Club Sang

Profitez de toutes nos fonctionnalités et bénéficiez de nos OFFRES EXCLUSIVES en vous inscrivant au CLUB.

JE REJOINS LE CLUB SANG

La Ligne verte - Stephen King

Club Sang

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour pouvoir participer au Club !

9 #AvisPolar
9 enquêteurs
l'ont vu/lu
1 enquêteur
Veut la voir/lire

Résumé :

Paul Edgecombe, ancien gardien-chef d’un pénitencier dans les années 1930, entreprend d’écrire ses mémoires. Il revient sur l’affaire John Caffey - ce grand Noir au regard absent, condamné à mort pour le viol et le meurtre de deux fillettes - qui défraya la chronique en 1932. La Ligne verte décrit un univers étouffant et brutal, où la défiance est la règle. Personne ne sort indemne de ce bâtiment coupé du monde, où cohabitent une étrange souris apprivoisée par un Cajun pyromane, le sadique Percy Wetmore, et Caffey, prisonnier sans problème. Assez rapidement convaincu de l’innocence de cet homme doté de pouvoirs surnaturels, Paul fera tout pour le sauver de la chaise électrique.

L'œuvre vous intéresse ? Achetez-la chez nos partenaires !

En librairie

Et chez vos libraires indépendants

  • Acheter sur Jesoutiensmalibrairie.com
  • Acheter sur lalibrairie.com
  • Acheter sur Place des libraires

Pour aller plus loin

Vos #AvisPolar

  • Martypopy 13 avril 2022
    La Ligne verte - Stephen King

    Paul Edgecombe est un vieil homme qui vit dans une maison de retraite à quelques kilomètres d’Atlanta. C’est dans cet endroit qu’il va décider d’écrire ce qu’il s’est passé en 1932 à Cold Mountain.

    Paul est le chef des gardiens du pénitencier de l’Etat à Cold Mountain. Il travaille au bloc E, le quartier des condamnés à mort ceux qui devront suivre la ligne verte au bout de laquelle les attend "Miss Cent Mille Volts" la chaise électrique.

    On est en 1932, une année que personne n’oubliera au bloc E. C’est cette année qu’un matin John Caffey est arrivé, un colosse noir de plus de 2 mètres condamné à mort pour avoir violé et tué deux petites jumelles de 9ans. Il va bientôt être rejoint par Édouard Delacroix, un Français et William Wharton, un jeune "déjanté" s’identifiant à Billy the Kid.

    Au fil des jours Paul va étre intrigué par John Caffey qui semble posséder d’étranges pouvoirs lui permettant de faire le bien autour de lui. Comment un tel homme aurait-t-il pu commettre un tel crime ? Paul va alors s’intéresser à l’enquête et au procès de John et découvrir que celui-ci à plutôt été bâclé. Mais alors si John n’est pas coupable qui est responsable du meurtres des fillettettes ?

    C’est un livre magnifique, très bien écrit. On est captivé par tous les personnages, Percy un jeune gardien pervers, arrogant et imbu de sa personne se sentant protégé par ses relations familiales, Édouard Delacroix qui se lié d’amitié avec Mister Jingles, une petite souris. William Warton qui ne sait plus quoi inventer pour pousser à bout les gardiens. Tous ces personnages qui vont être relié par un fil rouge John Caffey.

    Ce livre nous amène aussi à pas mal de réflexions sur la peine de mort (tous les condamnés étaient-ils vraiment coupables ?) et sur la ségrégation raciale (si John Caffey avait été blanc son procès se serait-t-il déroulé de la même façon ?)

    J’ai adoré le film qui est très fidèle au livre que j’ai adoré tout autant. J’ai eu les larmes aux yeux à la fin du film et je les ai eues aussi à la fin du roman.

    Merci Monsieur Stephen King pour ce chef d’œuvre.

  • mimi85600 28 mars 2022
    La Ligne verte - Stephen King

    Si j’avais vu La ligne verte en film plusieurs fois, je n’avais jamais eu l’occasion de découvrir le roman. C’est chose faite aujourd’hui et je dois dire que j’ai autant aimé ma lecture que mes visionnages. Pour tout vous dire, le fait d’avoir vu le film et de le connaître sur le bout des doigts a apporté une dimension particulière à ma lecture. En effet, a chaque scène du livre, se rejouait la scène du film dans ma tête et j’ai vraiment adoré ça. Les personnages évidemment ont pris le visage des acteurs, tous plus brillants les uns que les autres.

