Club Sang

Profitez de toutes nos fonctionnalités et bénéficiez de nos OFFRES EXCLUSIVES en vous inscrivant au CLUB.

JE REJOINS LE CLUB SANG

Lumière noire - Lisa Gardner

Club Sang

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour pouvoir participer au Club !

13 #AvisPolar
3 enquêteurs
l'ont vu/lu
3 enquêteurs
Veulent le voir/lire

Résumé :

472 jours : c’est le temps qu’a passé Flora aux mains de son bourreau. 472 jours plongée dans un abîme de ténèbres, à n’espérer qu’une chose : survivre. Sortie miraculeusement de cette épreuve, elle cherche depuis à retrouver une existence normale. Pourtant, les murs de sa chambre sont tapissés de photos de filles disparues. Quand, à la recherche de l’une d’elles, Flora se fait de nouveau kidnapper, le commandant D.D. Warren comprend qu’un prédateur court les rues de Boston, qui s’assurera cette fois que Flora ne revoie jamais la lumière... Après le succès du Saut de l’ange, Lisa Gardner, l’un des grands noms du thriller psychologique, se met dans la peau d’une femme pourchassée par son passé, dans une enquête qui nous confronte aux plus insoupçonnables déviances humaines.

Vos #AvisPolar

  • Louison Lit 13 janvier 2018
    Lumière noire - Lisa Gardner

    Un véritable coup de cœur pour le nouveau roman de Lisa Gardner, un thriller avec tueur en série qui dépote. Dans la thématique des tueurs en série qu’elle avait déjà explorée dans derniers adieux, cette auteure nous prend aux tripes avec l’histoire de Flora, la survivante, la rescapée, la battante mais surtout une Flora qui peine à se reconstruire même plusieurs années plus tard. Le personnage de Jacob vu à travers l’œil de sa victime c’est juste parfait. Jacob aime enlever des jeunes femmes et les maintenir dans des cercueils fermés, ne les nourrissants que très peu. Flora a tenu 472 jours et elle est la seule à s’en être sorite. Depuis elle n’a plus qu’une obsession, retrouver les nouvelles disparues et c’est à ce moment que le pire arrive, elle se fait à nouveau kidnapper. Nous retrouvons le commandant DD Warren qui va mener l’enquête au côté du victimologue qui s’était occupé de Flora à l’époque. Pas besoin d’avoir lu les livres précédents ou DD Warren apparaît, clairement on peut lire ce livre comme un one shot. C’est un livre que je n’ai pas pu poser tellement il a ce côté addictif. Il y a de nombreux rebondissements qui ont su me tenir en haleine tout du long. Il est très bien construit et chapitre après chapitre, on se laisse entraîner dans les méandres psychologique du tueur et mais aussi ceux de sa victime. Les informations sont délivrées aux comptes gouttes et c’est petit à petit que l’on comprend comment Jacob est devenu ce monstre, on apprend aussi tous les sévices que Flora a du endurer physiquement mais surtout psychologiquement et c’est passionnant. Bonne lecture.

  • QuoiLire 19 octobre 2018
    Lumière noire - Lisa Gardner

    La trame de départ de ce livre est originale et très accrocheuse : une ancienne kidnappée pour devenir esclave sexuelle, a soif de vengeance mais va à nouveau se être séquestrée.

    La bonne idée du roman est de ne pas répéter les sévices de ces captivités. Du fait des analogies des kidnappings et du mimétisme du second kidnappeur, et de l’imbrication et de l’alternance des chapitres de chacune de ces périodes, les moments de captivité sont exposés pour l’une et l’on devine leur répétitivité pour l’autre. Il y a quelques passages difficiles à lire mais qui ne choqueront pas les amateurs du genre ou habitués à lire des auteurs comme Patrick Sénécal.

    L’écriture est maîtrisée, à la fois fluide et bien que l’enquête avance lentement, elle ne suscite pas de lassitude chez le lecteur. Du fait du genre du livre, les personnages sont particulièrement bien architecturés, structurés, fouillés, complexes et bien évidemment leur psychologie dévoilée au fil des pages.

