Club Sang

Profitez de toutes nos fonctionnalités et bénéficiez de nos OFFRES EXCLUSIVES en vous inscrivant au CLUB.

JE REJOINS LE CLUB SANG

Nos coups de cœur 2020 en poche !

1. Nuits Appalaches de Chris Offutt (Gallmeister).

Christ Offutt est auteur rare, une valeur sûre nourrie de nombreuses influences littéraires et policières. Celui qui a été (aussi) scénariste de grandes séries (True Blood, Weeds, Treme) est souvent comparé à Ron Rash et laboure également les terres du Nature writing, une façon de voir la vie et son rapport au monde plus qu’un sous-genre littéraire. Ce court roman de souffrance et de rédemption a reçu le Grand Prix du Roman Noir étranger (ex aequo) et le Prix Mystère de la Critique étranger (seul), deux distinctions de confiance.

Résumé
À la fin de la guerre de Corée, Tucker, jeune vétéran de dix-huit ans, est de retour dans son Kentucky natal. En stop et à pied, il rentre chez lui à travers les collines, et la nuit noire des Appalaches apaise la violence de ses souvenirs. Sur son chemin, il croise Rhonda, quinze ans à peine, et la sauve des griffes de son oncle. Immédiatement amoureux, tous deux décident de se marier pour ne plus jamais se quitter.

2. Les Mafieuses de Pascale Dietrich (J’ai lu)

La Mafia, vu du côté des femmes de la famille, quelle bonne idée ! Féministe sans avoir l’air d’y toucher, moderne, drôle, ce livre pourra séduire même les plus rétifs aux histoires de crime organisé. Les amateurs du genre y trouveront aussi leur compte, avec ce retournement de point de vue et le jeu sur les codes du milieu, de belles trouvailles. Ce livre a été récompensé par le Grand Prix du Roman Noir français au festival de Beaune mais aussi par le Prix des lecteurs Quais du Polar.

Résumé
Il y a toujours moyen de s’arranger avec la réalité chez les gangsters. À condition de respecter le code d’honneur, on peut même mener une vie formidable ! C’est en tout cas ce que Leone Acampora, vieux mafioso grenoblois, a enseigné à sa famille. Jusqu’à ce que le vieux Leone perde les pédales. Car avant de mourir, il a laissé une dernière instruction : lancer un tueur à gages aux trousses de sa femme. L’occasion pour les mafieuses de déboulonner un vieux monde machiste et ringard.

3. Ainsi meurent les étoiles de Marie Battinger (Harper Collins Poche).
Un véritable page-turner et assurément une auteure à suivre que Marie Battinger. Dans Ainsi meurent les étoiles, Grand Prix Femme Actuelle 2019, un pur thriller psychologique, ce qui pourrait paraître classique (des secrets de famille) gagne en profondeur grâce à l’interaction des personnages et leur quête incessante de (leur) vérité. Si l’auteure continue dans cette voie, on ne saurait être étonnée de la voir dans les listes de meilleures ventes sans tarder.

Résumé
Une ancienne danseuse a assassiné sa mère sans avoir jamais expliqué son geste. Quinze ans plus tard, après avoir purgé sa peine de prison, elle est de retour dans son village natal, en Alsace. La vie de ses proches va en être profondément perturbée. Tous cherchent encore des réponses à leurs questions, certains refont l’enquête quand d’autres réclament justice.

4. Sur les ossements des morts d’Olga Tokarczuk (Libretto).
Olga Tokarczuk. Si ce nom vous dit (même vaguement) quelque chose, c’est que vous suivez au moins un peu l’actualité littéraire. Cette auteure polonaise n’est rien de moins que lauréate du prix Nobel de Littérature 2019 (on rappelle que ce prix est remis pour l’ensemble des œuvres, pas un livre en particulier). Vous ne serez donc pas surpris de trouver un livre exigeant mais de lecture agréable, qui interroge la juste place prise par l’Homme sur son environnement, et plus largement les rapports de domination... Entre autres choses ! Adapté en film sous le titre de Spoor en 2017.