    Mais revenons a l’histoire raconté par Stephen King. A la base, pour ceux qui l’ignoreraient encore, La ligne verte a été écrite sous forme de feuilleton, en 6 tomes. Dans ce roman feuilleton, Paul Edgecombe, ancien gardien-chef de La ligne verte (le couloir de la mort, le bloc E où étaient incarcérés et exécutés les prisonniers condamnés à mort) décide d’écrire ses mémoires. Il commence son récit l’année où un certain John Caffey, un géant noir, un peu attardé, accusé par ses pères d’avoir violées et tuées deux fillettes.

    Cet homme, qui a peur dans le noir, qui semble incapable de faire le moindre mal et qui plus est possède un pouvoir surnaturel, va rapidement interpeler Paul et le faire douter de sa culpabilité. Comment Dieu aurait-il pu mettre un tel pouvoir dans les mains d’un tueur d’enfants ? Je ne vais pas en dire plus par égard pour ceux et celles qui n’auraient encore ni lu le livre , ni vu le film.

    Stephen King propose là une vraie réflexion sur la peine de mort sans jamais prendre parti. Il démontre comment à cette époque aux états-unis , on ne pouvait se permettre de quitter un travail si on avait la chance d’en avoir un. Il montre également l’humanité des gardiens du couloir de la mort. Il traite aussi le sujet de la rédemption avec beaucoup de subtilité. Ce roman est sans consteste l’un de ses meilleurs et un véritable chef d’oeuvre.

  • Chineuse Deculture 5 novembre 2021
    La Ligne verte - Stephen King

    Une oeuvre profonde qui englobe les poncifs du racisme et de la cruauté des hommes pour arriver à de l’espoir et du mystique, c’est brillant, c’est la maître.

  • stokely 29 octobre 2021
    La Ligne verte - Stephen King

    Je suis toujours dubitative sur Stephen King et pourtant je commence vraiment à avoir lu certains livres de l’auteur, des plus connus, des moins connus, des nouvelles et ici j’ai voulu tenter la lecture audio.

    Cependant j’ai rapidement arrêté celle-ci, non du fait du narrateur que j’ai trouvé très bien mais King est vraiment un auteur adepte des descriptions et je me suis rendu compte que j’aime les livres audios quand il y a plus d’action de type thrillers/policiers.

    J’ai donc pris le reste du récit sur papier, me disant que La ligne verte étant une des oeuvres préférés de beaucoup de monde j’allais sûrement aimé, de plus ce récit se déroulant dans une prison je me suis dit que cela allait m’intéresser.

    Ayant lu plusieurs oeuvres de l’auteur j’ai rapidement eu peur que l’affaire évoqué dès le début avec le meurtre des jumelles retrouvés dans les bras de Caffey ne soient pas beaucoup narré dans le récit et de côté j’ai eu plutôt raison à mon grand regret.

    Pourtant King nous transporte en 1932, nous évoque des sujets forts comme le racisme, la peine de mort c’est un récit qui devrait prendre aux tripes mais sur un récit de 507 pages, j’ai trouvé beaucoup beaucoup de longueurs.

    Il y a énormément de pages sur la souris de Delacroix et j’avoue qu’au final cela m’a vraiment lassé, voir même j’avais envie d’en finir moi même avec cet animal et pourtant je suis d’habitude beaucoup plus sensible sur les faits qui arrivent aux animaux qu’au humain.

    Les gardiens de prisons ici m’ont également laissé de marbre, encore une fois j’ai mis pratiquement une semaine de lecture pour un King contre 3 jours pour un livre d’un autre auteur.

    Je sortirai donc un autre King l’année prochaine car je vais persévérer j’en ai encore plusieurs dans ma bibliothèque mais ce n’est pas l’auteur que je préfère lire.

  • Aelithsu 15 février 2021
    La Ligne verte - Stephen King

    La ligne verte, qui ne connaît pas cette histoire bouleversante d’un prisonnier noir dans le couloir de la mort ?
    Je l’avais vu au cinéma lors de sa sortie, sans savoir qu’il était adapté d’un livre. J’ai revu par la suite plusieurs fois le film (et usé plusieurs paquets de mouchoirs) et c’est seulement récemment que j’ai pensé à lire le roman, dans ma folie Stephen King.

    Après lecture, je peux dire que le film a été bien adapté, les sentiments étaient bien rendus et les personnages superbement bien incarnés par les acteurs.