    Mais j’avoue avoir eu une petite déception en fin de livre. Je ne sais pas pourquoi, en ce moment, je trouve que les auteurs n’ont pas une vision assez noire de l’histoire qu’il nous conte, qu’ils restent un peu trop consensuel avec leur lectorat. C’est le cas de Lisa Gardner en dévoilant le kidnappeur.

    Attention, ce qui va suivre dévoile la fin du livre, donc ne le lisez pas si vous ne voulez pas ;-)

    Par exemple, en place de la fille de son premier ravisseur dont l’auteur ne donne aucun indice sur son existence, il aurait été beaucoup plus tordu que ce soit la propre mère de Flora afin de garder sa fille proche d’elle, de la protéger de sa tendance à chasser les kidnappeurs.

    Donc, un très bon thriller psychologique qui aurait mérité une meilleure fin.
    (https://quoilire.wordpress.com/2018/10/19/lisa-gardner-lumiere-noire/)

  • clothildePL 10 décembre 2018
    Lumière noire - Lisa Gardner

    Flora Dane a été enlevée et séquestrée pendant plus d’un an par un routier psychopathe qui, après l’avoir laissée dans un cercueil pendant des jours, a abusé d’elle. Ce dernier a été tué quand le FBI les a retrouvés. Flora a survécu à cela, et elle reste changé à jamais. Elle décide alors depuis 5 ans, de repérer les prédateurs et de les faire arrêter.
    Alors qu’elle sort un vendredi soir, elle se fait enlever par un barman qui la traîne dans son garage. Mais Flora est désormais bien préparer, et elle réussi à le tuer et s’échapper.

    L’histoire ne s’arrête pas là, au contraire elle ne fait que commencer. Le commandant Warren se rend sur les lieux, elle reste perplexe quant à l’histoire de Flora et son désir de vengeance. Mais elle est également contrariée quand elle comprend que ce Goulding a peut être un lien avec la disparition récente d’une jeune étudiante. Déterminée à en savoir plus, le commandant Warren se rend dans l’appartement de Flora, mais cette dernière a disparu. Pour tous, Flora a été enlevé, elle ne serait pas partie sans donner nouvelle.
    J’ai beaucoup aimé ce roman où nous suivons d’un côté la lutte de Flora pour s’en sortir vivante, et en parallèle l’enquête avec le commandant Warren.
    Imaginer que Flora puisse être a nouveau séquestrée, elle qui se croit si forte donne froid dans le dos. Tout au long du livre nous pouvons suivre son raisonnement pour s’en sortir indemne. Mais le ravisseur semble avoir pensé à tout !
    Ce thriller se lit facilement et il est agréable à lire. Ce n’est pas mon meilleur thriller, mais j’ai passé un bon moment.

  • AUFILDESPAGES 26 février 2019
    Lumière noire - Lisa Gardner

    Nous voici dans un vrai thriller bien sombre et bien glauque !

    Flora notre personnage principale est une battante, une survivante, une rescapée qui au bout de 472jours d’enfermement, d’acharnement et de violence réussi à s’échapper du monstre qui la sequestré.
    Flora a vécu des mois enfermé dans un cercueil cadenassé par son bourreau Jacob et je peux dire que le lecteur étouffe au même rythme que la victime. Arrivée au bout de son calvaire, Flora n’a qu’une idée et qu’une volonté : faire justice quitte à se mettre à nouveau en danger et retrouver les autres jeunes filles qui disparaissent.

