Club Sang

Profitez de toutes nos fonctionnalités et bénéficiez de nos OFFRES EXCLUSIVES en vous inscrivant au CLUB.

JE REJOINS LE CLUB SANG

Tout le monde te haïra - Alexis Aubenque

Club Sang

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour pouvoir participer au Club !

5 #AvisPolar
2 enquêteurs
l'ont vu/lu
0 enquêteur
Veut la voir/lire

Résumé :

Tout le monde te haïra White Forest, petite ville côtière du sud de l’Alaska, est en émoi. Pris dans les glaces, un navire ayant sombré en 1920 vient d’être découvert. Les corps des marins en ont été extraits, mais une centaine d’orphelins qui étaient sur le bateau manquent au macabre décompte. C’est dans cette étrange atmosphère que débarque Alice Lewis, qui cherche sa soeur disparue. Pour l’aider, elle engage un ancien flic au passé trouble devenu détective privé, Nimrod Russell : De l’autre côté de la ville, la lieutenante Tracy Bradshaw enquête sur un crime sordide.

Vos #AvisPolar

  • Ophé Lit 27 décembre 2018
    Tout le monde te haïra - Alexis Aubenque

    Tout le monde te haïra d’Alexis Aubenque ; chronique de l’horreur…

    L’Alaska et ses espaces désertiques, l’Alaska et ses paysages à couper le souffle, l’Alaska et le froid…
    L’Alaska que je connaissais par divers films a pris un tout autre visage entre les lignes de Tout le monde te haïra. C’est une Alaska terre d’horreurs et de l’innommable que j’ai découvert dans ce roman et c’est un voyage que je ne suis pas prête d’oublier.

    Dans une petite ville côtière au sud de cet état, des plongeurs tombent nez à nez avec des cadavres emprisonnés dans la glace. Ces dépouilles sont celles de marins dont le navire « le new horizon » a sombré en 1920. Peu à peu le fleuve rejette des corps, lentement, il les sème sur ses rives au gré de la fonte des glaces dans lesquels ils ont été emprisonnés. Mais tout le monde s’interroge… Où sont donc les orphelins ? Le bateau transportait des centaines d’enfants dont les corps n’ont pas refait surface.
    Quelques semaines après cette découverte, Alice débarque dans la commune portuaire avec au cœur, l’espoir de retrouver sa sœur. Elle embauche un détective privé, Nimrod Russel, pour l’aider dans ses recherches.
    La veille de l’arrivée d’Alice, un notable de la ville est retrouvé pendu par les pieds, éventré à l’aide d’une arme inuit, un hakapik. Le lieutenant Tracy Bradshaw, en charge de l’affaire, n’a jamais vu une telle horreur…

    Trois points de départ, trois histoires qui se croisent, se chevauchent, se séparent, s’enlacent pour nous conduire vers un final à couper le souffle.

    Une écriture dynamique, un style incisif et addictif, me voilà accro à la plume d’Alexis ! Pas un chapitre sans une nouvelle piste, de nouvelles interrogations, des impasses ou des déviations. Je me suis perdue dans mes hypothèses tant l’auteur nous entraîne habilement avec lui dans les méandres de son imagination.

    Esclavage, amitiés, haine, vengeance, traumatismes de l’enfance, déviances sexuelles ou encore manipulation mentale, tant de sujets qu’ Alexis traite habilement tout au long de ce roman qui m’a coupé du monde le temps de sa lecture. Cinq cents pages dévorées avec une gourmandise proche de la gloutonnerie tant j’ai été avide de savoir : que sont devenus ces orphelins ? Pourquoi la sœur d’Alice a-t-elle brutalement quitté son mari et son fils ? Les inuits sont-ils vraiment responsables de la mort de ce notable connu et respecté de tous ?

    Entre mystères, conflits communautaires et jeux de pouvoirs Tout le monde te haïra m’a entraîné aux confins de l’horreur…

  • Plumesquale 27 décembre 2018
    Tout le monde te haïra - Alexis Aubenque

    Cela commence comme une simple double quête : la recherche d’une sœur disparue, et un mystère archéologique. Cela se termine en super carnage digne d’un film d’aventure avec Bruce Willis ou consort. J’ai été prise dans le fil de l’histoire jusqu’à la ligne finale. J’ai beaucoup aimé.

  • Booksnpics 21 février 2019
    Tout le monde te haïra - Alexis Aubenque

    White Forest - Alaska. le New Horizon, navire ayant fait naufrage en 1920, est découvert lorsque les corps de marins commencent à se libérer des glaces. Les dépouilles d’une centaine d’orphelins devant être présents à bord demeurent cependant introuvables.
    Alice Lewis est à la recherche de sa demi-soeur, Laura Barnes, disparue depuis un mois. Celle-ci avait commencé à rédiger des articles sur cette mystérieuse découverte. Alice contacte Nimrod Russell, ancien membre de la police, devenu détective privé afin de l’aider dans ses recherches.
    Tracy Bradshaw et son équipe vont quant à eux être plongés dans une sordide affaire de meurtre : un homme est retrouvé pendu par les pieds et éventré à l’aide d’une arme inuit...
    le décor est ainsi planté... Après River Falls, Canyon Creek ou encore Seattle, Alexis Aubenque nous fait découvrir les lointaines contrées d’Alaska dans cette double enquête. Il faut dire que White Forest, telle que décrite par l’auteur - ancienne ville de pêcheurs et de mineurs, a priori sans histoire - se prête très bien à ce genre d’intrigue.
    "Tout le monde te haïra" nous fait aussi découvrir un nouveau duo, Tracy Bradshaw et Nimrod Russell, d’ anciens coéquipiers, qui vont être amenés à coopérer. Des personnages au caractère bien trempé, avec une volonté de fer et difficilement impressionnables.
    Alexis Aubenque a l’art et la manière de nous tenir en haleine et de tisser des liens sombres entre plusieurs enquêtes. Cette toile ainsi tressée nous invite à poursuivre la lecture sans relâche.
    A noter : la musique est encore une fois bien présente dans ce roman. de quoi se créer une playlist de choix !
    Publié dans la toute nouvelle collection "La Bête Noire" des éditions Robert Laffont, dédiée aux thrillers, "Tout le monde te haïra" est à nouveau une réussite. J’espère retrouver notre nouveau tandem d’enquêteurs dans un prochain roman.

