Club Sang

Profitez de toutes nos fonctionnalités et bénéficiez de nos OFFRES EXCLUSIVES en vous inscrivant au CLUB.

JE REJOINS LE CLUB SANG

Solitudes - Niko Tackian

Club Sang

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour pouvoir participer au Club !

27 #AvisPolar
9 enquêteurs
l'ont vu/lu
4 enquêteurs
Veulent le voir/lire

Résumé :

AUSSI ÉPAISSES SOIENT LES BRUMES QUI LES PROTÈGENT,
CERTAINES VÉRITÉS NE PEUVENT ÊTRE OUBLIÉES.

Élie Martins est garde nature dans le massif du Vercors. Il y a douze ans, une blessure par balle l’a laissé totalement amnésique. Depuis, il s’est reconstruit une vie dans cette région aux hivers impitoyables, aux brumes si opaques qu’elles vous égarent en deux pas.

Alors qu’une tempête de neige s’abat sur le Vercors, des traces étranges mènent Élie jusqu’à l’« arbre taillé », un pin gigantesque dressé comme un phare au milieu de l’immensité blanche. Une femme nue est pendue à ses branches. Cette macabre découverte anime quelque chose sur la toile vierge des souvenirs d’Élie.

LA VICTIME EST UN MESSAGE À SON INTENTION,
IL EN EST CERTAIN. ET IL EST TERRIFIÉ.

Source : Calmann Levy Noir

L'œuvre vous intéresse ? Achetez-la chez nos partenaires !

En librairie

Et chez vos libraires indépendants

  • Acheter sur Jesoutiensmalibrairie.com
  • Acheter sur lalibrairie.com
  • Acheter sur Place des libraires

Vos #AvisPolar

  • Lectures noires pour nuits blanches 8 juillet 2021
    Solitudes - Niko Tackian

    J’ai écouté ce livre audio.

    Dans ce polar glaçant, Niko Tackian pose le décor dans les montagnes enneigées du Vercors, des paysages magnifiques où j’ai aimé me perdre. Mais également une intrigue intéressante mêlant meurtres sanglants, légende et enquête. Une ambiance glaciale superbement dépeinte qui vous plonge dans une atmosphère oppressante teintée de mystère. La blancheur du décor contraste divinement avec le sombre de l’histoire. J’ai ressenti le froid mordant, la tempête et le côté suffocant de ce huis-clos à ciel ouvert.
    Les personnages sont hauts en couleur et bien campés. J’ai adoré l’indien.

    Ce thriller possède tous les ingrédients pour en faire un page turner, le rythme, la tension qui monte, du suspense, une intrigue tortueuse à l’aura un peu mystique, des personnages attachants, le tout sublimé par un décor grandiose.

    Seul le dénouement m’a un peu déçue, il semble un peu précipité, comme sorti de nulle part

    Solitudes est un polar efficace et haletant. Un roman d’ambiance qui vous fera frissonner. Tentez-le !

    Quelques mots sur la version audio.

    J’avais envie de retenter l’expérience du livre audio, la première étant mitigée, les voix ne me plaisaient pas. Avec Netgalley il est possible d’écouter un extrait, c’est appréciable pour se faire une idée. Ici le narrateur est parfait. Le timbre de voix colle très bien à l’histoire et les différentes intonations qu’il prend pour les personnages rendent le récit très vivant.
    Je craignais un peu un manque de concentration mais pas du tout, je me suis très vite immergée dans cette histoire. Je me suis laissée porter par cette voix grave et cette belle interprétation. Une expérience très agréable que je retenterai avec plaisir.

    Merci à #NetgalleyFrance, #Audiolib et Calmann-Lévy pour cette très agréable lecture audio.

  • mouffette_masquee 2 juillet 2021
    Solitudes - Niko Tackian

    Résumé : Dans le massif du Vercors, la tempête Coralie fait rage. C’est dans ces conditions qu’Élie, garde nature, part à la recherche d’un loup signalé par des bergers. Il découvre le corps supplicié d’une jeune femme, nue et pendue à un arbre, une mystérieuse scarification dans le dos. L’homme, amnésique depuis 12 ans après avoir reçu une balle dans la tête, est perturbé par cette scène : elle réveille quelque chose en lui, mais il ne sait pas quoi.
    Le lieutenant Nina Melliski, arrivée difficilement sur la scène de crime, ne sait que penser d’Élie, mais est persuadé qu’il faut chercher dans son passé oublié.

    Mon avis : L’intrigue, qui se passe en pleine tempête, est parfaite à cette période de l’année, et le texte est tellement immersif qu’en j’en avais froid de l’intérieur (malgré les plaids et le chauffage à 23 degrés).
    J’ai beaucoup aimé les protagonistes, en particulier Réda, Grand Chef un peu perché, mais tellement bienveillant ; Pascal et sa perception de la vie en couleurs. J’ai trouvé chez eux une certaine poésie, une douceur confrontés à la violence des meurtres et la dureté de l’environnement glacial, dangereux, du massif qui domine tout. La Montagne est d’ailleurs, pour moi, un personnage à part entière, magnifique mais hostile. J’ai un peu moins aimé Nina, flic torturé par son passé comme dans beaucoup de livres, mais assez attachante au final.
    On entre directement dans le vif du sujet et l’intrigue est très bien ficelée, je ne m’attendais pas du tout à ça ! Les chapitres courts et incisifs rendent la lecture addictive. Mais... j’aurais aimé un dénouement un peu plus long, avec plus de suspense. Néanmoins je ne peux que le conseiller à tous les amateurs de thrillers psychologiques, c’est un régal.

  • reb_books 30 juin 2021
    Solitudes - Niko Tackian

    Le corps d’une femme est retrouvé pendu au fameux arbre taillé, sur le plateau du Vercors. Le garde nature Elie Martins travaille dans le massif. Il est amnésique depuis une dizaine d’années à cause d’une balle dans la tête mais le cas l’implique malgré lui…

    La tempête fait rage, il fait froid, la neige recouvre tout le paysage, le massif du Vercors apparaît hostile mais magnifique à la fois. La montagne est un personnage à part entière, tant elle imprègne le récit. Les autres personnages, nombreux et hantés par des fantômes, vont devoir affronter cette enquête et leur passé torturé.

    L’ambiance m’a rappelé Avalanche hôtel, le seul roman que j’avais lu de Niko Tackian avant celui-ci et que j’avais adoré. Pour moi, Solitudes est un poil en dessous mais il reste un polar redoutablement efficace ! Les chapitres sont courts et l’intrigue, bien ficelée, ne nous laisse pas de répit. Le froid et la neige nous collent à la peau. La dureté des paysages s’ajoute aux cadavres et à la noirceur des âmes.