    Nous apprenons donc par bride tous ce qu’elle a subie pendant sa captivité en alternance passé/présent et les conséquences sur sa vie d’aujourd’hui.Et le moins que l’on puisse dire c’est que les surprises s’enchaînent et peuvent également surprendre .. Ce livre est addictif et les rebondissements ne permettent pas au lecteur de poser son "esprit". Un Bon Lisa Gardner que je recommande aux amateurs/amatrices de tueurs en série ;)

  • Ninapois 13 mars 2019
    Lumière noire - Lisa Gardner

    J’ai adoré ce livre. Le côté psychologique de la victime, Flora, qui se fait kidnappé une première fois pendant un an, par un routier fou, la relation qui se crée autour d’eux. Ce syndrome de Stockholm, et l’enquête en cours, car Flora se fait à nouveau kidnapper. Je l’ai lu d’une traite

  • Lectures noires pour nuits blanches 21 mars 2019
    Lumière noire - Lisa Gardner

    "Je n’ai pas peur, je n’ai pas faim, je suis bien..."

    Lisa Gardner revient avec un thriller psychologique. Sur le thème de la séquestration assez récurrent, mais axé ici sur l’après, la reconstruction, la résilience, la difficulté de survivre. C’est très noir, glauque, violent.

    Un début très angoissant qui donne le ton au roman. Ca nous remet forcément en mémoire certains faits divers semblables. Effrayant, voir terrifiant !

    Une alternance passé-présent où l’on en apprend chaque fois plus sur ce qu’a subi la victime lors de sa séquestration. Il n’y a pas de surenchère dans les détails, pas de scènes hard, pourtant le récit est éprouvant.

    Quelques longueurs et invraisemblances m’ont un peu gênée. Quand une fille se fait enlever pour la troisième fois, par exemple, c’est un peu trop pour moi. Cependant il faut aller jusqu’à la fin et quand tout se met en place, on comprend le pourquoi du comment.

    La psychologie des personnages est bien travaillée. On ressent beaucoup d’empathie pour la victime mais également pour sa famille.
    "Le crime est comme un cancer. Il prend le pouvoir, il accapare toutes les ressources d’une famille."
    C’est très intéressant de voir aussi cet aspect.

    C’est toujours un plaisir de retrouver D.D. Warren et son équipe. J’aime ce personnage de flic, bourrée d’humour et surtout pas cabossée, ni mal dans sa peau. Une femme épanouie, heureuse en ménage, une maman, qui adore son métier. Ca change de ce que l’on rencontre top souvent dans les polars et ça fait du bien. Si vous n’avez pas lu les précédents tomes, ce n’est pas grave dans cette série.

    Si vous n’êtes pas claustrophobe, je vous recommande vivement ce thriller. Si vous l’êtes, à vos risques et périls et bon courage !

  • Piùma 10 avril 2019
    Lumière noire - Lisa Gardner

    ⚠️⚠️Alerte aux claustrophobes ! Préparez-vous à être enfermés dans les quelques 500 pages de Lisa Gardner 😉

    « Les victimes font ce qu’elles ont à faire pour survivre. Ne te demande pas ce que tu aurais pu faire autrement. Personne n’a envie de devenir un monstre »

    L’auteure nous entraîne dans les abîmes les plus noirs de l’âme humaine.
    Nous retrouvons notre commandante implacable et bornée,D.D Warren qui revient après une blessure à l’épaule. C’est elle qui prend les rênes de cette nouvelle enquête où s’y trouve mêlée Flora Dane, notre protagoniste.
    Le personnage de Flora est très intriguant. Elle a subit un important choc post-traumatique à la suite de son premier enlèvement qui l’a retenue captive plus d’un an. En dehors des sévices physiques qu’elle a subit par son bourreau, son état psychologique a été irrémédiablement marqué, voir détruit par un isolement forcé puisqu’elle a été retenue captive dans un cercueil... Durant sa captivité, elle a tout de même développé un mental d’acier où se mêlent instinct de survie et vengeance.

    Qui est Flora cet ange déchue ? Et qui est ce nouveau bourreau qui l’épie dans le noir ?

    L’auteure nous entraîne de nouveau avec son personnage dans un nouveau jeu pervers. Les portes sont fermées, arriverons-nous à crocheter les serrures de ce mystère ?

