Club Sang

Profitez de toutes nos fonctionnalités et bénéficiez de nos OFFRES EXCLUSIVES en vous inscrivant au CLUB.

JE REJOINS LE CLUB SANG

Rivière maudite - Douglas Preston - Lincoln Child

Club Sang

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour pouvoir participer au Club !

8 #AvisPolar
6 enquêteurs
l'ont vu/lu
1 enquêteur
Veut la voir/lire

Résumé :

Pourquoi des dizaines de pieds mutilés, revêtus de chaussures vertes, sont-ils venus s’échouer sur l’île paradisiaque de Sanibel, en Floride ? Ce phénomène inexplicable et les questions qui en découlent aiguisent la curiosité de l’inspecteur Pendergast, du FBI, qui décide d’interrompre ses vacances.


La 19e enquête de l’inspecteur Pendergast, du duo de choc Preston & Child (n°1 des ventes du New York Times), le conduit en Floride, aux sources d’une rivière maudite, où des émules du Dr Mengele se livrent à d’inavouables expériences...

L'œuvre vous intéresse ? Achetez-la chez nos partenaires !

En librairie

Galerie photos

Vos #AvisPolar

  • Ju lit les Mots 19 juin 2020
    Rivière maudite - Douglas Preston - Lincoln Child

    Si on retrouve notre inspecteur aux manières atypiques avec le flegme qui le caractérise, le personnage de son acolyte, qui fait son apparition dans Offrande funèbre, Coldmoon s’épaissit et devient plus intéressant dans ses prises de position ainsi que son caractère.

    Constance, que je découvre, n’est pas en reste et semble avoir une personnalité peu commune, mais pour cela, il va falloir que je lise les précédents opus.

    La plume demeure agréable, précise et je dirais un brin plus visuelle dans cet opus, ce qui nous plonge plus facilement dans l’intrigue.

    Même si j’ai été déstabilisée d’y trouver plus d’action digne des séries policières, j’ai apprécié cette parenthèse, où Constance est digne de Wonder Woman qui ne recule devant aucune difficulté… Les descriptions la mettant en scène, sont très visuelles et on imagine facilement cette attitude badasse que les auteurs ont voulu lui donner.

    L’enquête n’est pas en reste, avec cette centaine de pieds qui vient s’échouer sur l’une des plus belles îles de Floride.

    Je dois dire que j’ai apprécié la tournure qu’elle prenait et que je lui ai trouvé un réalisme et une actualité dérangeante et pourtant bien réelle. Il y a une résonance toute particulière avec l’actualité des Etats-Unis, sur le rapport aux migrants, notamment sur la considération que les politiques a pour eux, surtout si on a en tête ces images d’enfants enfermés dans ce qui ressemble à des cages… On retrouve, ces images chocs, avec des adultes, mais avec une « utilisation » de ces migrants à des fins, digne de la guerre froide, dont des personnages secondaires sont imprégnés, le tout facilement transposable dans la réalité… C’est peut-être tordu, mais d’un réalisme saisissant et cela fait froid dans le dos…

    Dix-neuvième enquête mettant en scène Pendergast et je dois dire que celle-ci est d’un cran au-dessus de celles que j’ai pu lire, et cela, pour mon plus grand plaisir. J’aime les intrigues à la matriochka où les intrigues sont imbriquées les unes aux autres, allant de la plus flagrante à la plus complexe, qui demande plus de réflexion que la première. Les auteurs ne se contentent pas d’une intrigue simple, puisqu’elle est beaucoup plus ambitieuse qu’il n’y parait. Une fois résolu un élément, un autre pointe le bout de son nez et nous voilà reparti pour trouver le secret que cette maudite rivière a recraché…

    https://julitlesmots.com/2020/06/19/riviere-maudite-de-douglas-preston-lincoln-child/

  • Emysbook 23 juin 2020
    Rivière maudite - Douglas Preston - Lincoln Child

    Premièrement, contrairement à beaucoup d’adepte de cette série, il s’agissait d’une première pour moi. Une première franchement pas décevante ! Bien au contraire. Dès le début du roman j’ai étais happé par un suspense et un roman d’horreur contemporain et moderne !

