Lumière noire - Lisa Gardner

Notez
Notes des internautes
(14)
2
commentaires
Inscrivez-vous ou connectez-vous pour pouvoir participer au Club !
Vous devez être inscrit ou connecté pour bénéficier de votre médiathèque!
Notez
Notes des internautes

Résumé :

472 jours : c’est le temps qu’a passé Flora aux mains de son bourreau. 472 jours plongée dans un abîme de ténèbres, à n’espérer qu’une chose : survivre. Sortie miraculeusement de cette épreuve, elle cherche depuis à retrouver une existence normale. Pourtant, les murs de sa chambre sont tapissés de photos de filles disparues. Quand, à la recherche de l’une d’elles, Flora se fait de nouveau kidnapper, le commandant D.D. Warren comprend qu’un prédateur court les rues de Boston, qui s’assurera cette fois que Flora ne revoie jamais la lumière... Après le succès du Saut de l’ange, Lisa Gardner, l’un des grands noms du thriller psychologique, se met dans la peau d’une femme pourchassée par son passé, dans une enquête qui nous confronte aux plus insoupçonnables déviances humaines.

Vos avis

  • Louison Lit 13 janvier 2018
    Lumière noire - Lisa Gardner

    Un véritable coup de cœur pour le nouveau roman de Lisa Gardner, un thriller avec tueur en série qui dépote. Dans la thématique des tueurs en série qu’elle avait déjà explorée dans derniers adieux, cette auteure nous prend aux tripes avec l’histoire de Flora, la survivante, la rescapée, la battante mais surtout une Flora qui peine à se reconstruire même plusieurs années plus tard. Le personnage de Jacob vu à travers l’œil de sa victime c’est juste parfait. Jacob aime enlever des jeunes femmes et les maintenir dans des cercueils fermés, ne les nourrissants que très peu. Flora a tenu 472 jours et elle est la seule à s’en être sorite. Depuis elle n’a plus qu’une obsession, retrouver les nouvelles disparues et c’est à ce moment que le pire arrive, elle se fait à nouveau kidnapper. Nous retrouvons le commandant DD Warren qui va mener l’enquête au côté du victimologue qui s’était occupé de Flora à l’époque. Pas besoin d’avoir lu les livres précédents ou DD Warren apparaît, clairement on peut lire ce livre comme un one shot. C’est un livre que je n’ai pas pu poser tellement il a ce côté addictif. Il y a de nombreux rebondissements qui ont su me tenir en haleine tout du long. Il est très bien construit et chapitre après chapitre, on se laisse entraîner dans les méandres psychologique du tueur et mais aussi ceux de sa victime. Les informations sont délivrées aux comptes gouttes et c’est petit à petit que l’on comprend comment Jacob est devenu ce monstre, on apprend aussi tous les sévices que Flora a du endurer physiquement mais surtout psychologiquement et c’est passionnant. Bonne lecture.

  • QuoiLire 19 octobre 2018
    Lumière noire - Lisa Gardner

    La trame de départ de ce livre est originale et très accrocheuse : une ancienne kidnappée pour devenir esclave sexuelle, a soif de vengeance mais va à nouveau se être séquestrée.

    La bonne idée du roman est de ne pas répéter les sévices de ces captivités. Du fait des analogies des kidnappings et du mimétisme du second kidnappeur, et de l’imbrication et de l’alternance des chapitres de chacune de ces périodes, les moments de captivité sont exposés pour l’une et l’on devine leur répétitivité pour l’autre. Il y a quelques passages difficiles à lire mais qui ne choqueront pas les amateurs du genre ou habitués à lire des auteurs comme Patrick Sénécal.

    L’écriture est maîtrisée, à la fois fluide et bien que l’enquête avance lentement, elle ne suscite pas de lassitude chez le lecteur. Du fait du genre du livre, les personnages sont particulièrement bien architecturés, structurés, fouillés, complexes et bien évidemment leur psychologie dévoilée au fil des pages.

    Mais j’avoue avoir eu une petite déception en fin de livre. Je ne sais pas pourquoi, en ce moment, je trouve que les auteurs n’ont pas une vision assez noire de l’histoire qu’il nous conte, qu’ils restent un peu trop consensuel avec leur lectorat. C’est le cas de Lisa Gardner en dévoilant le kidnappeur.

    Attention, ce qui va suivre dévoile la fin du livre, donc ne le lisez pas si vous ne voulez pas ;-)

    Par exemple, en place de la fille de son premier ravisseur dont l’auteur ne donne aucun indice sur son existence, il aurait été beaucoup plus tordu que ce soit la propre mère de Flora afin de garder sa fille proche d’elle, de la protéger de sa tendance à chasser les kidnappeurs.

    Donc, un très bon thriller psychologique qui aurait mérité une meilleure fin.
    (https://quoilire.wordpress.com/2018/10/19/lisa-gardner-lumiere-noire/)

Votre commentaire

Votre note :
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Bepolar.fr respecte les droits d’auteur et s’est toujours engagé à être rigoureux sur ce point, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos sont utilisées à des fins illustratives et non dans un but d’exploitation commerciale. et nous veillons à n’illustrer nos articles qu’avec des photos fournis dans les dossiers de presse prévues pour cette utilisation. Cependant, si vous, lecteur - anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe constatez qu’une photo est diffusée sur Bepolar.fr alors que les droits ne sont pas respectés, ayez la gentillesse de contacter la rédaction. Nous nous engageons à retirer toutes photos litigieuses. Merci pour votre compréhension.