    Un page Turner addictif ! Un roman noir, étouffant, angoissant et malsain ! Lisa Gardner sait très bien manier l’atmosphère de son intrigue mais aime également s’amuser avec notre rythme cardiaque 😆

  • Aude Lagandré 5 octobre 2019
    Lumière noire - Lisa Gardner

    Vous êtes claustrophobe ? Abstenez-vous de lire ce bouquin

    Vous êtes bien au chaud dans votre canapé, près du feu ? Vous aurez vite l’impression de vous retrouver dans une boite à peine plus grande que vous.
    Vous allez bien ? Vous aurez mal aux reins et aux omoplates, chaque mouvement vous arrachera un cri
    Vous avez diné ? Vous aurez faim
    Vous avez bu ? Vous aurez soif
    Rien ne pourra empêcher de vous identifier à cette fille, enfermée dans un cercueil, qui va y passer un certain temps, beaucoup de temps…

    Flora a été kidnappée
    Pendant 472 jours
    Et elle a survécu
    à tout.
    Aux humiliations, aux brimades, à la cruauté psychologique, à la faim et à la soif, au froid, à l’esclavage sexuel, aux actes terribles qu’on lui a demandé d’accomplir pour survivre.
    Peut-être a-t-elle même développé un léger syndrome de Stockholm, finissant par se persuader qu’elle n’était finalement digne de personne, à part de ce taré qui a décidé un jour de mettre fin à sa liberté.

    Flora s’en sort, miraculeusement.
    Elle décide de devenir une machine de guerre spécialiste en survie. Chaque objet, même insignifiant, devient un moyen de se sortir des pires situations.
    Elle est obsédée aussi par d’autres filles disparues, elle seule pouvant comprendre ce qu’elles vivent… Elle se persuade qu’elle va pouvoir les sauver en chassant tous les pervers sexuels de la région.

    Et justement, en cherchant l’une d’entre elles, elle se fait à nouveau kidnapper. Vous me direz, là, c’est trop ! Je me suis dis aussi, Lisa tu pousses un peu dans le scénario…
    Et pourtant…

    Impossible de lâcher ce thriller car sa construction, parfaitement maitrisée, nous tient en haleine passant du présent au passé, de la liberté au cercueil- prison, de la nouvelle prison du second kidnapping à la prison du premier.

    J’ai dévoré les 503 pages de ce bouquin en un temps record car il faisait appel à des angoisses personnelles profondes renforcées par une ambiance très anxiogène.

    Mon seul bémol concerne la fin… mais qui me connait sait que ce n’est pas une finalité pour moi. Ce qui m’intéresse avant tout c’est le cheminement. Si la fin est grandiose, c’est encore mieux mais cela n’altère pas ici le climat vraiment captivant.

  • Livre_damour_et_deau_fraiche 4 décembre 2019
    Lumière noire - Lisa Gardner

    Ahhh Lisa Gardner ! Je ne m’en lasse pas...et ce roman alimente ce sentiment.

    Flora a été retenue captive dans des conditions plus que difficiles pendant plus d’un an. Elle s’est reconstruite comme elle a pu mais ne peut désormais que traquer les kidnappeurs pour se venger et protéger les victimes potentielles.
    Jusqu’au jour où elle se fait kidnapper de nouveau et où son nom et son histoire vont resurgir.

  • LeahBookAddict 22 janvier 2020
    Lumière noire - Lisa Gardner

    Un début un peu difficile, mais une fois les personnages posés impossible à lâcher.
    Véritable page turner, j’ai adoré les retours en arrière qui sont nécessaires à comprendre la psychologie du personnage principale.

    Je me suis fait plus d’une théorie dans ma tête pour au final être à côté de la plaque, un régal.

  • calyenol 27 février 2020
    Lumière noire - Lisa Gardner

    < Ce livre est dédié aux survivants du monde entier.>>
    Lisa Gardner.

    .

    Bonjour vous !
    J’ai lu 𝗟𝘂𝗺𝗶𝗲̀𝗿𝗲 𝗻𝗼𝗶𝗿𝗲

    .