    J’ai adoré le personnage de Pendergest. Son caractère un peu tranchant et franc m’a beaucoup plu. Contrairement à ce que je pensais au fil des pages je lui ai trouvé un petit côté sensible et protecteur bien que cette affaire soit loin d’être banale.
    Ce que j’ai davantage apprécié c’est son rapport avec l’enquête. Cette façon d’aborder l’horreur avec grand réalisme. Cela vient principalement de l’écriture mais néanmoins on s’attache et on apprécie cette proximité avec la réalité.
    La où j’ai eu du mal c’est quand j’ai compris qu’il y avait des rappels sur la série mais à souhait ce n’est pas dérangeant malgré tout pour la lecture !
    Là où j’ai franchement été surprise c’est quand j’ai compris les sujets dont traités ce jet. Je trouve ça vraiment pertinent ! Insérer des migrants clandestins dans l’histoire apporte vraiment une sensation d’étouffement que j’ai adoré. En fait on se sens en cage et je pèse mes mots c’est vraiment bien construit et le récit est vraiment prenant. C’est vraiment sous ce signe de terreur qui rode, que le lecteur avance dans l’enquête semer d’embuche. C’est palpitant et on a envie de comprendre. de connaître d’où proviennent tout ces morts. le point le plus haut que j’ai ressentis c’est quand, au milieu du récit un vague dessin de ce qui se déroulé est apparu. Bouffé d’air et claque assuré !
    De plus, du côté du récit on remarque une partie scientifique très recherché et bien développé, qui vient d’ailleurs se rajouter à l’idée initiale pour n’en former au final qu’une seule.

    Concernant la structure du livre j’ai beaucoup aimé trouver des chapitres courts et concis. Aucun paragraphe inutile où ’inintéressant. Chaque chapitre apporte quelque chose d’intéressant et une intrigue plane à la fin de chacun. Chaque moment donne envie au lecteur de tourner les pages ; et pas seulement car on voyage et qu’on découvre de nombreux lieux.
    Pour faire simple j’ai adoré et c’est vraiment une belle lecture, agréable et souple. Je pense me replonger dans les précédents épisodes ultérieurement.
    Merci Mylène pour ta confiance ! Vive l’Archipel !

  • Emysbook 7 juillet 2020
    Rivière maudite - Douglas Preston - Lincoln Child

    Rivière maudite de Douglas Preston

    Premièrement, contrairement à beaucoup d’adepte de cette série, il s’agissait d’une première pour moi. Une première franchement pas décevante ! Bien au contraire. Dès le début du roman j’ai étais happé par un suspense et un roman d’horreur contemporain et moderne !

    J’ai adoré le personnage de Pendergest. Son caractère un peu tranchant et franc m’a beaucoup plu. Contrairement à ce que je pensais au fil des pages je lui ai trouvé un petit côté sensible et protecteur bien que cette affaire soit loin d’être banale.
    Ce que j’ai davantage apprécié c’est son rapport avec l’enquête. Cette façon d’aborder l’horreur avec grand réalisme. Cela vient principalement de l’écriture mais néanmoins on s’attache et on apprécie cette proximité avec la réalité.
    La où j’ai eu du mal c’est quand j’ai compris qu’il y avait des rappels sur la série mais à souhait ce n’est pas dérangeant malgré tout pour la lecture !
    Là où j’ai franchement été surprise c’est quand j’ai compris les sujets dont traités ce jet. Je trouve ça vraiment pertinent ! Insérer des migrants clandestins dans l’histoire apporte vraiment une sensation d’étouffement que j’ai adoré. En fait on se sens en cage et je pèse mes mots c’est vraiment bien construit et le récit est vraiment prenant. C’est vraiment sous ce signe de terreur qui rode, que le lecteur avance dans l’enquête semer d’embuche. C’est palpitant et on a envie de comprendre. de connaître d’où proviennent tout ces morts. le point le plus haut que j’ai ressentis c’est quand, au milieu du récit un vague dessin de ce qui se déroulé est apparu. Bouffé d’air et claque assuré !
    De plus, du côté du récit on remarque une partie scientifique très recherché et bien développé, qui vient d’ailleurs se rajouter à l’idée initiale pour n’en former au final qu’une seule.

    Concernant la structure du livre j’ai beaucoup aimé trouver des chapitres courts et concis. Aucun paragraphe inutile où ’inintéressant. Chaque chapitre apporte quelque chose d’intéressant et une intrigue plane à la fin de chacun. Chaque moment donne envie au lecteur de tourner les pages ; et pas seulement car on voyage et qu’on découvre de nombreux lieux.
    Pour faire simple j’ai adoré et c’est vraiment une belle lecture, agréable et souple. Je pense me replonger dans les précédents épisodes ultérieurement.
    Merci Mylène pour ta confiance ! Vive l’Archipel !