    En résumé, un très bon polar, à l’atmosphère glacée et sombre !

  • lemurmurdesameslivres 23 juin 2021
    Solitudes - Niko Tackian

    « Et le silence les enveloppa à nouveau. Mais cette fois c’était un silence de mort. »

    Au cœur de la montagne, en hiver, un agent de l’ONF découvre une femme pendue à un arbre.

    Solitudes, c’est avant tout un thriller d’ambiance. Une ambiance polaire, un paysage enneigé et sauvage, le vent qui siffle et le loup qui rôde.
    Comment ne pas avoir envie de se recueillir face à tant de majesté ? Mais le diable a brisé ce silence. Ne sait-il pas que dans ce décor, l’humain n’est qu’un visiteur que la montagne tolère ?
    Désormais, le berger aveugle voit l’aura indigo, l’indien doit accomplir des rites, l’amnésique doit retrouver la mémoire et la vérité doit être révélée. Alors seulement, le démon quittera ces terres et l’harmonie renaîtra.

    Est-il envisageable de qualifier un thriller de « beau » ? Dans ce roman, la narration a quelque chose de poétique et d’immersif.
    C’est pour cette raison que j’apprécie beaucoup les romans de Niko Tackian. Je ressors toujours de mes lectures avec une sensation particulière, qui perdure même après plusieurs années.
    Vous l’avez compris, j’ai adoré ce thriller et j’en conseille vivement la lecture.

    Caroline - Le murmure des âmes livres

  • Sylvie Geoffrion 17 juin 2021
    Solitudes - Niko Tackian

    J’ai la chance, grâce à #NetGalleyFrance de découvrir Nico Tackian et #Solitudes écrit durant le confinement. J’ai été emballée par ce récit dans le froid, la neige et les montagnes du Vercors. Moi, la fille du Québec, qui connaît bien l’hiver, s’est retrouvée dans ces descriptions de vent, de tempête et de froidure.
    Elie Martens n’a plus de mémoire. Une balle logée dans sa tête l’en empêche.
    Il s’est refait une vie comme gardien des montagnes, une vie sans passé, une vie qui a à peine 10 ans. Il a appris à connaître et aimer ces montagnes, ses beautés et ses difficultés. C’est en traquant un loup qu’il découvre pendu à un arbre une femme...Une femme qu’on a torturé et que l’on a marqué, dans le dos, du mot Vérité en grec ancien....
    Nina, inspectrice à Grenoble sera chargée de cette enquête peu commune dans des lieux peu accessibles de ces montagnes inhospitalières. Nina qui elle, aimerait bien ne pas avoir de passé...
    Tous les indices pointent vers Élie, le tranquille gardien des montagnes. Aurait-il pu commettre l’impensable en tuant cette femme ?
    Raconté à la perfection par François Hatt, ce récit nous fait prisonnier d’un climat hostile, nous enferme dans les horreurs d’un passé, et, au présent nous fait découvrir une vérité qui écorche !
    J’ai agréablement été séduite par l’écriture et les personnages de Nico Tackian et bien sûr bluffée par le dénouement.
    Encore une fois je remercie #NetGalleyFrance pour #Solitudes et cette audio livre glacial et enivrant.

  • DesLivresEtMoi7 14 juin 2021
    Solitudes - Niko Tackian

    Ne ménageant pas ses efforts, l’auteur chausse ses raquettes et revêt sa combinaison rose à pompons (C’est ma chronique, j’écris ce que je veux !) Pour nous entraîner dans les Hauts Plateaux du Vercors où nous accueillent une tempête… Et un corps… Mais surtout une nature et ses paysages majestueux, que l’auteur décrit si bien qu’on s’y croirait, avec supplément poudreuse, vent cinglant et froid intense s’il vous plaît !
    Pour la découvrir et l’explorer, nous rencontrons toute une galerie de personnages forts et authentiques, auxquels on s’attache profondément tant ils forcent le respect. Si chacun d’eux s’est laissé malmener par la vie dans le passé, beaucoup ont su trouver la paix au cœur de ces montagnes aux propriétés salvatrices… A l’exception des bas instincts de l’âme humaine contre lesquels la nature ne peut que souffler de mauvais présages pour prévenir du danger.
    Car au-delà de cette intrigue redoutablement bien ficelée et de ces personnages bigrement bien campés, l’auteur nous offre un récit empreint d’un mysticisme qui s’empare aussi vite de notre âme que la tension nous gagne… Dès lors, au fil de ces pages livrées d’une plume fluide et agréable, on découvre des couleurs qu’on n’aurait jamais cru distinguer, on apprend à ressentir ce que nos sens ne sauraient nous révéler… Et c’est tout simplement beau et apaisant, poétique et rassérénant quand bien même la mort rôde : Nous voici prêts à l’affronter. Pour le meilleur et pour le pire. Jusqu’à la vérité et un dénouement… Certes douloureux (Niko Tackian, je t’en veux à un point tel que même la combinaison rose à pompons ne suffit pas !) Mais magistral.

    (Chronique complète : https://deslivresetmoi7.fr/2021/01/chroniques-2021-solitudes-de-niko.html)

  • Sonia Boulimique des Livres 11 juin 2021
    Solitudes - Niko Tackian

    Livre lu en audio

    Mon point sur la narration :

    Lu par : François Hatt

    Durée d’écoute : 6 heures et 49 minutes

    Le narrateur a une voix agréable, sachant mettre l’intonation là où il faut, quand il faut, pour rendre la lecture vivante. Ce qui m’a troublée, c’est que notre personnage principal est une femme, et j’avoue qu’un narrateur masculin m’a quelque peu déstabilisée.

    Mais il a parfaitement réussi à nous faire ressentir, grâce à des changements de ton, l’ambiance glaciale ainsi que les émotions de chaque personnage.

    Le rythme narratif est très bien imposé, le bornage des chapitres est clair.
    Mon avis sur le roman :

    Ce roman a été écrit durant le confinement de 2020. Et la soif d’évasion de Niko transpire dans chaque mot ! Il nous propose dans « Solitudes », un thriller oppressant, où les personnages et le lecteur sont « enfermés » dans la nature brute, vraie, impitoyable. Un huis-clos extérieur où la couleur blanche se teinte de rouge…sang.

    Tout commence avec l’agression d’Elie, 12 ans auparavant, le laissant pour mort. Ce premier chapitre est glaçant et annonce clairement les intentions de l’auteur quant à la suite du récit.