    "Est-ce que tu es fatiguée, est-ce que tu as faim ou froid,est-ce que tu souffres ? Non ? Alors tu vas bien.Je vais bien.Et je vais sortir d’ici."

    .

    472 jours,soit 11328 heures ou 679680 minutes...c’est le temps qu’a passé Flora entre les mains d’un monstre, plongée dans un enfer, enfermée et soumise à son bon vouloir.
    Quand elle est "libérée",elle essaie de reprendre une vie normale,mais elle a surtout une route qui l’attend,celle de la vengeance.
    Elle se lance à la recherche de filles disparues,traque les hommes prédateurs... seulement pendant sa traque, Flora se fait de nouveau kidnapper et les ténèbres l’entourent encore une fois.

    .

    "...il me reste des promesses à tenir.Alors je m’oblige à me relever.Je me rappelle que je ne suis pas affamée,pas fatiguée,pas effrayée,pas terrorisée...je suis mieux que ça...je suis une femme prête à faire tout ce qu’il faudra pour accomplir sa mission."

    .

    Dans 𝗟𝘂𝗺𝗶𝗲̀𝗿𝗲 𝗻𝗼𝗶𝗿𝗲, l’auteure nous plonge dans un thriller psychologique parfait qui joue avec notre peur, l’enfermement,le noir.
    J’ai mal vécu ce que Flora a vécu,ça m’a oppressé,stressé.
    J’ai eu des doutes puis des certitudes,mais le suspense présent du début à la fin a tout fait voler en éclat.
    Bien joué !
    𝗟𝘂𝗺𝗶𝗲̀𝗿𝗲 𝗻𝗼𝗶𝗿𝗲 a une intrigue bien construite et nous montre que quoi qu’il puisse nous arriver,on a tous un côté sombre qui ressort pour nous aider à nous en sortir...
    Encore une fois,l’auteure a su me captiver,m’emporter toujours plus loin dans cette sensation de mal être.
    On pourrait croire que c’est toujours trop mais non c’est juste dosé comme il faut pour nous faire ressentir ce que ressent le personnage.
    𝗟𝘂𝗺𝗶𝗲̀𝗿𝗲 𝗻𝗼𝗶𝗿𝗲 fut une très très bonne lecture.

  • nadge 5 juillet 2020
    Lumière noire - Lisa Gardner

    J’ai été conseillé pour ce roman par Zaz, que je remercie pour cette découverte. (Elle m’avait aussi prévenue que le début était un peu hard).

    On suit Flora, victime d’un kidnapping pour devenir esclave sexuelle.
    Elle a été secouru près d’un an après...et son ravisseur tué sur le coup lors de l’assaut.
    On est dans sa tête, presque à ces côtés, c’est assez perturbant par moment d’ailleurs. L’aspect psychologique de ce roman est d’ailleurs très intéressant, l’auteur explique ses sentiments, son ressenti, sans faux semblant.

    L’usure psychologique de la victime (logée dans un cercueil en pin, ce qui est quand même effroyable), la pression et les menaces du kidnappeur, l’ascendant qui est pris, le côté malsain de la relation victime/bourreau qui s’installe... ces aspects sont très bien décrits, et semblent tellement réels. J’imagine que l’auteur a du faire un gros travail de recherche sur les enlèvements, les témoignages des victimes et des proches. Le reconstruction après, tant pour la victime que pour ses proches, les non-dits, les gestes les regards. L’étude des comportements est vraiment un des gros points forts de ce roman.

    Flora va donc lutter contre ses démons en mettant à profit son "expérience", le tout dans un esprit de vengeance et/ou d’absolution.
    Et va se retrouver dans une nouvelle situation de captivité... avec un certain esprit de répétition et des coïncidences assez troublantes (même est-ce bien des coïncidences ??).

    La fin est plutôt logique (et prévisible, avec des indices semés au fil des pages) mais bien amenée par l’auteur, avec un suspense qui monte crescendo et une confrontation finale assez forte et intense.

