Club Sang

Profitez de toutes nos fonctionnalités et bénéficiez de nos OFFRES EXCLUSIVES en vous inscrivant au CLUB.

JE REJOINS LE CLUB SANG

Les Marcheurs - Frederic Mars

Club Sang

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour pouvoir participer au Club !

14 #AvisPolar
5 enquêteurs
l'ont vu/lu
1 enquêteur
Veut la voir/lire

Vos #AvisPolar

  • Sangpages 17 septembre 2018
    Les Marcheurs - Frederic Mars

    Je te dis de suite, c’est un des livres qui m’a le plus percutée depuis fort longtemps...
    Une histoire construite sur les débris encore fumant du 11 septembre, 11 après, fallait oser et Frédéric Mars l’a fait avec brio !
    Je sais pas toi, mais moi, suis pas trop fan de ce genre de récit un poil trop politique mais aussi parce que le terrorisme, je préfère faire l’autruche que de le regarder en face...c’est pas bien mais ça me fout trop les boules. Et pourtant, ce livre- là, je ne peux qu’avouer avoir pris un pied d’enfer à le lire...
    Un sujet sensible pour moi, comme pour toi sans doute.
    Le 11 septembre 2001, je vivais aux Etats Unis et pas facile de replonger dans cette période d’horreur, ces jours où j’ai assisté des personnes qui tentaient de joindre les membres de leur famille, ces jours où j’ai pleuré avec eux…Ces jours où je portais la vie alors que des milliers mouraient...
    Un thriller puissant, complexe, aux ramifications multiples relatant à la perfection tout ce que peut impliquer une vague de terrorisme vu de l’intérieur. NSA, Homeland Security, FBI, NYPD, tous se retrouvent sur le pied de guerre, sur le pont, pour faire face à cette vague d’explosion aux allures plus qu’étranges. Liz McGeary et Sam Pollack vont devoir faire face au pire.
    Une hécatombe dans tout le pays. Des hommes, des femmes transformés en bombe humaine. Urgence nationale, couvre-feu, un pays mis à genou par ses propres citoyens. Groupement terroriste ? Secte ? Quel point commun entre ces marcheurs ? 11 ans plus tard le cauchemar revient. Comme une maladie impossible à éradiquer.
    Un thriller "intelligent" percutant et très déstabilisant. Précis. Une documentation de ouf et des révélations sur le 11 septembre... Frédéric Mars ne fait pas dans l’approximatif, la demi-mesure et encore moins dans la dentelle.
    L’analyse pertinente d’une société, d’une situation. Brillant de bout en bout, un livre qui démontre que tout est possible, que ce scénario fictionnel est plausible et qu’au final, quoi qu’on fasse, on reste vulnérable...et ça...ça m’a foutu grave les boules...la pétoche, les flopettes...
    Malgré quelques longueurs, je me suis retrouvée totalement happée par cette histoire sombrement réaliste qui démontre par A+ B que le terrorisme n’a pas de limites.
    Un style excellent, très visuel. D’ailleurs y a-t-il un réalisateur ou un producteur dans l’assistance ? Tout est là pour faire un vrai box-office (pas une daube comme on n’en voit que trop maintenant)
    Et puis, il y a l’incroyable réaction du peuple. Ce questionnement omniprésent. Les marcheurs, sont-ils de simples innocents ? Faut-il les sauver ou les éliminer ? Quelle est la meilleure décision ? Surtout si l’on sait que plus de 120’000 personnes sont opérées aux US chaque année...Cette réaction n’est-elle pas encore pire que tout le reste ?
    Bon, j’arrête là ma blablate parce que je pourrai continuer à en parler pendant des heures et qu’au lieu de lire ça, tu ferais mieux de t’attaquer au livre lui-même !
    Imagine…
    Tu marches…
    Tu t’arrêtes…
    Tu meurs...
    Marche ou crève...ça te rappelle quelque chose ?

