Club Sang

Profitez de toutes nos fonctionnalités et bénéficiez de nos OFFRES EXCLUSIVES en vous inscrivant au CLUB.

JE REJOINS LE CLUB SANG

Brunetti en trois actes - Donna Leon

Club Sang

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour pouvoir participer au Club !

3 #AvisPolar
1 enquêteur
l'a vu/lu
1 enquêteur
Veut la voir/lire

Résumé :

Accompagné de son épouse Paola à la Fenice, le grand opéra de Venise, le commissaire Brunetti assiste à une représentation de la Tosca, avec la célèbre diva Flavia Petrelli qu’il n’a pas vue depuis fort longtemps. Le spectacle, grandiose, s’achève par une pluie de roses jaunes tandis que Flavia est ovationnée. Mais des centaines d’autres roses jaunes attendent aussi la soprano dans sa loge. Un admirateur secret se cache derrière ces envois excessifs depuis qu’elle a démarré sa grande tournée en Europe et Flavia commence à s’inquiéter.

Bientôt, elle confie son appréhension à Brunetti, qui lui promet de mener sa petite enquête. Quand une jeune chanteuse vénitienne, dont le talent avait attiré l’attention de Flavia, est sauvagement attaquée, Brunetti commence à penser que les craintes de la cantatrice sont bel et bien fondées. Il va alors plonger dans la psyché de ce mystérieux fan obsessionnel et tenter d’éviter que d’autres dans son entourage soient blessées…

L'œuvre vous intéresse ? Achetez-la chez nos partenaires !

En librairie

  • Acheter sur LesLibraires.fr
  • Acheter sur Emaginaire
  • Acheter sur Cultura
  • Acheter sur Rakuten

Vos #AvisPolar

  • Sharon 21 février 2019
    Brunetti en trois actes - Donna Leon

    Dans une série policière, il est des tomes plus réussis que d’autres : Brunetti en trois actes est de ceux-là. Guido Brunetti a une particularité : il est un policier qui, en dépit de son travail, parvient à avoir une vie de famille équilibrée. Cela ne veut pas dire qu’il rentre chez lui tous les soirs à dix-huit heures et surveille les devoirs de ses (grands) enfants tout en mettant le couvert pour le dîner (quoique…. c’est parfois vrai). Non, cela veut dire que Paolo, sa femme, sait qu’elle a épousé un policier qui prend son métier à coeur (ne l’a-t-elle pas épousé pour cette raison ?) tout comme elle adore le sien et profite des moments qu’ils passent ensemble, sans se soucier de ceux qu’ils auraient pu passer.
    Il faut dire aussi que Venise est une ville presque paisible, dans laquelle on peut se promener le soir jusque fort tard sans risque d’être agressé. Elle est certes minée par la corruption, sans aucun doute. Plus adaptée aux touristes qu’à ses habitants, aussi. Elle n’est plus ce qu’elle était, mais les vénitiens font avec, sans presque se plaindre. Les parents De Paola, ou son meilleur ami, Freddy, marquis d’Istria ont trop d’élégance et de savoir-vivre pour se comporter ainsi, ou soupirer « c’était mieux avant ».
    Comme à la Fenice, finalement, dont les techniciens ne vont pas hésiter à se mettre en grève, menaçant les dernières représentations de la Tosca. Ce n’est pas le plus grave, ce qui l’est, c’est le harcèlement dont est victime Flavia Petrelli. Elle est une diva moderne, c’est à dire qu’elle a eu un mari, qu’elle a des enfants – et qu’elle a eu une compagne. L’étalage de sa vie privée n’a guère duré, pourtant, et si les divas sont encore couvertes de fleurs sur scène, si les fans les attendent à la sortie des théâtres, elles ne font plus que très rarement la une des magazines à sensation – et ce n’est pas plus mal pour leur art et pour leur vie privée.
    Le harcèlement étonne, les conséquences sur ses proches aussi – et si la machine judiciaire se met en branle, c’est aussi parce qu’elle est Flavia Petrelli, et non une obscure choriste ou une quelconque étudiante. La machine est lente, non seulement à cause des luttes de pouvoir dont Brunetti se passerait bien, mais encore à cause du caractère inédit du mobile de l’agresseur, de sa folie. Brunetti, en homme raisonnable, comprend le raisonnement du harceleur, tout en démontrant l’absurdité cruel de son comportement : « Quel degré de raison accorder à une personne qui s’imagine pouvoir recouvrer son ancien amour en tuant la personne désormais aimée ? Est-il possible de conquérir l’amour de quelqu’un sous la menace ? »
    Il ne s’agit pas de jouer serré, lorsque l’ennemi est invisible. Il faut utiliser toutes les ressources qui sont à sa disposition – et même celles qui ne le sont pas. Quand on vous dit qu’enquêter est difficile. Même les fleurs jaunes, maladives, signes de tromperie pour peu que l’on pratique un peu le langage des fleurs, ne sont pas des plus réjouissantes.
    Tous les fans de Brunetti se retrouveront dans ce livre.