    Aujourd’hui, Elie est garde nature dans le Vercors, et même s’il n’a plus aucun souvenir de sa vie d’avant, il tente de garder la tête sur les épaules. La montagne est son échappatoire, son équilibre. Lorsqu’il découvre le cadavre d’une femme atrocement mutilé et pendu à un arbre au milieu de nulle part, avec un mot gravé dans la chair de son dos, Elie perd pied. Les souvenirs vont remonter à la surface, peu à peu. Car ce mot gravé, il ne le connaît que trop bien, puisqu’il a le même !

    Le lieutenant Nina Mellinsky est chargée de l’enquête. Elle ne va pas bénéficier de la vision idyllique que l’on peut se faire de la montagne. Entre tempêtes de neige et températures glaciales, elle sera confrontée à la montagne hostile. Le Vercors, un personnage à part entière. A travers les descriptions détaillées, le brouillard, la tempête, le froid polaire, l’immersion du lecteur est totale. J’ai failli sortir ma combinaison de ski, tellement j’étais glacée et transie !! Le climat est oppressant, angoissant, la tension est extrême. Niko arrive à faire vivre ce lieu à travers les mots.

    Les personnages sont riches, Nina cache une profonde blessure, elle va se dévoiler progressivement sous nos yeux, et, par la même occasion, en devenir très attachante. Elie, on ne peut que l’apprécier dès le départ. Vu son passé, son parcours, il ne peut pas en être autrement. On ne demande qu’à l’aider, le soutenir, mais aussi et surtout, savoir ce qui le lie avec ce meurtre. Pourquoi cette inscription ? Résultat des courses, on est obnubilé par notre lecture, le rythme est dingue, de part les chapitres courts, mais également grâce à des rebondissements et révélations qui parsèment le tout.

    La plume de Niko est musclée, nerveuse, saisissante et surtout, très visuelle, permettant de créer une atmosphère suffocante.

    Mais sur les routes verglacées du Vercors, Niko prend quelques libertés par rapport à la cohérence du récit, il manque de se retrouver dans le fossé à plusieurs reprises…Mon bémol se portera sur la fin, que j’ai trouvée bien trop alambiquée. Pourtant, Niko nous avait habitué à beaucoup mieux avec ses précédents romans.

    Pour moi, ce n’est pas le meilleur roman de Niko. Mais ce n’est que mon avis ! Un roman que je vous conseille pour le dépaysement, pour vous perdre dans le Vercors. A lire en hiver, enroulée dans un plaid au coin du feu !

    « Il y a une zone de confort au-delà du froid qui ressemble aux fosses de l’enfer. La douleur y est si mordante qu’on oublie jusqu’à l’existence de sa propre chair pour se fondre dans un magma dont l’issue ne peut être que la mort. »

    Je remercie les Editions Calmann-Levy, Audiolib et NetGalley pour cette lecture.

    #Solitudes #NikoTackian #CalmannLevy #NetGalleyFrance #Audiolib

  • booksandmartini 8 juin 2021
    Solitudes - Niko Tackian

    Ce n’est un secret personne, je suis archi fan de @tackian. Et je reconnais que j’ai mis très longtemps à écrire cette chronique, parce que je suis mitigée.

    Alors le cadre est là, la montagne, la neige, l’isolement. Niko Tackian mais encore tout bien en place pour ce ressentit glacial au fil des pages. Le décor du Vercors est bien implanté, aussi majestueux et sublime, que terrifiant et enneigé. Des paysages qui laisse sans voix. Et c’est surement la seule chose que j’ai aimé de ce roman.

    L’histoire en elle-même est bien, autant dans la construction des phrases que du déroulement des événements. On retrouve les agréables chapitre court de Tackian et c’est toujours aussi parfait, je suis bien d’accord. La forme y est, elle est parfaite. Mais le fond...

    Bah le fond n’est pas la pour moi, l’histoire ce tiens, elle est bien, travaillée, rechercher. Mais un peu de similitudes avec « Avalanche Hotel » pour moi, et trop de clichés propre au polar et thriller. Et avec un tel décor j’avais envie de plus d’originalité, de nouveauté.

  • Sylvie Geoffrion 8 juin 2021
    Solitudes - Niko Tackian

    J’ai la chance, grâce à #NetGalleyFrance de découvrir Nico Tackian et #Solitudes écrit durant le confinement. J’ai été emballée par ce récit dans le froid, la neige et les montagnes du Vercors. Moi, la fille du Québec, qui connaît bien l’hiver, s’est retrouvée dans ces descriptions de vent, de tempête et de froidure.
    Elie Martens n’a plus de mémoire. Une balle logée dans sa tête l’en empêche.
    Il s’est refait une vie comme gardien des montagnes, une vie sans passé, une vie qui a à peine 10 ans. Il a appris à connaître et aimer ces montagnes, ses beautés et ses difficultés. C’est en traquant un loup qu’il découvre pendu à un arbre une femme...Une femme qu’on a torturé et que l’on a marqué, dans le dos, du mot Vérité en grec ancien....
    Nina, inspectrice à Grenoble sera chargée de cette enquête peu commune dans des lieux peu accessibles de ces montagnes inhospitalières. Nina qui elle, aimerait bien ne pas avoir de passé...
    Tous les indices pointent vers Élie, le tranquille gardien des montagnes. Aurait-il pu commettre l’impensable en tuant cette femme ?
    Raconté à la perfection par François Hatt, ce récit nous fait prisonnier d’un climat hostile, nous enferme dans les horreurs d’un passé, et, au présent nous fait découvrir une vérité qui écorche !
    J’ai agréablement été séduite par l’écriture et les personnages de Nico Tackian et bien sûr bluffée par le dénouement.
    Encore une fois je remercie #NetGalleyFrance pour #Solitudes et cette audio livre glacial et enivrant.

