Club Sang

Profitez de toutes nos fonctionnalités et bénéficiez de nos OFFRES EXCLUSIVES en vous inscrivant au CLUB.

JE REJOINS LE CLUB SANG

Darktown - Thomas Mullen

Club Sang

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour pouvoir participer au Club !

2 #AvisPolar
0 enquêteur
l'a vu/lu
0 enquêteur
Veut la voir/lire

Résumé :

Situé à Atlanta en 1948, Darktown est le premier opus d’une saga criminelle complexe et fascinante qui explore les tensions radicales au début du mouvement des droits civiques, dans la lignée de Dennis Lehane et Walter Mosley.

Pour aller plus loin

Vos #AvisPolar

  • madame.tapioca 8 avril 2019
    Darktown - Thomas Mullen

    Un roman policier assez classique mais qui se démarque largement par le fond historique.

    Atlanta 1948, Boggs et Smith font partie des 8 premiers policiers noirs de la ville. Pas le droit de patrouiller en voiture, pas le droit de boire de l’alcool, pas le droit de porter l’uniforme en dehors des horaires de boulot, pas le droit d’exercer dans les quartiers blancs et surtout pas le droit d’enquêter ! Des policiers noirs pour les quartiers noirs, pour régler les problèmes entre ivrognes. Des policiers noirs très mal vus par leurs confrères blancs.
    Quand une jeune fille métisse est retrouvée morte, nos deux hommes refusent que le dossier soit enterré et vont aller contre toutes ces règles absurdes pour découvrir la vérité.

    Un scénario qui peut sembler finalement assez simple pour ce genre littéraire mais se serait sans compter sur la retranscription des moeurs de l’époque qui donne de la consistance à cette histoire.

    Amateur de policier, foncez. C’est un sans faute. Amateur de littérature US, foncez aussi, vous découvrirez une intéressante peinture de l’Amérique ségrégationniste de l’après guerre.

    Boggs et Smith ont tout pour devenir des personnages récurrents et on comprend aisément que la télévision pense à l’adapter en série.

    Traduit par Anne-Marie Carrière

  • Kirzy 8 mai 2019
    Darktown - Thomas Mullen

    Bienvenue à Darktown, le quartier noir d’Atlanta !

    Si la trame policière est tout ce qu’il y a de plus classique et sans grande surprise ( une enquête autour du meurtre d’une jeune fille noire ), la grande force de ce roman est d’immerger le lecteur en 1948 dans l’ambiance électrique d’une ségrégation de plus en plus contestée par un mouvement des droits civiques naissant.

    Thomas Mullen est parti d’un fait historique fort : la création de la première brigade de huit policiers noirs, presque tous vétérans de la Deuxième guerre mondiale. Mais la tâche est terriblement ardue pour ces pionniers : privés du droit d’arrêter des suspects, parqués à l’écart du commissariat central où ils ne peuvent mettre les pieds, interdit de consommation d’alcool et de relations amoureuses hors mariage. Un racisme tristement quotidien et violent.

    On suit un binôme de policiers qui va mener l’enquête clandestine jusqu’à faire ressortir tout ce que la ville d’Atlanta et le système ségrégationniste ont de pourri. Cette façon d’appréhender une réalité historique sans manichéisme, avec une forte résonance sociale tout en saisissant sa moralité complexe m’a fait penser à la démarche d’un Dennis Lehane dans Un Pays à l’aube. J’ai pensé aussi à l’univers de James Ellroy ( sans la flamboyante et percutante écriture ) pour sa galerie de flics brutaux et corrompus.

Votre #AvisPolar

Votre note :
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Bepolar.fr respecte les droits d’auteur et s’est toujours engagé à être rigoureux sur ce point, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos sont utilisées à des fins illustratives et non dans un but d’exploitation commerciale. et nous veillons à n’illustrer nos articles qu’avec des photos fournis dans les dossiers de presse prévues pour cette utilisation. Cependant, si vous, lecteur - anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe constatez qu’une photo est diffusée sur Bepolar.fr alors que les droits ne sont pas respectés, ayez la gentillesse de contacter la rédaction. Nous nous engageons à retirer toutes photos litigieuses. Merci pour votre compréhension.