lui.

    Mais voilà, ça traîne, ça se perd dans des histoires parallèles. Et quand ça perce enfin le mystère, c’est pas fini ! On repart pour un tour. Deux fois il m’a fait le coup le Jo :

    « – attends, attends, c’est pas fini, j’ai encore un truc à te dire !

    – Oui mais moi j’ai plein d’autres livres qui m’attendent !

    – Mais attends je te dis, il y a encore un truc super qui va se produire, tu ne vas pas en revenir !

    – Ok mais fais vite, faut que je rende mon avis sur ton histoire, la deadline approche. »

    Voilà en substance le dialogue intérieur que j’ai pu avoir avec l’auteur. Et maintenant que j’ai enfin pu raccrocher et pousser mon ouf de soulagement, je vous avoue que je ne suis pas sûre de me laisser avoir une nouvelle fois. Il m’a épuisée le JO…

    Ce roman a été lu dans le cadre du Grand Prix des lectrices Elle 2020. Il s’agit du roman retenu dans la catégorie policier par le jury de septembre et soumis à l’appréciation des jurées des autres mois dont je fais partie.

    Retrouvez mon avis complet sur Le couteau sur mon blog lettres-et-caracteres.com

Votre #AvisPolar

Votre note :
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Bepolar.fr respecte les droits d’auteur et s’est toujours engagé à être rigoureux sur ce point, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos sont utilisées à des fins illustratives et non dans un but d’exploitation commerciale. et nous veillons à n’illustrer nos articles qu’avec des photos fournis dans les dossiers de presse prévues pour cette utilisation. Cependant, si vous, lecteur - anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe constatez qu’une photo est diffusée sur Bepolar.fr alors que les droits ne sont pas respectés, ayez la gentillesse de contacter la rédaction. Nous nous engageons à retirer toutes photos litigieuses. Merci pour votre compréhension.