  • Lucrese1 29 mai 2021
    Solitudes - Niko Tackian

    Quelle bonne surprise ! Quelle bonne lecture ! Niko Tackianfait désormais partie des auteurs que je vais suivre avec attention J’ai aimé cet excellent thriller psychologique auquel je mets sans hésitation, aucune, un cinq étoile pour l’histoire, les personnages magnifiquement décrits, on s’attache à chacun d’eux : le vieux berger, Jacques, aveugle depuis son enfance, qui nous donne sa vision des autres personnages et des montagnes qui l’ont forgé, ses visions qui ont quelque chose de profond, de poétique, Elie, un jeune homme amnésique qui s’est réfugié dans ces montagnes, dans cette nature encore sauvage où il recommence une nouvelle vie, entouré d’une nouvelle famille dont l’Indien qui fait penser à l’acteur du film "One Flew Over the Cuckoo’s Nest", le jeune Ukrainien, élève de Jacque, le vieux berger....On a presqu’envie d’aller dans ses régions, de parler à ces gens qui pourraient passer pour "des fous" mais qui ont tant d’humanité, qui aiment, respectent et craignent les montagnes et tout aussi différents soient-ils, se respectent aussi tous profondément ! J’en oublierais presque de vous parler du meurtre de cette jeune femme pendue à un pin à crochets perdu dans l’immensité d’un monde recouvert d’un blanc immaculé et bien entendu de la lieutenant Melinsky qui elle aussi a aussi des démons contre lesquels elle se bat qui va devoir essayer de mener l’enquête dans un village retiré des grandes villes...
    On sent que Tackian aime profondément ce décors, ces montagnes, et qui remercie à la fin du livre son ami qui lui a donné "le virus des montagnes du Vercors" !

  • Les Lectures de Maud 27 mai 2021
    Solitudes - Niko Tackian

    J’ai beaucoup apprécié Elie et son aventure qui nous embarquent dans le froid des montagnes françaises. Il mène une « nouvelle vie » paisible, n’ayant aucun souvenir au-delà des 12 dernières années. Pourtant, certains flashs le mènent dans des postures où se mêlent violence, incompréhension et douleur.
    Une série de meurtres va le mettre au centre des intérêts des enquêteurs, en effet soit il découvre le cadavre ou en est jamais très loin. Est-il coupable ou innocent ? Lui-même doute car il a certains trous noirs. Il va lui aussi vouloir connaître la vérité et va également guider l’enquêtrice au milieu de cette montagne au milieu de tempêtes.
    J’apprécie beaucoup la présentation des personnages, ils sont densément animés par leur personnalité, leur histoire, leur rôle également. Tristement, certains disparaissent…
    L’environnement est superbement bien retranscrit et embarque le lecteur et le fait frémir de froid, comme certains personnages. Le froid, le blanc, la nuit sont très présents dans ce récit et donnent une dimension aux lieux, à l’histoire, encore plus grande, plus vaste et sans limite.
    Nous retrouvons la patte de l’auteur, que ce soit dans les thèmes de la mémoire, le rêve et leurs importances. Mais aussi, les sensations très bien interprétées par un des personnages que je vous laisserai découvrir par vous-même.
    Une enquête en milieu hostile, des scènes de crimes inaccessibles, des mobiles totalement inexistants. Les enquêteurs au point mort… Mais les cadavres vont s’accumuler, le brouillard va s’épaissir jusqu’à engloutir les raisonnements.
    J’ai été très sensible au côté glaçant très bien infusé par l’auteur par ses scènes ou ses descriptions. Mais aussi, le tout va être saupoudré par le poids du passé. Comment vivre sans passé ? C’est ce qu’essaie de faire Elie, comment mène-t-il son combat intérieur ? La vérité, la connaissance sont-elles préférables au vide ? C’est la question que je me suis posée lors de ma lecture.
    J’ai été bluffée par l’audace et la manière dont l’auteur m’a bernée car je n’ai rien vu venir… De plus, comment il a réussi à nous faire ressentir la violence sous-jacente et pourtant au cœur de cette tragédie. Il soulève également le questionnement de comment se construire lors que les bases de l’enfance sont dévastatrices ?
    Une excellente lecture, une écriture addictive, des chapitres qui se dévoilent sous les yeux du lecteur sans que ce dernier puisse décrocher avant le point final. Une très belle réussite !!!

  • meldev76 26 mars 2021
    Solitudes - Niko Tackian

    1er pour moi de @tackian #solitudes @calmann.levy bon j’avoue j’ai quand même eu du mal à me mettre dedans...mais une fois dedans, du top ! Nous sommes privés de ski cette année , alors là de quoi se mettre dans l’ambiance de la montagne. Elie, garde nature dans le massif du Vercors, amnésique, se retrouve mêlé à une série de meurtre pour lesquels il est le principal suspect. Homme sans passé, on le soutient tout le long, non ce ne peut pas être le coupable !!

  • lecturesdudimanche 24 février 2021
    Solitudes - Niko Tackian

    « Solitudes » amène à un dépaysement total… Entrer dans ces lignes nous assure une véritable immersion dans un décor majestueux, dans lequel j’avais vraiment l’impression d’être moi aussi, en spectatrice discrète du drame qui se jouait sous mes yeux. J’entendais presque le silence écrasant des montagnes décrites par l’auteur lorsqu’il nous emmenait à la suite d’Ellie, garde dans le massif du Vercors. Si Ellie est taciturne et secret, c’est qu’il ne sait pas lui-même qui il est vraiment, amnésique suite à une blessure par balle survenue lorsqu’il était encore un tout jeune homme. Pourtant, une certitude lui vient lorsqu’il découvre en pleine montagne le cadavre d’une jeune fille sur le corps de laquelle une étrange inscription a été gravée, sonnant pour Ellie comme un funeste message. Nina est chargée de l’enquête. Elle a récemment pris ses fonctions de lieutenant dans la région, fuyant une culpabilité dont elle espérait naïvement qu’elle ne la suivrait pas dans sa nouvelle vie. Rapidement, l’aura énigmatique qui émane d’Ellie perturbe Nina, qui ne sait comment le cerner. Parfois imprudente, toujours vaillante, Nina est le moteur de cette intrigue, mais l’auteur a malgré tout créé autour d’elle et d’Ellie une palette de personnages secondaires parfaitement développés, que j’ai trouvé très attachants, notamment l’aveugle Jacques, ou encore le chef Reda… L’enquête est à l’image de ce à quoi nous a habitué l’auteur : dynamique et rebondissante, le tout tempéré par ce calme oppressant qu’impose le décor choisi. Un savant dosage, et même si les esprits chagrins auront tôt fait de souligner quelques similitudes avec « avalanche hôtel » (le froid, l’amnésie), il n’en reste pas moins que le mélange fonctionne et donne une intrigue différente. L’impression de respirer la liberté et l’immensité est d’autant plus impressionnante lorsque l’on sait que ces lignes ont été écrites en plein confinement ! Du point de vue de l’écriture, on reste sur une recette qui fonctionne avec moi : pas de fioritures, du direct qui frappe et une écriture très cinématographique, comme nous le disait Christel. Bref, cette fois encore, la lecture a été à la hauteur de mes attentes, fidèle à ce que j’attends de l’auteur. Il ne reste plus qu’à attendre patiemment janvier 2022 !

