Le grenier des enfers - Preston & Child

Notez
Notes des internautes
1
commentaire
Inscrivez-vous ou connectez-vous pour pouvoir participer au Club !
Vous devez être inscrit ou connecté pour bénéficier de votre médiathèque!
Notez
Notes des internautes

Résumé :

En recherchant dans les égouts de New York un sac de cocaïne jeté par un dealer, un plongeur de la brigade fluviale remonte deux cadavres sans tête, presque réduits à l’état de squelettes. Ils portent des marques de morsures qui n’ont pu être infligées ni par une bête ni par un humain...
On signale au lieutenant Vincent d’Agosta, chargé de l’enquête, que parmi les « taupes », ces sans-abri qui occupent le sous-sol de la ville, d’autres assassinats avec décapitation ont été enregistrés. Là encore, ils ne peuvent être l’oeuvre d’un homme. Qui a commis ces meurtres horribles ? Le monstre hybride que la police croyait avoir anéanti est-il de retour ?
« Ce thriller, fondé sur les manipulations génétiques, se déroule dans l’univers oppressant des sous-sols de la ville. On y retrouve les policiers d’Agosta et Pendergast et la scientifique Margo Green, le trio gagnant de Relic, qui avait vaincu le monstre du Muséum. Habile et efficace. » (Claude Mesplède). Première parution : Laffont, 1999.


Voir en ligne : Amazon

Vos avis

  • bookliseuse 20 octobre 2018
    Le grenier des enfers - Preston & Child

    Ce roman est la suite de Relic mais peu être lu indépendamment, même si je conseille fortement de le lire avant pour une meilleure compréhension.

    Deux squelettes sans tête, présentant d’étranges marques, sont retrouvés dans les égouts de New-York. Le lieutenant d’Agosta est chargé de l’enquête.

    On retrouve également dans cette histoire Smithback journaliste pour le Post qui cherche un article percutant n’ayant rien écrit d’intéressant depuis son roman relatant sa mésaventure du Mbwun, dans le musée d’histoire naturelle il y a quelques mois (lire Relic).

    Il s’intéresse fortement à la découverte de ces cadavres, d’autant plus quand il apprend que les cadavres sont entreposés au M.E.T pour étude et que entre autre Margo Green assistante conservateur au musée, est chargée d’aider à l’étude des corps. Elle reste traumatisée par l’affaire du MBwun.

    Un nouveau personnage apparaît Laura Hayward, un sergent sans peur qui connaît les égouts mieux que personne.

    Cette fois l’enquête nous emmène dans les égouts de New-York, un monde à part on des sans-abris ont élu domicile et ont choisi”Mephisto“comme leur Chef.

    Aloysius Pendergast, agent du FBI, n’apparaîtra que bien plus tard et sera loin d’être le personnage principal. En effet les personnages s’éparpillent tous un peu de leur côté pour ne se rejoindre vraiment que dans les dernières pages. Cette enquête nous permet de découvrir (enfin) qui était et d’où venait le Mbwun, même si les lecteurs du 1er roman s’en doutaient, cela ne fera que confirmer nos conclusions.

    Ce roman est aussi une lutte des classes sociales et des oubliés du reste du monde : les gens d’en haut et les gens d’en bas.

    Il ne me reste plus qu’à lire les autres romans !

Votre commentaire

Votre note :
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Bepolar.fr respecte les droits d’auteur et s’est toujours engagé à être rigoureux sur ce point, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos sont utilisées à des fins illustratives et non dans un but d’exploitation commerciale. et nous veillons à n’illustrer nos articles qu’avec des photos fournis dans les dossiers de presse prévues pour cette utilisation. Cependant, si vous, lecteur - anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe constatez qu’une photo est diffusée sur Bepolar.fr alors que les droits ne sont pas respectés, ayez la gentillesse de contacter la rédaction. Nous nous engageons à retirer toutes photos litigieuses. Merci pour votre compréhension.