  • nathf 18 septembre 2018
    Les Marcheurs - Frederic Mars

    Manhattan - 9 septembre 2012 - Un homme lambda se dirige vers le métro, s’arrête et explose, faisant de nombreuses victimes autour de lui.
    Ce genre d’explosions s’enchaînent dans tous les Etats-Unis, sans qu’on puisse prédire où se situera la prochaine attaque.
    Sam Pollack et Liz Mc Geary sont chargés d’enquêter sur ces actes terroristes non revendiqués.
    Ce roman est proprement terrifiant !
    Frédéric Mars nous fait revivre l’horreur du 11 septembre et en rajoute une couche.
    Imaginez être terroriste à votre insu.......
    Vous allez me dire, c’est un peu tiré par les cheveux.Eh bien, pas du tout, l’intrigue est tout-à-fait plausible, c’est pour cette raison qu’elle est flippante.
    En y ajoutant une touche d’émotion, l’auteur allège le côté politique du récit et nous touche, on s’identifie aux protagonistes et on frissonne autant qu’eux.
    Malgré ses 720 pages, une fois commencé, vous n’en sortirez pas et ne vous ennuierez pas une seconde.
    Un thriller explosif que vous n’oublierez pas de sitôt.
    Un conseil.......marchez et ne vous arrêtez pas !

  • jeanmid 30 septembre 2018
    Les Marcheurs - Frederic Mars

    Ce bouquin m’a complètement scotché avec cette histoire incroyable et originale qui nous tient en haleine jusqu’au bout .
    Un récit qui nous embarque aux States en septembre 2012 . Alors que la campagne pour l’élection présidentielle bat son plein , mettant au premier plan le maire de New York ( Edgar Wendell ) pour les républicains contre l’actuel Président des USA ( Stanley Cooper ) pour les démocrates - un homme de couleur ( toute similitude avec un personnage réel n’est peut être pas complètement fortuit) , une vague d’attentats terroristes déferle subitement sur le pays . Mais la particularité est qu’il s’agit d’innocents américains dont le pacemaker trafiqué à leur insu les a transformé en bombes ambulantes. S’il ne veulent pas mourir leur seul espoir est de ne jamais s’arrêter de marcher..
    Une course contre la montre est alors engagée par les autorités afin de mettre un terme à cet horrible massacre . Deux flics que tout oppose sont engagés en première ligne vingt quatre heures sur vingt quatre : le capitaine du NYPD , Sam Pollack ( don’t la fille Grâce fait partie des malheureuses implantées des pacemaker trafiqués) et Francis Benton , patron de l’antenne new yorkaise du FBI , un type autoritaire et jusqu’au boutiste.
    Le temps leur manque et leur mission semble impossible mais toute la puissance et l’Intelligence combinée des principaux Services que comptent les USA est derrière eux afin de débusquer l’organisation derrière cette machine infernale et stopper leur funeste dessein . Vont-ils y parvenir ?

    Pour moi Frédéric Mars a réalisé un véritable tour de force romanesque en écrivant cette histoire , d’autant plus glaçante qu’elle est réaliste et si vraisemblable . On sent en effet un gros travail de documentation et de recherches de la part de l’auteur ce qui rend le récit d’autant plus crédible.
    Côté affect vous vous retrouverez littéralement happé- comme les principaux personnages - par cette course sans fin où chaque minute s’égrène avec son lot macabre de morts par explosion ainsi que leurs effets collatéraux totalement destructeur . le lecteur , en immersion totale , partage complètement la douleur des Marcheurs comme l’énorme pression sur les épaules du Président et de ses principaux conseillers. le rythme est à l’avenant : prestissimo et sans relâche pendant 700 pages . Un conseil : prenez des vitamines avant de l’attaquer !
    Vous l’aurez compris ce roman est un "must have" sans condition.

  • mavic 1er octobre 2018
    Les Marcheurs - Frederic Mars

    Une pépite !

    Voilà ce qui ressort de ma lecture. Préparez-vous à vous immerger en compagnie des marcheurs et à vibrer d’émotions.
    C’est rythmé, c’est brut en émotions et c’est explosif. Voici un livre qui ne vous laissera pas indifférent. A l’image d’un épisode de série TV, j’ai été littéralement happé par l’intrigue sur fond de politique, les personnages, les thèmes… tout !