  • calyenol 17 février 2021
    Solitudes - Niko Tackian

    La solitude est une partie peuplée du souvenir des autres
    [Sylvain Tesson]
    .
    .
    .
    Dans ƧOᒧITUᗡƎƧ,l’auteur nous emmène dans le massif du Vercors,
    dans un désert blanc et glacé,où la pureté de la neige va se voir
    souillée par des meurtres que Nina va essayer d’élucider.
    .
    .
    .
    "Il n’y a pas de passé qui ne surgisse et
    ne provoque une sensation de joie.
    La joie tragique d’avoir retrouvé le perdu."
    .
    .
    .
    Douze années...ça fait douze ans qu’Elie est devenu amnésique
    suite à une blessure par balle,et c’est dans ce massif aux hivers
    rudes qu’il s’est reconstruit.
    Mais comme souvent,le passé nous rattrape et il a rattrapé Elie.
    .
    .
    .
    Voilà un one-shot excellent que l’auteur m’a donné.
    Si j’aime tous ses livres,mon favoris a toujours été La nuit n’est jamais complète,
    et pourtant avec Solitudes,il n’est qu’à un millimètre d’être détrôné.
    Moi qui rêve d’un chalet à la montagne,j’étais dans mon élément...
    et avec une enquête pareille,je l’étais encore plus.
    L’atmosphère particulière et le décor donne un plus à l’intrigue,
    c’est évident,mais il faut avouer qu’au-delà de l’ambiance blanche
    et brumeusement opaque,il y a toujours ce petit soupçon qui accroche
    et titille la lectrice que je suis.
    .
    ƧOᒧITUᗡƎƧ,c’est un passif enfoui au fin fond de la mémoire,
    un passif vécu et douloureux...où la culpabilité heurte les personnages.
    J’ai vu ce que voyait Jacques...
    J’ai senti la force tranquille de Réda...
    Nina m’a touché par son choix difficile qui perturbe encore son présent...
    Elie,lui,m’a ému par son passé perdu...
    Et le philosophe a ouvert la boîte de pandore avec un seul mot :
    alétheia...la vérité...
    une vérité qui surprend,écorche et fait mal.
    .
    .
    .
    Tout y est,et on y est...comme d’habitude,l’auteur nous offre
    des scènes très visuelles où l’on ressent et où l’on vit chaque étape de l’histoire,
    où l’on se fond dans les personnages et où le final nous laisse à mal.
    Une plume et un style toujours parfait,la base de l’histoire toujours au point,
    et un point final qui me fait déjà languir son prochain.
    .
    .
    .
    Il ne peut que me faire dire : lisez le !
    .
    .
    .
    En un mot : brillant !

  • Les lectures du lac 15 février 2021
    Solitudes - Niko Tackian

    Le ciel se couvre ...
    La neige tombe ...
    Le vent tord les cimes des arbres ...
    Des pas apparaissent dans le lourd manteau neigeux...
    L’humidité vous glace jusqu’à l’os...
    Regardez ces hauts plateaux apparaîtent à travers la brume....

    Ca y est vous êtes prêt pour vous laisser embarquer dans une enquête glaçante menée par Nina

    🗻 gros coup de cœur pour le dernier Niko Tackian. J’ai directement pris la route pour les hauts plateaux du Vercors. J’ai senti cette solitude que la montagne procure et ce silence lourd et pesant.

    Il n’y aucun répit, l’ambiance est oppressante et haletante. Bref thriller hyper addictif 🥰 chapitres courts tout ce que j’aime

    Je ne peux guère en dire plus sans spoil.

    Elie, un garde nature, va découvrir une femme pendue à une branche d’un pin gigantesque. Dans son dos une inscription en grec mais surtout un message qui lui est adressé. Son passé va alors ressurgir et ses démons avec.

  • Solène246 10 février 2021
    Solitudes - Niko Tackian

    Je referme à l’instant ce nouveau thriller de Nicko Tackian dont je suis fan, je viens d’ailleurs de dévorer ce thriller.
    Nicko tachina nous emmène ici dans un huis clos au coeur du massif du Vercors où la nature s’impose froid, glaciale, aussi magnifique que dangereux avec une intrigue rudement bien menée.
    Nous nous attachons aux différents personnages, les chapitres sont courts, le rythme est effréné avec un suspens qui monte crescendo et nous ne pouvons plus lâcher ce thriller totalement addictif.
    Encore une fois Nicko Tackian a su m’emporter dés la première page en nous mettant de suite dans l’ambiance.
    Je suis définitivement fan de cet auteur que je suis de très près, je ne loupe jamais un de ses romans.
    Alors, encore un grand merci pour ce super moment de lecture.

  • universpolars 7 février 2021
    Solitudes - Niko Tackian

    C’est dans la haute neige du massif du Vercors que nous allons suivre les traces d’un gardien de réserve naturelle, afin d’atteindre l’entrée de ce thriller. Des empreintes de raquettes nous conduiront immanquablement vers une tragédie qui va déclencher l’ouverture de cette trame plutôt sinistre. La PJ de Grenoble va alors se retrouver au début d’un chemin quasi impraticable, dans tous les sens du terme. Un assassin traine dans les montagnes !

    L’auteur nous plonge dans une atmosphère intense, compacte, glacée et glaçante. Ce décor étouffant, merveilleusement bien retranscrit par l’auteur, prend carrément la place d’un personnage à part entière. Niko Tackian a réussi à reproduire une ambiance intense et profonde qui met en cage le lecteur dans une sorte de boule à neige qui a bien été secouée.

    Cette neige abondante, ce vent glacial et ce froid mordant ne vous quitteront plus. Ce personnage, nous pourrions l’appeler Coralie, le nom de la tempête qui menace chaque page de ce livre de se déchirer.

    L’intrigue, mettant en scène des protagonistes plutôt cassés pour certains, perturbants et perturbés pour d’autres, nous laisse facilement imaginer que le passé - encore une fois ! - sera l’élément central.

    C’est dans la blancheur immaculée des montagnes du Vercors que se cache le diable et les témoins potentiels pouvant faire avancer l’enquête ne seront pas spécialement en mesure de fournir une aide précieuse. Quoique ... Entre un vieux berger aveugle, un garde-faune un peu mystique ou encore un amnésique vivant avec une balle de 9mm dans le crâne, il va falloir être percutant et efficace pour en retirer des éléments.

    L’instinct ou même l’intuition vont s’avérer être un point crucial dans le cadre de cette enquête. Nina Mellinski, de la PJ de Grenoble, va devoir faire preuve de pas mal de sagacité pour atteindre son but ultime : connaître la vérité. Celle-ci, malheureusement, n’est pas toujours mise en lumière dans une affaire criminelle. La justice des hommes a ses limites et elle se contente parfois du minimum.

