Club Sang

Profitez de toutes nos fonctionnalités et bénéficiez de nos OFFRES EXCLUSIVES en vous inscrivant au CLUB.

JE REJOINS LE CLUB SANG

La mécanique du pire - Marco Pianelli

Club Sang

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour pouvoir participer au Club !

2 #AvisPolar
0 enquêteur
l'a vu/lu
0 enquêteur
Veut la voir/lire

Résumé :

« Pour combattre des démons, on gagne à faire appel au Diable, lui avait dit un jour un chef de clan en Afghanistan. »

Lander doit se rendre à Paris pour accomplir sa dernière mission. Un objectif très à risques, véritable raison de son retour en France et de son changement d’identité. Pour lui, le compte à rebours est déjà lancé. Mais en chemin, il croise la route de Marie. Une jeune veuve dont l’époux policier s’est « suicidé » il y a quelques années, la laissant seule avec leurs deux enfants et beaucoup trop de questions… Lander a un doute, une intuition… Derrière ce geste désespéré, n’y aurait-il pas la marque du Mal ? Comme les ténébreux agissements de la BAC 96 qui semble avoir mis la ville sous sa coupe ! Implacable et plus enragé qu’un fauve, Lander se lance à corps perdu dans ce combat, bien décidé à faire place nette et à rétablir la vérité !
En lire moins

L'œuvre vous intéresse ? Achetez-la chez nos partenaires !

En librairie

Et chez vos libraires indépendants

  • Acheter sur Jesoutiensmalibrairie.com
  • Acheter sur lalibrairie.com
  • Acheter sur Place des libraires

Vos #AvisPolar

  • universpolars 5 octobre 2022
    La mécanique du pire - Marco Pianelli

    Je découvre cet auteur avec ce titre, et j’ai plutôt bien fait de m’y mettre. Marco Pianelli ouvre son intrigue sur un voyageur, un homme plutôt costaud, malin, intuitif et direct. Sa rencontre avec une femme et ses deux petits enfants en panne au bord de la route va pouvoir faire démarrer autant la bagnole que l’intrigue.

    Cet homme, c’est un ancien militaire qui s’est donné pour mission de récupérer son fric dans la région de Paris. Cette femme et les deux enfants sont respectivement veuve et orphelins d’un flic qui s’est « suicidé ».

    A partir de là, ça évolue en roue libre et ça va très vite ! Notre homme ira exécuter sa mission, mais il va également s’intéresser à cette histoire de mari et père qui s’est « suicidé » dans un commissariat. Foutaises. Ayant approché et sympathisé avec cette petite famille, c’est sûr, il va bel et bien s’en mêler.

    Ce récit est façonné autour de ce personnage. On aime plus ou moins tous ce genre de gars qui, par compassion et par une sorte d’abnégation, part au combat pour sauver l’honneur et la dignité de « victimes du système ».

    J’ai aimé l’aura de ce personnage qui est presque la caricature de la force tranquille, de la confiance en soi et de l’esprit combattant. C’est une lecture qui fait du bien dans le sens où ça défoule et ça dérouille !

    Ce calculateur, qui place ses pions au millimètre, va certainement vous plaire. Sa méthode, ce n’est pas de balancer son bras à travers l’échiquier pour faire tomber tous les pions, mais de les soulever, un par un, et les mettre hors-jeu. Franchement, c’est plutôt jouissif !

    Cet homme, en fait, réunit Rambo, Charles Bronson et peut-être aussi Jason Statham en une seule personne ! On aime ou l’on n’aime pas. Perso, ça m’a bien défoulé et je n’ai pas vu le temps passer. L’auteur met également en scène un adversaire redoutable, soit des flics de la BAC, à Paris, dont le terme « flic » n’est qu’un mot sur une carte de police. Pour le reste, c’est tout bonnement pitoyable.

    Oui, c’est très cliché, mais c’est aussi pleinement assumé et c’est une lecture explosive qui passe très très bien !

    Je vous conseille cette lecture si vous avez besoin de faire passer un peu d’adrénaline dans le sang !

  • Christophe Gelé 28 juillet 2022
    La mécanique du pire - Marco Pianelli

    Après L’ombre de la nuit, Marco Pianelli signe ici un polar multivitaminé où le protagoniste principal mérite bien son titre de héros.
    Lander est un défenseur de la veuve et de l’orphelin au premier degré. Lorsqu’il croise la route d’une femme dont le mari policier s’est "suicidé", il flaire l’affaire louche et se renseigne sur la BAC dont faisait partie le défunt, puis il entreprend de rendre justice.
    Ceux qui ont apprécié le premier roman de l’auteur se régaleront de ce deuxième opus. Ceux qui ne le connaissent pas encore peuvent choisir l’un ou l’autre.
    Mais une chose est certaine : Marco Pianelli n’a pas fini d’écrire ni de faire parler de lui !

Votre #AvisPolar

Votre note :
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Bepolar.fr respecte les droits d’auteur et s’est toujours engagé à être rigoureux sur ce point, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos sont utilisées à des fins illustratives et non dans un but d’exploitation commerciale. et nous veillons à n’illustrer nos articles qu’avec des photos fournis dans les dossiers de presse prévues pour cette utilisation. Cependant, si vous, lecteur - anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe constatez qu’une photo est diffusée sur Bepolar.fr alors que les droits ne sont pas respectés, ayez la gentillesse de contacter la rédaction. Nous nous engageons à retirer toutes photos litigieuses. Merci pour votre compréhension.