    En plus de Flora, on suit aussi l’enquête côté police, avec l’inspectrice DD Warren. C’est aussi instructif de voir les interrogations de la police, le cheminement et le stress de ne pas voir l’enquête avancée. On travaille à leurs côtés, pour tenter de découvrir le fin mot de l’histoire. Il y a aussi Samuel, qui accompagne les victimes. Les moments de doutes, les interrogations...montrent la force et la faiblesse des enquêteurs.

    Les personnages dans leur ensemble sont plutôt complexes et j’ai aimé ce point (chacun a un côté clair et un côté plus sombre).

    On alterne donc au fil des chapitres entre la Flora du passé, la Flora actuelle, la survivante, en "chasse" puis prisonnière, et la police. Ce rythme est très prenant au final et addictif, avec des rebondissements.
    Léger bémol avec un petit passage au milieu un peu plus long peut être.

    Roman sombre, certes, mais palpitant, au rythme très soutenu, bien écrit. Prenant et glaçant du début à la fin, et touchant (pour ne pas dire émouvant) et un hommage à l’instinct de survie qui nous habite.

    Idéal pour l’été !

    Avis complet sur le blog :
    https://sawisa.wixsite.com/youcanread/post/lumi%C3%A8re-noire-lisa-gardner

  • IsaVP 1er août 2020
    Lumière noire - Lisa Gardner

    472. C’est le nombre de jours de calvaire qu’a vécu Flora Dane aux mains d’un kidnappeur qui la maintenait enfermée dans une boite.
    472 jours de faim, de souffrance, de viols, d’attente interminable dans le noir de cette caisse, mais aussi de voyages dans la cabine du camion de son kidnappeur, avec souvent l’enlèvement d’une autre jeune femme à la clé.
    Quand ce roman commence, Flora est déjà libérée de son bourreau depuis 5 ans et l’histoire nous révèle progressivement son calvaire passé, alors que son présent reste un mystère.
    A quoi voue-t-elle sa nouvelle vie ? Trouver un nouvel élan, une nouvelle raison de vivre, n’est pas une chose facile quand on a été totalement dépersonnalisée et réduite à l’état de chose.
    La commandant DD Warren de la police de Boston va croiser la route de Flora alors qu’elle enquête sur de nouvelles disparitions de jeunes filles et découvrir la profondeur du traumatisme qu’elle a subi.
    Dans ce polar mené sans répit, Lisa GARDNER soulève toutes les facettes de l’enlèvement, le terrible déracinement de la réclusion forcée, la perte de repères et de liens, le syndrome de Stockholm qui s’amplifie avec le temps, mais elle va au-delà en parlant de la responsabilité de la victime dans l’acceptation de son calvaire et finalement, du défi que représente la reconstruction de sa personnalité.
    Et malgré ce qu’elle a vécu, Flora va devoir s’aimer à nouveau pour reprendre sa vie en main, car comme nous le répète l’auteure tout au long de l’histoire, « personne n’a envie d’être un monstre ».
    C’est à la fois un suspens palpitant que l’auteure mène de main de maître, mais c’est également une découverte passionnante de toutes les étapes de la déconstruction d’une âme humaine et du mécanisme de sa renaissance.
    Un excellent polar qui m’a glacé le sang

Votre #AvisPolar

Votre note :
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Bepolar.fr respecte les droits d’auteur et s’est toujours engagé à être rigoureux sur ce point, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos sont utilisées à des fins illustratives et non dans un but d’exploitation commerciale. et nous veillons à n’illustrer nos articles qu’avec des photos fournis dans les dossiers de presse prévues pour cette utilisation. Cependant, si vous, lecteur - anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe constatez qu’une photo est diffusée sur Bepolar.fr alors que les droits ne sont pas respectés, ayez la gentillesse de contacter la rédaction. Nous nous engageons à retirer toutes photos litigieuses. Merci pour votre compréhension.