    Pourtant ça peut impressionner un pavé de 700 pages. Mais l’auteur parvient à capter l’attention du lecteur sans le perdre dans des explications interminables sur les différents systèmes de sécurité des Etats-Unis et leur fonctionnement selon leur responsabilité.

    Je me suis plongée dans cette course contre la montre, à côté de ceux qui sont devenus des bombes humaines. D’autant plus que l’on approche de la date fatidique du 11 septembre, encore bien présents dans tous les esprits.

    Durant 700 pages, on suit nos différents protagonistes dans la résolution de leur enquête mais pas que. En effet, l’auteur nous propose également d’entrer dans la tête de ceux que l’on nomme les marcheurs. J’ai trouvé que cela nous rapprochait plus de ces personnages, qu’ainsi mon empathie était plus développé envers tous ces gens. Heure par heure, page après page, j’ai vécu cette histoire, ce suspens à se demander qui ? Comment ? Pourquoi ? Une lecture d’autant plus immersive pour ma part car tellement réaliste de par le sujet. Et du coup… qu’Est-ce que ça a pu me prendre aux tripes parfois.

    La narration est bien construite, j’ai envie de dire que l’on a pas le temps de s’ennuyer même entre deux explosions. C’est dense, c’est beaucoup d’explications à prendre en compte. Mais c’est immiscé entre deux actions, deux dialogues, de sorte que ce n’est pas barbant si je puis dire. J’irais même jusqu’à dire que c’est une bouffée d’oxygène face à ce à quoi on est confronté dans ce livre.

    Et puis arrive les cent dernières pages, le dénouement… avec aucune envie que ça s’arrête. La plume de l’auteur est addictive, de celle qu’on en redemande encore. Pendant 600 pages j’ai vibré avec ses protagonistes, j’ai ri, j’étais outré, en colère, triste… Et les 100 dernières pages c’est l’apothéose ! Tout s’enchaine, le temps nous rattrape, il n’y a plus le temps de quoi que ce soit… C’est un dénouement en apnée que j’ai passé jusqu’aux dernières pages.

    En bref,

    Les marcheurs est mon coup de cœur de cette année, indéniablement. C’est la première fois où je me demande bien quoi lire après une telle lecture. Immersive, percutante, émouvante, ce livre a tout pour plaire à une majorité de lecteurs. Ne vous laissez pas impressionner par sa taille… c’est juste 700 pages de bonheur.

  • Mes évasions livresques 9 octobre 2018
    Les Marcheurs - Frederic Mars

    Ce roman de Frédéric Mars est sorti en grand format il y a quelques années sous le titre Non Stop.

    Pour sa publication en poche chez La Mécanique Générale, le roman fait peau neuve et s’orne de ce nouveau titre très parlant Les Marcheurs.

    Ce roman est un thriller haletant, palpitant , très anxiogène de par son sujet et extrêmement bien documenté.

    Les Marcheurs est un brillant thriller politique qui traite d’un sujet, malheureusement, de plus en plus d’actualité : le terrorisme mais il parle aussi des arcanes du pouvoir et de la complexité des forces de l’ordre à repousser la menace terroriste quand elle est le fait de personnes isolées... ça vous rappelle quelque chose ?

    Normal, le roman est brûlant d’actualité et c’est encore plus glaçant de se dire que le roman est antérieur aux événements que nous vivons depuis 2015.

    J’ai beaucoup aimé le traitement de ce roman que j’ai lu comme je suis une série télé, on ne peut s’empêcher de penser à 24 heures chrono, notamment...
    Les personnages sont très bien développés et nombreux : il y a des personnages très attachants et des têtes à claques^^ Aucun ne laisse indifférent et tous ont leur importance.

    Les Marcheurs est un thriller brillant et captivant, qui malgré ses 720 pages vous tiendra en haleine jusqu’au bout et vous offrira une bonne dose de frissons.

    Une très belle lecture que je vous recommande chaleureusement...

  • Pickbooks 26 février 2019
    Les Marcheurs - Frederic Mars

    Bonjour à tous !