  • Sangpages 21 février 2019
    Tout le monde te haïra - Alexis Aubenque

    Je pars en Alaska et ça me convient bien 🙂 Qu’est ce qu’elle est fascinante cette région, qu’est ce qu’elle est mystérieuse, qu’est ce qu’elle se prête bien à l’atmosphère d’un thriller ! Qu’est ce qu’Alexis la décrit bien ! On la sent, on la vit dans toute sa force et sa splendeur ...glaçante... 😰
    Glaçante ? Presque autant que son histoire d’ailleurs.
    Une vieille histoire de bateau, une femme disparue, un homme retrouvé sauvagement assassiné dans une grange. Quel lien, s’il y en a un, peut-il y avoir entre ces événements ? On se pose toutes sortes de questions, on joue, comme pour chaque livre, à tenter de comprendre, de découvrir qui, quoi, comment, avant tout le monde et ben là, que pouic ! On se fait mener en bateau jusqu’au bout !
    Une magnifique plume qui m’a emportée et réellement transportée. Une montée crescendo dans l’horreur. Haletant. Palpitant. Un final bouleversant...vraiment bouleversant ...vraiment fort !
    On touche à la problématique des réserves Inuits, on s’engouffre dans le sadomasochisme, on se retrouve au fond d’une mine, on vogue sur les vagues d’une folle histoire...Pas de quoi s’ennuyer, c’est certain !
    Un livre que j’ai ressenti très fort, très émotionnel de par l’écriture mais aussi de par ses personnages à fleur de peau. On voudrait les protéger, les aider. On ressent, en fait, tant de choses au travers du détective Nimrod que l’on s’interroge sur son vécu presque autant que sur l’intrigue elle-même. Des questions restent d’ailleurs en suspens.

  • Sharon 21 février 2019
    Tout le monde te haïra - Alexis Aubenque

    Le premier mot qui me vient à l’esprit pour qualifier ce roman est « efficacité ». Les chapitres sont courts, il faut donc peu de temps pour en lire un, et avoir immédiatement envie d’en lire un autre, et encore un autre. Si les points de vue alternent d’un chapitre à l’autre – Nimrod, Tracy sa co-équipière, Alice sa cliente presque malgré elle – ils ne sont cependant jamais redondants : pas la peine de raconter trois fois la même chose, encore moins de couper le récit arbitrairement et de le reprendre tout aussi arbitrairement quelques chapitres plus loin. Entretenir le suspens, oui, laisser le lecteur sur sa faim, non. Nous avons également une autre voix qui émerge, mise en valeur par une présentation particulière (l’italique), une voix qui nous paraît hors du temps puisqu’elle nous raconte une vie tout entière. Quel est le lien entre le jeune Vassili et les autres personnages, bien américain ?
    Et quel est le lien entre les deux affaires ? D’un côté, nous avons un meurtre sordide, choquant, même pour le plus aguerri des enquêteurs. De l’autre, une histoire presque banale, celle d’une femme qui quitte son mari pour vivre une histoire d’amour. Banale, sauf que la vie de cette femme, Laura, ne l’était pas, celle de la famille de son mari non plus. Le lien entre les deux affaires semble être la respectabilité des deux familles, bien sous tout rapport, de celles qui préfèrent menacer plutôt que de répondre aux questions. Que craignent-ils que l’on découvre ?
    Beaucoup de questionnement, me direz-vous, mais il est bon qu’un livre en suscite. Il est bon aussi de montrer le passé, la vie privée des personnages, ce qui est indispensable à leur caractérisation, sans que cela prenne le pas sur l’enquête. Nous sommes dans un roman policier, pas dans un roman sentimental. Les personnages, du plus jeune au plus âgé, ne sont pas lisses, parfois même ils ont dû développer bien des qualités pour surmonter ce qu’ils ont enduré. Espérons que tous y parviendront après le dénouement.

Votre #AvisPolar

Votre note :
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Bepolar.fr respecte les droits d’auteur et s’est toujours engagé à être rigoureux sur ce point, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos sont utilisées à des fins illustratives et non dans un but d’exploitation commerciale. et nous veillons à n’illustrer nos articles qu’avec des photos fournis dans les dossiers de presse prévues pour cette utilisation. Cependant, si vous, lecteur - anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe constatez qu’une photo est diffusée sur Bepolar.fr alors que les droits ne sont pas respectés, ayez la gentillesse de contacter la rédaction. Nous nous engageons à retirer toutes photos litigieuses. Merci pour votre compréhension.