  • Polars urbains 9 avril 2019
    Brunetti en trois actes - Donna Leon

    Dites-le avec des fleurs…Enormément de fleurs et même un peu trop pour Flavia Petrelli, qui se produit dans Tosca à la Fenice. Un admirateur mystérieux et possessif semble la vouloir toute à lui ! Brunetti, qui a déjà sauvé la mise à la Prima Donna dans Mort à la Fenice et Entre deux eaux va s’intéresser à cette affaire, encore plus lorsqu’une jeune chanteuse que La Petrelli a remarqué est agressée.

    Dona Leon revient dans le monde de la musique et de l’opéra, une des constantes de sa production, pour une enquête pépère de Brunetti. Il y a l’ambiance de la Fenice, les vaporettos, les brioches et l’expresso du matin, les petits plats De Paola, quelques réflexions dur les adolescents, les querelles internes au sein de la questure… Pas grand-chose de plus hélas et le rythme s’essouffle vite malgré un dénouement assez réussi. Ceux qui aiment l’opéra de Puccini apprécieront d’autant plus.

    Lien : HTTP ://WWW.POLARSURBAINS.COM..

  • Sylvie Geoffrion 31 août 2020
    Brunetti en trois actes - Donna Leon

    À mon goût, pas le meilleur Brunetti mais comme nous sommes à Venise, on aime bien s’y promener. Dans ce "Brunetti en trois actes", il m’a manqué les repas de famille chez le commissaire, les digressions de celui-ci , ses réflexions de lecture, les discussions avec Paola...On a moins de tout ça dans cet opus. Les relations avec son équipe et sa hiérarchie, par contre ,sont encore bien présentes et toujours aussi amusantes. Pourquoi en "trois actes ? Parce que nous sommes à l’opéra et que la cantatrice, Flavia, une vieille amie de Brunetti est victime d’un "stalker", un fan traqueur, harceleur et que le tout ne se résoudra qu’au 3e acte de Tosca. C’est convenu, c’est Donna Leon, c’est Brunetti et c’est surtout Venise. Merci à #NetGalley pour cette lecture.

Votre #AvisPolar

Votre note :
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Bepolar.fr respecte les droits d’auteur et s’est toujours engagé à être rigoureux sur ce point, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos sont utilisées à des fins illustratives et non dans un but d’exploitation commerciale. et nous veillons à n’illustrer nos articles qu’avec des photos fournis dans les dossiers de presse prévues pour cette utilisation. Cependant, si vous, lecteur - anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe constatez qu’une photo est diffusée sur Bepolar.fr alors que les droits ne sont pas respectés, ayez la gentillesse de contacter la rédaction. Nous nous engageons à retirer toutes photos litigieuses. Merci pour votre compréhension.