    J’ai adoré en savoir plus sur tous ces protagonistes que j’ai aimé et aimé détester.

    Le déroulement de l’histoire est sensiblement pareil, sauf qu’on suit un peu plus Egdecomb âgé, ce qui est un véritable plus dans le capital émotionnel.

    J’ai été tout autant touchée par le roman, avec la plume toujours aussi superbe de l’auteur, il m’a fallu le même nombre de paquets de mouchoirs.

    La réflexion sur la peine de mort est toujours aussi présente, c’est très dur de suivre les détenus puis de les voir mourir de la main de gardiens qu’on a appris à apprécier.

    Un roman tout en nuance, avec la petite touche de fantastique qui va bien.

  • Gael Tomaz 27 novembre 2020
    La Ligne verte - Stephen King

    Stephen King à ses inconditionnels et… ses détracteurs ; trop dans le fantastique, dans l’horreur et pourtant The King, a su sortir à quelques reprises, pour mon plus grand bonheur, de sa zone de confort. Dans le cadre des incontournables sur cet auteur je vais vous parler aujourd’hui de la Ligne Verte. La ligne verte c’est une Amérique des années 30, et ce sera pour le lecteur le bloc E, ou si vous préférez le couloir de la mort. À travers Paul Edgecombe, responsable du bloc carcéral assigné aux exécutions par électrocution, vous découvrirez le personnage de John Caffey, colosse, simple d’esprit, condamné pour le viol et le meurtre des deux fillettes. Et vous vous laisserez embarquer par les personnages si criants de réalité et de justesse, par l’histoire si humaine, par le drame, par cette la plume qui vous fera trembler, pleurer, réfléchir à la peine de mort, et finira par vous laisser misérable, une fois la dernière page tournée.
    Bouleversant, je vous dis. Préparez vos mouchoirs.
    PS : Attention je vais spoiler… il y a une petite souris.

  • des livres et des mousses 17 février 2020
    La Ligne verte - Stephen King

    Roman dont est tiré l’un de mes films favori et c’est une adaptation très fidèle. Même si je connaissais bien l’histoire j’ai eu énormément de plaisir à lire ce conte fantastique tant l’écriture de Stephen King et le construction du roman est captivante.
    On est touché en plein coeur par l’histoire de John Caffey et sa relation avec les gardiens du bloc E tellement humains par rapport à leur métier. Sauf bien sûr l’horrible Percy, qui confirme l’adage "on récolte ce que l’on sème"...
    Les exécutions sont très bien décrites, ce sont les moments les plus durs du roman. Notamment celle de Delacroix qui m’a fait pâlir même si je savais ce qu’il m’attendait...
    Un roman magistral encore une fois de la part du King, un roman magique, plein d’humanité qui s’interroge sur le bien fondé de la peine de mort mais sans prendre partie.

  • l’allée des livres 23 janvier 2020
    La Ligne verte - Stephen King

    Je trouve que ce roman change beaucoup du style habituel de Stephen King. On s’éloigne de l’horreur pour s’approcher d’une œuvre plus "poétique". C’est un roman touchant comme nous avons peu l’habitude avec Stephen King.

    Je le recommande toujours à ceux qui me disent ne pas aimer le style de King puisqu’il s’agit d’un roman tout à fait à part dans sa bibliographie. Ainsi, à tous ceux qui n’aiment pas Stephen King : foncez ! Et à ceux qui l’aiment : foncez également, car cela reste avant tout un chef-d’œuvre.

  • Pripriemma 30 mai 2019
    La Ligne verte - Stephen King

    Je nest encore pas lu le livre mais jai vu mainte et mainte fois le film et je l’adore lhistoire est prenante touchante..... cest une histoire incroyable.

Votre #AvisPolar

Votre note :
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Bepolar.fr respecte les droits d’auteur et s’est toujours engagé à être rigoureux sur ce point, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos sont utilisées à des fins illustratives et non dans un but d’exploitation commerciale. et nous veillons à n’illustrer nos articles qu’avec des photos fournis dans les dossiers de presse prévues pour cette utilisation. Cependant, si vous, lecteur - anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe constatez qu’une photo est diffusée sur Bepolar.fr alors que les droits ne sont pas respectés, ayez la gentillesse de contacter la rédaction. Nous nous engageons à retirer toutes photos litigieuses. Merci pour votre compréhension.