    L’auteur nous prouve une fois de plus, avec cette histoire, qu’une âme n’oublie jamais la souffrance qu’elle a pu subir dans le passé. La vengeance est parfois la seule échappatoire, non ? D’ailleurs, celle-ci ne tient-elle pas davantage du besoin viscéral que du choix ?

    C’est avec le bout des doigts gelé que vous refermerez ce bouquin.

    Bonne lecture.

  • livrement-ka 7 février 2021
    Solitudes - Niko Tackian

    Encore un thriller qui décoiffe.

    Niko Tackian est un auteur à succès .

    Autant j’avais bien aimé le dernier, autant j’ai adoré celui-ci .....Un thriller de saison.

    Dans cette région, les kilomètres sont comme en région parisienne. Mais ils ne se comptent pas en embouteillages, mais plutôt en conditions météorologiques.

    De la neige en veux tu en voilà, et Elie qui tombe nez à nez avec une jeune femme pendue à un arbre à dix milles lieues de toute habitation...Et cette dernière est pieds nus et a une inscription grecque gravée dans le dos.

    Cela fait resurgir les souvenirs d’Elie, qui il y a quelques années a subi un traumatisme qui lui a fait perdre toute mémoire.

    Nina est une enquêtrice hors pair, mais qui ne s’attendait pas à devoir élucider des meurtres dans des conditions aussi hostiles.

    Magnifique thriller, magnifique écriture et magnifique style. Pas de temps mort, pas de fioritures, que de l’essentiel, du nécessaire et surtout de l’addictif.

    Ce roman est enivrant, haletant, un page turner digne des plus grands.

    L’ambiance est électrique, mais en même temps étouffante, à la limite de la claustrophobie mais aussi de l’agoraphobie.

    Tout est paradoxe dans ce thriller.

    Et dès la couverture on se sent pris dans le vif du sujet. Puis on tourne la première page et ça y est on met sa ceinture de sécurité et on tombe dans l’enfer.

    Quand en plus la langue morte grecque fait irruption dans ces meurtres déjà complexes, il n’en faut pas plus pour capter un maximum votre attention.

    Je vous conseille cette lecture !

  • valmyvoyou lit 31 janvier 2021
    Solitudes - Niko Tackian

    Elie Martins est garde nature dans le Vercors, lorsqu’il découvre une femme pendue à un arbre. Il a la sensation qu’un message lui est adressé, mais il ne sait pas lequel. En effet, il est amnésique depuis qu’il a survécu à une blessure par balle, dans la tête, il y a douze ans. Tous ses souvenirs, précédant sa survie miraculeuse, ont été effacés. Il a démarré une nouvelle vie au sein de la montagne qui l’a accepté. Aucun de ses confrères ne connaît son histoire : ni le Chef Reda, un Algérien qui a adopté la culture et les croyances indiennes, ni Jacques qui ne voit qu’en couleurs, ni Piotr, un Ukrainien qui a fui la guerre.

    Nina est chargée de l’enquête. Elle a quitté la brigade des stups de Paris. Elle, elle n’a rien oublié du drame qui l’a fait partir et il lui est difficile de vivre avec ce poids. En raison du manque d’effectifs, elle se rend seule sur la scène du crime. Elle est attendue par Elie et par son chef. Ils vont la guider à travers la montagne, car il est impossible de rallier « l’arbre taillé » autrement qu’en raquettes. Sur le corps de la victime, elle découvre une inscription taillée sur la peau. C’est du grec. Elie ne dit rien, mais cette mutilation ravive des plaies. Il ne le révèle pas à Nina, il sait qu’il représente suffisamment le coupable idéal. Lui-même doute…

    La blancheur de la montagne est ternie par le rouge du sang, tandis que les meurtres s’enchaînent. Alors qu’une tempête sévit, l’étendue de neige se resserre autour de Nina. Souvent seule pour mener ses investigations, le danger l’enserre. Chaque entrevue en tête en tête est risquée. En effet, tous les personnages m’ont fait peur, même les plus insoupçonnables que ce soit par leur personnalité ou leur fonction. L’atmosphère est si oppressante que j’ai été effrayée par les risques pris par l’inspectrice. Son enquête la mène dans des lieux isolés, sans réseau. Le froid glace et la couleur indigo de la mort rôde…

    Cependant, certains personnages possèdent un lien très fort avec les éléments. Leur philosophie interpelle, par sa considération pour toute vie, humaine ou animale. Ils expriment un respect pour les silences de ceux qui ne parlent pas et ne jugent que les actes. L’homme doit s’intégrer dans le milieu naturel, c’est à lui de s’adapter et non l’inverse. J’ai été éblouie par certaines descriptions et subjuguée par des passages avec des animaux sauvages. Mais l’homme est un loup pour l’homme… L’ambiance mystérieuse et angoissante de Solitudes ne manquera pas de vous le rappeler. La mémoire, justement : elle conserve les souvenirs, les bons comme les pires.

    J’ai adoré Solitudes, qui devient mon livre préféré de Niko Tackian. La noirceur de l’humain s’oppose à la blancheur de la neige, l’étendue des paysages affronte le huis clos des dangers, et ces contrastes créent un suspense magnétisant.

  • Maks 30 janvier 2021
    Solitudes - Niko Tackian

    Nous sommes ici dans un décors magnifique et bien frais, voir glacial, sur les plateaux du Vercors, Niko Tackian nous embarque pour un thriller bien torturé, assez violent autant mentalement que physiquement pour nos personnages, du sang, des faits très énigmatiques, des personnages hauts en couleurs et charismatiques, j’ai adoré Élie et aussi L’indien.

    Tout pour vous faire passer un moment sous tension.

    J’ai bien apprécié l’ensemble, et le dénouement est complètement inattendu.

    Le tout dans des chapitres courts et fluides, le roman se lit presque d’une traite et tient le lecteur éveillé tard, très tard même.

    La couverture est également très sympa, elle colle vraiment au récit.

    Niko Tackian nous surprend encore une fois de bien belle manière.

    https://unbouquinsinonrien.blogspot.com/2021/01/solitudes-niko-tackian.html

  • Killing79 28 janvier 2021
    Solitudes - Niko Tackian

    Avant d’être romancier, Niko Tackian était d’abord un scénariste. Cette méthode d’écriture se ressent dans toutes ses histoires. En effet, les scènes sont particulièrement visuelles et on imagine bien les plans de caméra nécessaires pour les mettre en image.