    9 septembre, Manhattan. Un homme ordinaire reçoit une enveloppe anonyme et se met à marcher en direction du métro. À peine s’est-il arrêté sur le quai de la station qu’il explose, semant la mort autour de lui.

    En une phrase on comprend que ce bouquin va jouer sur un terrain ultra sensible et douloureux. Les attentats et plus précisément à l’approche de l’anniversaire de ceux du World Trade Center.

    Je ne vais pas y aller par quatre chemins, cette lecture est une énorme réussite ! J’ai dévoré ses 700 et quelques pages en à peine deux jours. L’auteur ne vous laisse pas le choix, le rythme est incroyable, l’action et les rebondissement incessants, comment peut-on le lâcher ? Le lecteur se retrouve aussi essoufflé, aussi oppressé que les marcheurs dont il suit l’évolution. L’intrigue est ultra intelligente et documentée, j’ai eu bobo à mes neurones à certains moments. C’est impressionnant de précision et de réalisme. Car ce qui est encore plus effrayant c’est que ce qu’il décrit paraît tellement crédible, tellement faisable que ça fait froid dans le dos.

    Dire que ce roman fait réfléchir est un euphémisme à tous les points de vue. Bref si vous voulez faire battre, et pas qu’un peu, votre cœur de lecteur, n’hésitez pas une seule seconde !

  • calyenol 28 février 2019
    Les Marcheurs - Frederic Mars

    Et bien,qu’en dire...si ce n’est un wahou.
    Un thriller avec une cadence infernale, haletant,stressant,brillant.
    Qui y aurait pensé ?!Des implantés comme bombe.
    720 pages où l’on se retrouve plongé dans ce qui fait aujourd’hui,hélas,parti de notre actualité,de notre vie : le terrorisme.
    Des personnages bien développés mais nombreux,j’avoue mettre perdue au début.
    Quelques moments de longueur ressenti pour moi mais qui ne m’ont pas vraiment dérangés.
    Je peux dire que je ne suis pas fan de ce genre de thriller mais celui-là a une vraie belle accroche et m’a bien embarqué.
    Je referme ce livre avec un besoin de douceur comme lecture suivante.
    Alors si le "coeur" vous en dit et bien laissez-vous tenter par "Les marcheurs". 😉😉
    ¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤
    9 septembre,Manhattan.Un homme ordinaire reçoit une enveloppe anonyme et se met à marcher en direction du métro.A peine s’est-il arrêté sur le quai de la station qu’il explose,semant la mort autour de lui. Très vite les mises en marche et explosions de ce genre se multiplient à une allure folle.
    Sam Pollack et Liz McGeary,les deux agents chargés de l’enquête,doivent admettre qu’ils sont confrontés à une attaque terroriste d’une envergure inouïe.Une attaque non revendiquée et d’autant plus difficile à contrer qu’elle transforme des innocents en bombes humaines faisant d’eux les agents de ce scénario apocalyptique.Tous se sont vu implanter un pacemaker piégé dans les deux dernières années.Tous reçoivent ces fameuses enveloppes kraft et se mettent à marcher.S’ils s’arrêtent la charge explosive se déclenche,où qu’ils soient,quels que soient leur âge,leur sexe et leur couleur de peau.
    La cavale sans fin de ceux qu’on appelle les marcheurs de la mort ne fait que commencer.

  • Angie - Blog Culturez-moi 15 mars 2019
    Les Marcheurs - Frederic Mars

    720 pages. 3 jours d’histoire du 09 au 11 septembre 2012. 3 jours en apnée dans une Amérique encore meurtrie par les attentats du 11 septembre 2001, 11 ans plus tôt. Cette fois les terroristes ne s’attaquent pas à d’immenses tours symboles de la superpuissance américaine. Non, cette fois, ils s’attaquent à des gens comme vous et moi, les transformant tour à tour en bombe humaine à leur insu. Quand ils reçoivent cette enveloppe de papier kraft, ils n’ont que quelques minutes avant l’activation du mécanisme. Après quoi, ils n’auront d’autres choix que de marcher, sans jamais s’arrêter, pour éviter l’explosion du pacemaker piégé qui fait battre leur cœur. Les marcheurs de la mort vont peu à peu envahir les rues du pays.