Résumé
Janina Doucheyko vit seule dans un petit hameau au cœur des Sudètes. Ingénieur à la retraite, elle se passionne pour la nature, l’astrologie et l’œuvre de William Blake. Un matin, elle retrouve un de ses voisins mort dans sa cuisine, étouffé par un petit os. C’est le début d’une longue série de crimes mystérieux sur les lieux desquels on retrouve des traces animales. La police enquête. Les victimes avaient toutes pour la chasse une passion dévorante. Quand Janina Doucheyko s’efforce d’exposer sa théorie sur la question, tout le monde la prend pour une folle... Car comment imaginer qu’il puisse s’agir d’une vengeance des animaux ?

5. De bonnes raisons de mourir de Morgan Audic (Le Livre de Poche)
Un thriller brillant, multi récompensé (Trophée 813 francophone, Prix Gouttes de Sang d’encre du festival de Vienne, Prix des lecteurs du Livre de Poche) qui pourrait marquer l’avènement d’un nouveau grand talent du polar français. Plus que la trame, relativement classique (un meurtre de nos jours générant la réouverture d’une enquête sur un vieux crime), c’est le contexte ukrainien (ancien avec Tchernobyl, actuel avec le conflit « russe » dans le Donbass) et la tension qui font de ce livre une petite pépite

Résumé
Un cadavre atrocement mutilé suspendu à la façade d’un bâtiment. Une ancienne ville soviétique envoûtante et terrifiante. Deux enquêteurs, aux motivations divergentes, face à un tueur fou qui signe ses crimes d’une hirondelle empaillée. Et l’ombre d’un double meurtre perpétré en 1986, la nuit où la centrale de Tchernobyl a explosé...

6. Octobre de Søren Sveistrup (Le Livre de Poche).
Søren Sveistrup n’est pas un inconnu. C’est notamment le créateur de la formidable série The Killing dont BePolar vous a récemment reparlé dans son podcast « Un certain goût pour le Noir » https://www.bepolar.fr/Retour-sur-The-Killing. Dans ce roman d’une rare maîtrise, on aime presque tout, et on vous laisse le découvrir sans vous en dire plus, sûrs que tout ou chacun y trouvera son compte.

Résumé
Début octobre, dans la banlieue de Copenhague, la police découvre le cadavre d’une femme amputée d’une main. À côté du corps, un petit bonhomme fabriqué à partir de marrons et d’allumettes. Chargés de l’enquête, la jeune inspectrice Naia Thulin et l’inspecteur Mark Hess découvrent vite que cette figurine est porteuse de mystérieuses empreintes : celles de la fille de Rosa Hartung, ministre des Affaires Sociales, enlevée un an plus tôt et présumée morte.

Et aussi :
Requiem pour une République (Thomas Cantaloube) - Prix Mystère de la Critique ex aequo + Prix des lecteurs Quais du Polar / 20 Minutes + Prix Landerneau Polar 2019
Mon territoire de Tess Sharp (Pocket) - Grand Prix des Lectrices de Elle
L’attaque du Calcutta-Darjeeling d’Abir Mukherjee - Prix du polar européen Le Point
Block 46 de Johana Gustawsson (Milady).
Les Refuges de Jérôme Loubry (Le Livre de Poche). Prix Cognac du meilleur roman francophone.
Iboga de Christian Blanchard (Points). Prix du meilleur Polar des lecteurs de Points
L’Empathie d’Antoine Rainand (Pocket) - Prix nouvelles voix du polar Pocket français

Galerie photos

Votre #AvisPolar

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Bepolar.fr respecte les droits d’auteur et s’est toujours engagé à être rigoureux sur ce point, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos sont utilisées à des fins illustratives et non dans un but d’exploitation commerciale. et nous veillons à n’illustrer nos articles qu’avec des photos fournis dans les dossiers de presse prévues pour cette utilisation. Cependant, si vous, lecteur - anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe constatez qu’une photo est diffusée sur Bepolar.fr alors que les droits ne sont pas respectés, ayez la gentillesse de contacter la rédaction. Nous nous engageons à retirer toutes photos litigieuses. Merci pour votre compréhension.