Club Sang

Profitez de toutes nos fonctionnalités et bénéficiez de nos OFFRES EXCLUSIVES en vous inscrivant au CLUB.

JE REJOINS LE CLUB SANG

Semia - Audrey Gloaguen

Club Sang

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour pouvoir participer au Club !

1 #AvisPolar
0 enquêteur
l'a vu/lu
0 enquêteur
Veut la voir/lire

Résumé :

A paraître.

L'œuvre vous intéresse ? Achetez-la chez nos partenaires !

En librairie

Et chez vos libraires indépendants

  • Acheter sur Jesoutiensmalibrairie.com
  • Acheter sur lalibrairie.com
  • Acheter sur Place des libraires

Vos #AvisPolar

  • mimi85600 28 mars 2022
    Semia - Audrey Gloaguen

    Mon avis :

    Une fois n’est pas coutume, je vais non seulement vous mettre la quatrième après mon avis mais également pousser un énorme coup de gueule. En effet, il serait plus que temps que les maisons d’éditions cessent de nous pondre des quatrièmes qui spoilent outrageusement le roman. Ici c’est le cas et ça gâche tout le plaisir de la découverte. Il n’y a même plus d’effet de surprise. A tel point qu’on en arrive à s’ennuyer ferme.

    Pour ma part, j’ai plutôt bien aimé la première moitié qui se voulait intéressante, où les personnages s’installaient doucement et semblaient être amenés à prendre une certaine épaisseur. Malheureusement dans la seconde moitié, l’autrice cesse d’approfondir ses personnages, même les plus intéressants comme Manhattan Caplan, cette journaliste aux abois, qui mène l’enquête concernant le suicide collectif du centre commercial et dont une certaine particularité aurait pu être passionnante si elle avait été davantage développée.

    Malgré des thématiques pourtant prometteuses, je me suis tellement ennuyée a partir du milieu du roman que j’ai du me forcer pour aller au bout. En effet, l’autrice cède la facilité pour son histoire qui, je le répète, est tellement spoilée par la quatrième qu’il n’y a plus aucune surprise. Quant à la fin, en ce qui me concerne ça a fait pschitt et ça n’a pas fonctionné tant elle est cousu de fils blanc. Bref, il s’agit d’une lecture que je n’ai pas aimée et que j’aurai vite oubliée.

    Synopsis :

    À la veille de Noël, le suicide collectif dans un centre commercial d’individus apparemment étrangers les uns aux autres, voilà de quoi attirer les médias charognards. Justement, la jeune journaliste Manhattan Caplan cherche à tout prix un scoop pour sauver son boulot et conserver la garde de son fils. De la banlieue parisienne à Aokigahara, la forêt des pendus du mont Fuji, son enquête la mène sur la piste d’un réseau social et d’un logiciel révolutionnaire baptisé SEMIA (Semantic Analysis) qui dresse un portrait psychologique des utilisateurs et suscite la convoitise jusqu’au sommet de l’État.

Votre #AvisPolar

Votre note :
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Bepolar.fr respecte les droits d’auteur et s’est toujours engagé à être rigoureux sur ce point, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos sont utilisées à des fins illustratives et non dans un but d’exploitation commerciale. et nous veillons à n’illustrer nos articles qu’avec des photos fournis dans les dossiers de presse prévues pour cette utilisation. Cependant, si vous, lecteur - anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe constatez qu’une photo est diffusée sur Bepolar.fr alors que les droits ne sont pas respectés, ayez la gentillesse de contacter la rédaction. Nous nous engageons à retirer toutes photos litigieuses. Merci pour votre compréhension.