    Au milieu de cette foule de personnages, il y en a un qui se dresse au rang de personnage principal : Sam Pollack. Présent malgré lui sur le lieu de la première explosion, il sera rapidement entraîné dans les rouages de l’administration américaine. Lui, « simple » capitaine de la police de New York, se voit embarquer dans l’enquête au côté du FBI, de la Sécurité Intérieure et de la NSA dans ce qui semble être la plus grande attaque terroriste de l’histoire depuis le 11 septembre. En trois jours, il va tout côtoyer, l’horreur, le désespoir, la peur, la douleur et pourtant il va rester debout avec l’espoir de sauver tous ces innocents.

    ⭐ EN BREF ⭐
    Jack Bauer n’a qu’à bien se tenir, Sam Pollack a pris la relève pour sauver l’Amérique. Les Marcheurs est un roman totalement percutant. 720 pages qui pourraient presque se lire d’une traite si le corps humain n’était pas forcé de manger et dormir. L’écriture, à l’image de l’intrigue, est explosive et ne laisse aucun répit au lecteur qui voit les heures s’écouler et les morts s’entasser au fil des pages. Je ne peux que vous encourager à vous procurer au plus vite ce livre. Prévoyez de vous libérer un certain nombre d’heures de lecture car une fois le compte à rebours lancé, vous aurez bien du mal à quitter New-York 😉

  • Lettres et caractères 5 avril 2019
    Les Marcheurs - Frederic Mars

    New York, 9 septembre 2012. Alors que les Américains s’apprêtent à célébrer le 11e anniversaire du 11 septembre, une explosion retentit dans une station de métro. Un homme s’est fait sauter, entraînant dans son sillage son lot de victimes civiles. Quasiment au même moment, d’autres individus bourrés d’explosifs se font sauter aux quatre coins de la ville puis rapidement dans d’autres points stratégiques des Etats-Unis. Il n’en faut pas plus pour semer un vent de panique dans un pays toujours traumatisé par les attentats de 2001. Mais cette fois la menace semble incompréhensible : pour quelle raison des hommes, des femmes et pire, des enfants, bons Américains en apparence, se sont-ils transformés du jour au lendemain en kamikazes ? Quelle folie a pu les entraîner dans ce parcours de la mort ? De ces bombes humaines on ne sait rien si ce n’est qu’il est impossible de les arrêter. Leur salut réside visiblement dans la marche : s’ils s’arrêtent ils sautent. Dès lors les rues se vident, les habitants se terrent chez eux, laissant le champ libre à des ballets de marcheurs condamnés à ne jamais s’arrêter de marcher.

    New York, le 11 septembre, des attentats, des kamikazes, un président noir charismatique et humain, un flic prêt à tout pour déjouer ce macabre dessein, un compte à rebours : comment ne pas penser à 24h chrono avec un tel scénario ? Comment ne pas comparer Sam Pollack, le super flic, avec Jack Bauer ? Les amateurs de la série TV ne seront pas dépaysés en lisant le roman de Frédéric Mars. On visualise parfaitement ce que les Marcheurs pourrait donner en film ou en série, ça fonctionne, c’est millimétré pour.

    Pourtant ça n’a pas aussi bien fonctionné avec moi que 24h chrono. Je n’ai pas retrouvé dans les Marcheurs, cette tension dramatique qui me faisait passer des nuits blanches à enchaîner ce qui devait être les heures les plus sombres des Etats-Unis. Ca a manqué pour moi de peur et de pleurs, d’incompréhension, de colère et de résignation, d’énergie du désespoir et de courage. Plus que les soubresauts de l’enquête et son lot de considérations complotistes et géopolitiques, c’est des victimes de cette folie que j’avais envie qu’on me parle. Comment vit-on quand un beau matin on sait que notre vie ne tient qu’à un détonateur ? Comment vit-on quand on découvre que l’un de nos proches est devenu un marcheur ?