  • celine85 8 juillet 2020
    Rivière maudite - Douglas Preston - Lincoln Child

    Alors que Ward ramasse des coquillages avec sa soeur Amanda, une vague rapporte une basket vert pâle sur la plage. Les vagues vont s’enchainer et c’est plus de 100 souliers de toile similaires qui vont s’échouer à Turner Beach. Même si cet évènement est bien étrange, c’est l’horreur qui prend le dessus car il s’agit de pieds ! L’inspecteur Pendergast décide d’interrompre ses vacances pour s’occuper de cette affaire unique et mystérieuse.

    Je ne suis pas rancunière avec Douglas Preston et Lincoln Child car il y a quelques années j’avais littéralement détesté « vengeance à froid » où l’inspecteur Pendergast était présent. J’avais même indiqué mettre forcée pour le terminer. En avril de cette année j’avais eu entre les mains « R pour revanche » où l’avis avait été meilleur alors je me suis laissée tenter en service presse pour celui-ci. Clairement Douglas Preston et Lincoln Child ne vont pas faire partie de mon classement du top 10 des meilleurs auteurs du genre mais mon intérêt pour eux progressent et c’était plutôt une affaire qui commençait même très bien avec ce nouveau roman. L’ambiance est donnée dès le départ (et j’aime ça), des frissons dans tout le corps avec cette terrible scène de découverte par des enfants qui jouaient tranquillement sur la plage. Par la suite, l’histoire est simple mais efficace. le style d’écriture est agréable. Bon moment de lecture. Peu être un coup de coeur la prochaine fois ? …

  • Sharon 15 juillet 2020
    Rivière maudite - Douglas Preston - Lincoln Child

    Enfin une enquête presque classique pour Pendergast. Presque, parce que sinon, ce serait vraiment trop beau – pour lui, pour nous.
    Il est difficile de savoir ce qu’il ressent, il est cependant une certitude : il pense tout ce qu’il dit, et il tient toujours ses promesses. Certains auraient dû en tenir compte parce que Pendergast n’arrive pas à progresser dans ses enquêtes par hasard, mais par recherches, déductions, persévérance, faisant fi des menaces et autres gentils avertissements qui lui sont délivrés à titre gracieux.
    Si l’on remonte d’abord le fil du récit, on se dit que ce sont simplement des chaussures qui se sont échouées sur cette paisible plage de Floride. Puis, l’on constate que ce sont des pieds qui ont été trouvés à l’intérieur de ses chaussures, pieds qui ont été prélevés sur plusieurs victimes – forcément. Que sont-elles devenues ? Ont-elles survécu à ces amputations, ou bien ont-elles succombé ? La réponse arrivera très vite, forcément, et les enquêteurs de se demander aussi d’où viennent tous ses pieds.
    C’est là que les scientifiques prennent toute leur importance parce que ce sont eux qui permettront de découvrir, en étudiant les courants marins, mais aussi les variations dues aux conditions météorologiques, de quel endroit ont été jetés ces pieds. Dire que la science manque de crédit est une évidence. Tout ou presque coûte cher, surtout dès que l’on manque cruellement de subvention. Tout est permis ou presque quand on en possède – et je parle par là de ceux qui font tout pour nuire à la résolution de l’enquête en général, ou à Pendergast en particulier.
    Pendergast n’est pas seul dans cet enquête. Constance, sa pupille, est avec lui, et s’il cherche à la protéger, elle a trouvé de son côté une affaire qu’elle compte bien résoudre seule – louer une maison dite « hantée » offre des loisirs insoupçonnés. Il a aussi un équipier bien malgré lui, l’inspecteur Coldmoon : celui-ci est en vacances, en convalescence, plutôt, à la suite de ce qui lui est arrivé lors de leur toute première enquête. Alors, oui, il aidera Pendergast, il aidera ceux qui auront besoin de lui, voyagera, paiera de sa personne, et se rendra compte, tout comme Pendergast de l’ampleur de l’affaire.
    Ce qui est raconté dans ce roman est-il crédible ? Oui, malheureusement. Des migrants près à tout pour une vie meilleurs, des personnes qui se servent d’eux comme des pions, des cobayes, bref, qui les déshumanisent pour leur intérêt, des scientifiques qui font n’importe quoi au nom de leurs idéaux (à ne pas confondre avec ceux qui ont aidé Pendergast), cela a existé et cela existe encore. Et c’est sans doute un rêve pour certain. Effrayant ? Oui.
    J’ai aimé cette nouvelle aventure de Pendergast, de Constance et de Coldmoon, qui n’hésitent pas à aller au bout des choses. Je vous dirai bien « ils méritent de se reposer », si ce n’est que l’épilogue nous montre que cela ne sera pas vraiment possible.
    A l’année prochaine, Pendergast !