    L’histoire repose sur plusieurs personnages qui ont tous un lien étroit avec la montagne et ses secrets. Grâce au style visuel et sensoriel de l’auteur, l’hostilité de la nature est parfaitement matérialisée par les émotions des habitants des lieux. Les descriptions des décors sont presque mystiques et elles dégagent une beauté ensorcelante. Le lecteur est emporté dans cette atmosphère glaciale et dangereuse, à la recherche d’un mystérieux meurtrier. Le rythme est enlevé et on ne s’ennuie pas une seconde. Une ambiance, un tueur, de l’action, la recette de ce « Solitudes » semblait donc aux petits oignons.

    Malheureusement, une fois n’est pas coutume, je trouve que le livre pêche par son scénario. L’enquête est prenante et j’ai enchaîné les chapitres avec plaisir. « Attention Spoiler » Seulement, au fil des péripéties aucune piste ni indice ne semble se dégager et le dénouement arrive de nulle part, sans véritable logique. J’ai eu l’impression que l’auteur était tombé dans la facilité, en utilisant l’amnésie d’un protagoniste pour nous sortir une fin de son chapeau « Fin spoiler ».

    Ceci étant dit, une aventure de Niko Tackian reste une lecture captivante. Son écriture est toujours aussi agréable, efficace et son savoir-faire fait le job. Étant fan de cet auteur depuis longtemps, je suis juste un peu déçu de ce thriller, trop commun à mon goût, pour le niveau de cet écrivain. Il m’avait habitué à mieux. C’est pourquoi, je déconseille de commencer par cet opus si vous ne connaissez cet auteur. Mais ce n’est que mon avis, et vous pouvez aussi vous faire le vôtre. Sans rancune !

    http://leslivresdek79.com/2021/01/28/621-niko-tackian-solitudes/

  • Savy 24 janvier 2021
    Solitudes - Niko Tackian

    besoin d’oxygène ?envie d’évasion ? Niko Tackian nous emmènent sur les hauts plateaux du Vercors avec ce nouveau thriller . Très bonne intrigue , chapitres courts,ce qui rend la lecture très fluide. Dés les premières pages le décor est planté, personnages attachants , montagnes enneigées .Avec Solitudes l’auteur nous fait voyager et nous donne une bouffée d’air,je recommande vivement ce livre surtout en ces temps compliqués .

  • livrement-ka 24 janvier 2021
    Solitudes - Niko Tackian

    Encore un thriller qui décoiffe.

    Niko Tackian est un auteur à succès .

    Autant j’avais bien aimé le dernier, autant j’ai adoré celui-ci .....Un thriller de saison.

    Dans cette région, les kilomètres sont comme en région parisienne. Mais ils ne se comptent pas en embouteillages, mais plutôt en conditions météorologiques.

    De la neige en veux tu en voilà, et Elie qui tombe nez à nez avec une jeune femme pendue à un arbre à dix milles lieues de toute habitation...Et cette dernière est pieds nus et a une inscription grecque gravée dans le dos.

    Cela fait resurgir les souvenirs d’Elie, qui il y a quelques années a subi un traumatisme qui lui a fait perdre toute mémoire.

    Nina est une enquêtrice hors pair, mais qui ne s’attendait pas à devoir élucider des meurtres dans des conditions aussi hostiles.

    Magnifique thriller, magnifique écriture et magnifique style. Pas de temps mort, pas de fioritures, que de l’essentiel, du nécessaire et surtout de l’addictif.

    Ce roman est enivrant, haletant, un page turner digne des plus grands.

    L’ambiance est électrique, mais en même temps étouffante, à la limite de la claustrophobie mais aussi de l’agoraphobie.

    Tout est paradoxe dans ce thriller.

    Et dès la couverture on se sent pris dans le vif du sujet. Puis on tourne la première page et ça y est on met sa ceinture de sécurité et on tombe dans l’enfer.

    Quand en plus la langue morte grecque fait irruption dans ces meurtres déjà complexes, il n’en faut pas plus pour capter un maximum votre attention.

    Je vous conseille cette lecture !

    Belle lecture !

  • Aude Lagandré 19 janvier 2021
    Solitudes - Niko Tackian

    En ces temps troublés, nombreux sont ceux qui ont besoin de prendre un peu d’oxygène. Chacun trouve sa façon personnelle de décompresser. Mes respirations ont toujours pris les mêmes formes : les voyages et la lecture. Aujourd’hui, par la force de choses, elles ont fusionné : je voyage à travers la lecture. Un vrai besoin de me retrouver ailleurs que dans cette triste réalité et découvrir des lieux, des contrées dans lesquels je n’aurais pas forcément mis les pieds si j’avais eu le choix. Dans « Solitudes », Niko Tackian m’a embarquée dans deux endroits où je ne serais jamais allée de mon plein gré : le Vercors et la montagne en hiver. Cela implique le froid glacial, un univers hostile pour lequel je n’ai aucune prédisposition naturelle. Et pourtant, je l’ai suivi dans ce monde de silence, comme une pause dans un quotidien étouffant qui force à s’arrêter, à respirer et à réfléchir.

    Ce roman est la rencontre de « Solitudes » : solitude due à la mémoire effacée, solitude d’un passé volontairement fui, solitude des âmes, solitude devant des meurtres inexpliqués. Paradoxalement, « Solitudes » est un roman d’enfermement qui se tient au cœur d’une nature inhospitalière, une nature des grands espaces, une nature recouverte par un silence spectral. Sous le manteau blanc, épais et abondant, on ne peut entendre que les cœurs qui battent, seuls témoins d’existences attestées. Vous l’aurez compris, Niko Tackian emmène son lecteur dans un récit qui met d’abord la lumière sur une atmosphère. Son écriture est avant tout visuelle, le lecteur ressent le livre avant d’en savourer l’histoire, un peu comme lorsque vous sentez les pages d’un livre, que des sensations remontent avant même de savoir de quoi il parle. C’est exactement la même chose ici. Sans conteste, on sent immédiatement la patte du scénariste qui voit les images défiler dans sa tête avant d’en construire l’histoire.

    Chacun se retrouve ici face à soi-même. Élie Martins « simple guide des hauts plateaux du Vercors » dont le cerveau a verrouillé les souvenirs pour se mettre en autoprotection, Nina l’enquêtrice, « (…) sa vie n’était qu’une fuite en avant pour ne pas avoir à se confronter à ses démons, à son démon en particulier. Et en voyant cette immensité blanche et le silence pesant partout sur la vallée, elle se retrouvait face à ce qu’elle redoutait le plus : elle-même. », et cette femme nue pendue aux branches d’un pin gigantesque que vous découvrez sur la couverture.