    Finalement, le livre que j’espérais, un autre l’a écrit et je ne m’en rends compte que maintenant. L’histoire que j’aurais aimé lire c’est un peu celle de l’Aveuglement de José Saramago. Et finalement, ce que j’aimais dans 24h chrono c’était cet aspect humain, en marge de l’intrigue mais qui pour mon plaisir à moi était absolument central, comme chez Saramago.
    Je ne vais certainement pas reprocher à un auteur de ne pas avoir écrit le livre que j’avais en tête ! Surtout que dans son genre, Les marcheurs est une vraie réussite et qu’il plaira à tous les amateurs de thrillers politiques. De mon côté, j’ai juste pris un peu moins de plaisir à le lire que je ne l’espérais…

  • Musemania 20 juin 2019
    Les Marcheurs - Frederic Mars

    Thriller politique très dense, ce livre compte pas moins de 719 pages et pourtant, il a su me tenir en haleine tout du long, tant l’absence de points morts est flagrante. A aucun moment, je ne me suis demandée si j’arrivais enfin à la fin, tant je m’y plaisais. Avec ce suspens grandissant crescendo au fil des pages, vous êtes sans conteste face à un page-turner d’une très grande qualité.

    Tout commence par la réception d’une enveloppe kraft contenant deux feuillets d’instruction. C’est la surprise que reçoivent de nombreux américains – notamment à New York – partageant une similitude médicale : avoir été récemment transplanté d’un pacemaker. L’une des instructions et pas des moindres est de se mettre à marcher, vers un but qui leur est propre. S’ils s’arrêtent pour une quelconque raison plus de 10 secondes, ils explosent. Et tout ça, à moins de deux jours de l’anniversaire funeste des 11 ans des attentats du 11 septembre 2001.

    Pourquoi avoir imaginer ce stratagème barbare pouvant causer de nombreux morts ? Qui est à la tête de celui-ci ? Membres d’agences fédérales comme du FBI, le NYPD, du Homeland Security, ils devront allier leur force pour découvrir qui tire les ficelles de cette machination dont les intentions peu louables vont bien au-delà de leur imagination.

    Écrit sous la forme de ce qui pourrait être une série ou un film à suspens tant l’histoire est imagée, cette histoire est construite telle un labyrinthe où les personnages devront faire face à de nombreuses impasses avant un final digne des plus grands thrillers. J’ai beaucoup apprécié redécouvrir New York, ville que j’aime tant et si chère à mon coeur, pourtant indéfiniment liée aux attentats qui ont bouleversé son paysage et son âme.

    Gros avantage pour sa lecture et pour les lecteurs qui auraient des mémoires d’huîtres comme cela peut être parfois mon cas, l’auteur nous fournit une liste détaillée des personnages qui interviendront dans l’histoire avec leur fonction et organismes auxquels ils appartiennent. En plus de cela, une carte de New York où ont lieu certains événements particuliers ainsi qu’un glossaire complètent ce contenu annexe que de nombreux lecteurs trouveront grandement utile.

    Il me tarde maintenant de me replonger dans d’autres écrits de Frédéric Mars. Son dernier, « La Lame », est sorti récemment chez Métropolis, nouvelle maison d’éditions qui monte et entièrement consacrée aux romans noirs et thrillers.

    Petit avantage que de faire partie d’un jury littéraire, « Qaanaaq » que Frédéric Mars a écrit sous le pseudonyme de « Mo Malø » est en lice pour le Prix du Meilleur Polar 2019 des éditions Points. J’avais eu la chance de remporter sa version brochée grâce à Anaïs (dont je vous mets l’adresse de son super blog : https://anaisseriallectrice.com – richement fourni, consacré presque exclusivement à la littérature noire, que je suis et conseille assidûment).

    Chronique sur mon blog : www.musemaniasbooks.be

  • Musemania 20 juin 2019
    Les Marcheurs - Frederic Mars

    Thriller politique très dense, ce livre compte pas moins de 719 pages et pourtant, il a su me tenir en haleine tout du long, tant l’absence de points morts est flagrante. A aucun moment, je ne me suis demandée si j’arrivais enfin à la fin, tant je m’y plaisais. Avec ce suspens grandissant crescendo au fil des pages, vous êtes sans conteste face à un page-turner d’une très grande qualité.

    Tout commence par la réception d’une enveloppe kraft contenant deux feuillets d’instruction. C’est la surprise que reçoivent de nombreux américains – notamment à New York – partageant une similitude médicale : avoir été récemment transplanté d’un pacemaker. L’une des instructions et pas des moindres est de se mettre à marcher, vers un but qui leur est propre. S’ils s’arrêtent pour une quelconque raison plus de 10 secondes, ils explosent. Et tout ça, à moins de deux jours de l’anniversaire funeste des 11 ans des attentats du 11 septembre 2001.

    Pourquoi avoir imaginer ce stratagème barbare pouvant causer de nombreux morts ? Qui est à la tête de celui-ci ? Membres d’agences fédérales comme du FBI, le NYPD, du Homeland Security, ils devront allier leur force pour découvrir qui tire les ficelles de cette machination dont les intentions peu louables vont bien au-delà de leur imagination.

    Écrit sous la forme de ce qui pourrait être une série ou un film à suspens tant l’histoire est imagée, cette histoire est construite telle un labyrinthe où les personnages devront faire face à de nombreuses impasses avant un final digne des plus grands thrillers. J’ai beaucoup apprécié redécouvrir New York, ville que j’aime tant et si chère à mon coeur, pourtant indéfiniment liée aux attentats qui ont bouleversé son paysage et son âme.

    Gros avantage pour sa lecture et pour les lecteurs qui auraient des mémoires d’huîtres comme cela peut être parfois mon cas, l’auteur nous fournit une liste détaillée des personnages qui interviendront dans l’histoire avec leur fonction et organismes auxquels ils appartiennent. En plus de cela, une carte de New York où ont lieu certains événements particuliers ainsi qu’un glossaire complètent ce contenu annexe que de nombreux lecteurs trouveront grandement utile.

    Il me tarde maintenant de me replonger dans d’autres écrits de Frédéric Mars. Son dernier, « La Lame », est sorti récemment chez Métropolis, nouvelle maison d’éditions qui monte et entièrement consacrée aux romans noirs et thrillers.

    Petit avantage que de faire partie d’un jury littéraire, « Qaanaaq » que Frédéric Mars a écrit sous le pseudonyme de « Mo Malø » est en lice pour le Prix du Meilleur Polar 2019 des éditions Points. J’avais eu la chance de remporter sa version brochée grâce à Anaïs (dont je vous mets l’adresse de son super blog : https://anaisseriallectrice.com – richement fourni, consacré presque exclusivement à la littérature noire, que je suis et conseille assidûment).

  • Musemania 20 juin 2019
    Les Marcheurs - Frederic Mars

    Thriller politique très dense, ce livre compte pas moins de 719 pages et pourtant, il a su me tenir en haleine tout du long, tant l’absence de points morts est flagrante. A aucun moment, je ne me suis demandée si j’arrivais enfin à la fin, tant je m’y plaisais. Avec ce suspens grandissant crescendo au fil des pages, vous êtes sans conteste face à un page-turner d’une très grande qualité.

    Tout commence par la réception d’une enveloppe kraft contenant deux feuillets d’instruction. C’est la surprise que reçoivent de nombreux américains – notamment à New York – partageant une similitude médicale : avoir été récemment transplanté d’un pacemaker. L’une des instructions et pas des moindres est de se mettre à marcher, vers un but qui leur est propre. S’ils s’arrêtent pour une quelconque raison plus de 10 secondes, ils explosent. Et tout ça, à moins de deux jours de l’anniversaire funeste des 11 ans des attentats du 11 septembre 2001.

    Pourquoi avoir imaginer ce stratagème barbare pouvant causer de nombreux morts ? Qui est à la tête de celui-ci ? Membres d’agences fédérales comme du FBI, le NYPD, du Homeland Security, ils devront allier leur force pour découvrir qui tire les ficelles de cette machination dont les intentions peu louables vont bien au-delà de leur imagination.