    Si l’auteur joue avec la liberté qu’offrent les hauts plateaux et l’enfermement mental de ses personnages, il s’amuse aussi à accentuer le contraste entre le personnage de la montagne qui symbolise la sérénité et le calme, mais aussi la violence des tortures infligées dans ce décor presque idyllique… Il crée un espace privilégié où les vicissitudes du monde se mettent en pause pour se tourner vers l’essentiel : Soi. Comme d’habitude dans l’œuvre de Niko Tackian, on retrouve des thématiques phares : la mémoire et les racines. Dans « Fantazmë », il posait déjà la question de savoir si l’on peut échapper à sa nature et occulter son passé. Dans « Toxique », il utilisait également la symbolique de l’arbre pour affirmer « Pour comprendre la forme d’un arbre, il faut voir ses racines. On pousse en fonction de nos racines. »J’aime beaucoup ce fil rouge qu’il tisse entre lui et ses lecteurs, un fil d’Ariane qui incarne sa patte, et qui, au fur et à mesure, tente de venir à bout de ces questions existentielles que nous nous posons tous. Ici, la psychologie des personnages est très réussie, mais c’est la montagne, majestueuse, monumentale et hostile qui fait ressortir les personnalités. Au cœur de ces personnages en quête, il place Jacques Lavandier, comme pour dire que « On ne voit bien qu’avec le cœur. L’essentiel est invisible pour les yeux. » Jacques est celui qui relie l’homme à la terre, la nature à la culture.

    « Jacques Lavandier était aveugle, mais ça l’empêchait pas de voir. (…) Désormais, il était capable de percevoir ce que les autres ne soupçonnaient pas : la véritable nature des choses. (…) Jacques ne se contentait pas de voir, il sentait, il anticipait, il savait… »

    J’ai très peu parlé de l’histoire en elle-même, mais sachez que « Solitudes » est aussi une enquête qui débute par un crime odieux. Je vous laisse la découvrir. J’ai préféré mettre l’accent sur ces petits cailloux blancs que Niko Tackian sème au fil de ses romans. J’ai toujours cette impression un peu étrange que ces romans me disent des choses essentielles…

    Je remercie les éditions Calmann-Lévy de leur confiance.

  • L’atelier de Litote 16 janvier 2021
    Solitudes - Niko Tackian

    Je peux l’avouer après la lecture de Solitudes, c’est acté, je suis définitivement fan des romans de Niko Tackian. Tout débute par un premier chapitre court et intense, à faire dresser les poils sur les bras. A la fois, pour parcourir les lignes de ce polar, il vaut mieux bien s’équiper contre le froid pour explorer tout à loisirs le massif enneigé du Vercors, il y fait un froid de gueux. Avec ce nouveau polar, on se lance au côté du lieutenant Nina Mellisski à la poursuite d’un tueur en série. Un bien tordu qui sème les cadavres torturés et blessés dans leur chair qu’il grave d’un très énigmatique message. Elie, garde forestier a découvert le corps, il souffre d’amnésie à la suite d’une agression dont il a été victime. Cette sinistre découverte provoque une résonnance en lui sans qu’il sache pourquoi. Un autre personnage apporte aussi sa part de magie chamanique au récit, il s’agit du Chef Réda qui immergé dans la culture indienne des Mohawk du Canada, nous offre quelques formules bien senties du style « On rigole pas avec la montagne, gamin ». J’ai eu peur à un moment qu’un certain indice nous soit révélé trop tôt et d’avoir vu la fin à l’avance, heureusement pour moi ce n’était pas le cas. Un thriller avec des accents de Nature Writing, qui vous accroche et ne vous lâche plus jusqu’au final. Un vrai talent d’écriture pour nous plonger direct dans des paysages de montagnes enneigés, dans ce grand blanc battu par les vents et cette oppression que l’on peut éprouver lorsqu’on est isolé du reste du monde. Les personnages sont tous porteurs de ce genre de retranchement intérieur. J’ai aimé cette lecture qui transporte dans un silence, qui invite à une paix retrouvée alors que la neige reste souillée de fleurs rouge. Bonne lecture.
    http://latelierdelitote.canalblog.com/archives/2021/01/16/38745025.html

  • Mybookimique 8 janvier 2021
    Solitudes - Niko Tackian

    Ce thriller est absolument brillant !
    Une fois lancé dans la lecture, on ne peut plus s’arrêter.

    L’auteur nous entraîne dans un huis-clos à ciel ouvert glaçant, au coeur du massif du Vercors.
    Les pages s’avalent toute seules, la plume est fascinante et transcendante.
    Un véritable coup de coeur pour moi !

  • Les_lecturesdeflo 7 janvier 2021
    Solitudes - Niko Tackian

    Direction le massif du Vercors où nous allons faire connaissance avec Elie qui est garde nature. Enfin faire connaissance, c’est vite dit, car Elie est amnésique depuis douze ans. Sa mémoire s’est envolée suite à une blessure par balle à la tête. Il ignore tout de son passé, mais la découverte du corps d’une femme nue pendue a un gigantesque arbre va susciter en lui une drôle d’impression. Il est persuadé que cette macabre découverte est un message à son intention et que tout ceci est lié à son passé. Le lieutenant Nina Mellinsky est chargée de l’enquête. Mais la tempête fait rage, et nous voilà coincé dans la montagne avec un tueur qui grave des messages en grec ancien dans le dos de ses victimes ….

    Si vous souhaitez lire une histoire avec de la castagne et de l’action, passez votre chemin. Ici, tout est dans l’ambiance mystérieuse. Il faut fermer les yeux et s’imprégner du décor, écouter le silence, sentir la nature, voir les couleurs et sentir les émotions. Pour autant, il n’y a pas de temps mort, et les chapitres très courts donnent du rythme au récit.

    Mon avis complet ici :

    https://livrite.fr/solitudes-de-niko-tackian/

Votre #AvisPolar

Votre note :
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Bepolar.fr respecte les droits d’auteur et s’est toujours engagé à être rigoureux sur ce point, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos sont utilisées à des fins illustratives et non dans un but d’exploitation commerciale. et nous veillons à n’illustrer nos articles qu’avec des photos fournis dans les dossiers de presse prévues pour cette utilisation. Cependant, si vous, lecteur - anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe constatez qu’une photo est diffusée sur Bepolar.fr alors que les droits ne sont pas respectés, ayez la gentillesse de contacter la rédaction. Nous nous engageons à retirer toutes photos litigieuses. Merci pour votre compréhension.