    Écrit sous la forme de ce qui pourrait être une série ou un film à suspens tant l’histoire est imagée, cette histoire est construite telle un labyrinthe où les personnages devront faire face à de nombreuses impasses avant un final digne des plus grands thrillers. J’ai beaucoup apprécié redécouvrir New York, ville que j’aime tant et si chère à mon coeur, pourtant indéfiniment liée aux attentats qui ont bouleversé son paysage et son âme.

    Gros avantage pour sa lecture et pour les lecteurs qui auraient des mémoires d’huîtres comme cela peut être parfois mon cas, l’auteur nous fournit une liste détaillée des personnages qui interviendront dans l’histoire avec leur fonction et organismes auxquels ils appartiennent. En plus de cela, une carte de New York où ont lieu certains événements particuliers ainsi qu’un glossaire complètent ce contenu annexe que de nombreux lecteurs trouveront grandement utile.

    Il me tarde maintenant de me replonger dans d’autres écrits de Frédéric Mars. Son dernier, « La Lame », est sorti récemment chez Métropolis, nouvelle maison d’éditions qui monte et entièrement consacrée aux romans noirs et thrillers.

    Petit avantage que de faire partie d’un jury littéraire, « Qaanaaq » que Frédéric Mars a écrit sous le pseudonyme de « Mo Malø » est en lice pour le Prix du Meilleur Polar 2019 des éditions Points. J’avais eu la chance de remporter sa version brochée grâce à Anaïs (dont je vous mets l’adresse de son super blog : anaisseriallectrice – richement fourni, consacré presque exclusivement à la littérature noire, que je suis et conseille assidûment).

  • Indra 27 juillet 2019
    Les Marcheurs - Frederic Mars

    Finir la lecture des Marcheurs, c’est comme sortir d’un marathon séries tv sauce Casa de Papel ou Stranger Things. C’est une lecture visuelle, très cinématographique et superbement bien orchestrée. Et pourtant, les romans complots/terrorisme/politique ont toujours du mal à me captiver (et d’ailleurs, durant les 100 premières pages, j’ai commencé à douter) mais chez Frédéric Mars, il n’y a ni complexité ni lourdeur. L’aspect géopolitique est justement dosé, suffisant pour comprendre le pourquoi du comment sans voler la vedette à l’action.
    Bref, un bon thriller bien addictif à l’intrigue vraiment originale. Moi qui suis une adepte des films d’action, quel plaisir d’en retrouver ’les codes’ dans une lecture.
    Vous voulez rester éveillé toute la nuit ?
    C’est le livre qu’il vous faut !

  • mouffette_masquee 12 novembre 2019
    Les Marcheurs - Frederic Mars

    Ce polar, par son synopsis, m’intéressais énormément. Des victimes transformées en bombes humaines, contraintes de marcher sous peine d’explosion ? Alléchant !! L’ambiance, au fil des pages et des chapitres devient de plus en plus haletante, on ressent l’urgence de la situation qui s’aggrave inévitablement jusqu’à devenir apocalyptique, le livre se déroulant sur trois jours seulement, les heures étant égrenée comme autant de chapitres. Malgré ça, j’ai eu du mal à entrer dans l’histoire, trop de personnages pour moi et ma mémoire des noms défaillante. L’intrigue se déroule simultanément en plusieurs endroits également, ce qui donne une grande dynamique. Le procédé pensé par l’auteur afin de piéger ses victime est subtile et très original. Bonne lecture, même si ma préférence va à son autre livre « La lame », lu en septembre dont les personnages m’ont plus touchée.

Votre #AvisPolar

Votre note :
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Bepolar.fr respecte les droits d’auteur et s’est toujours engagé à être rigoureux sur ce point, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos sont utilisées à des fins illustratives et non dans un but d’exploitation commerciale. et nous veillons à n’illustrer nos articles qu’avec des photos fournis dans les dossiers de presse prévues pour cette utilisation. Cependant, si vous, lecteur - anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe constatez qu’une photo est diffusée sur Bepolar.fr alors que les droits ne sont pas respectés, ayez la gentillesse de contacter la rédaction. Nous nous engageons à retirer toutes photos litigieuses. Merci pour votre compréhension.