  • Le Monde de Marie 24 juillet 2020
    Rivière maudite - Douglas Preston - Lincoln Child

    Une nouvelle enquête dans laquelle on va prendre plaisir à retrouver le flegme de Aloysius, mais aussi Coldmoon qui va s’épaissir tout en nous dévoilant un peu plus ses capacités d’enquêteur, et enfin Constance, jeune femme femme originale qui prendra une place inattendue dans l’intrigue. Avec Pentergast ils forment un duo très intéressant. Deux personnages hors normes qui donnent une belle touche de séduction au récit.

    Une intrigue qui captivent dès les premières pages. Des faits surprenants, insolites. La mise ne place d’une équipe d’investigations pas forcément adéquate et avec laquelle Pentergast va devoir s’accommoder. Il trouvera l’efficacité ailleurs. Des recherches qui vont déranger et vont devenir très dangereuses pour ceux qui trouvent les réponses.

    Une dernière partie sous haute tension où tout s’éclaire mais où on va également prendre peur pour Aloysius. Au-delà de son flegme et son assurance, il va également se montrer sensible.

    Des personnages principaux toujours aussi intéressants et qui ont encore des choses à nous révéler, une intrigue très actuelle parce qu’elle nous parle de la migrations, elle nous tient en haleine de la première à la dernière ligne et se conclue sur une fin sous haute tension.

  • Killing79 29 juillet 2020
    Rivière maudite - Douglas Preston - Lincoln Child

    Quel bonheur de retrouver notre cher Aloysius Pendergast. Comme toujours, notre héros ne peut résister à l’appel d’une affaire qui met en ébullition son cerveau. Le mystère est son carburant. Le voilà donc propulsé au bord d’une plage sur laquelle se déversent par vague, des centaines de pieds mutilés.

    Fidèle à sa réputation, dès le début, notre héros se montre associable et arrogant avec les acteurs de cette enquête. Il impose son mode de fonctionnement atypique à tout le système. Il fait fi des règles d’investigations et n’en fait qu’à sa tête. Aux yeux des autres, il peut paraître insupportable mais au fil du temps, son charme décalé reprend le dessus pour fasciner les gens.

    Cette fois ci, Pendergast n’est pas seul. Il partage la vedette avec des acolytes apparus il y a quelques épisodes. Les chapitres alternent donc entre eux. Le sympathique Coldmoon et la truculente Constance apportent une touche de fraîcheur à l’aventure. A leurs côtés, on est lancé dans une succession de péripéties, sur un rythme effréné. Les scènes de réflexion succèdent aux scènes d’action. On ne s’ennuie jamais. Cette nouvelle équipe fait des merveilles.

    En ce qui concerne l’histoire elle-même, « Rivière maudite » est parfaitement maîtrisée par les auteurs. Le côté incroyable de l’enquête assure un suspense qui nous tient en haleine de bout en bout. De fausses pistes en petits indices, les évènements se libèrent progressivement jusqu’au final explosif.

    La notoriété de cette série reposait jusqu’à présent sur le charisme de son personnage principal. Cette fois-ci, d’autres protagonistes participent à la réussite de l’épisode. Comme d’habitude, la lecture est divertissante et sans prise de tête. Douglas Preston et Lincoln Child réussissent à rendre accessible et presque ludique un sujet pourtant macabre. Une nouvelle fois, un opus qui ravira les fans de Pendergast et les néophytes aussi !

    http://leslivresdek79.com/2020/07/29/573-preston-child-riviere-maudite/

  • Maks 2 août 2020
    Rivière maudite - Douglas Preston - Lincoln Child

    On ne change pas une formule qui marche, très bien même, nous sommes toujours aux côté d’Aloysius Pendergast, le célèbre inspecteur du FBI aussi doué qu’un Sherlock Holmes au look guindé, à l’esprit aiguisé et au comportement taciturne, ici accompagné de son dernier coéquipier en date à savoir l’inspecteur Coldmoon ainsi que de sa pupille Constance, aussi envoûtante qu’impressionnante.

    Le scénario est à la hauteur encore une fois avec une enquête tortueuse et peu commune, du suspense et de l’action, le tout avec de l’esprit et de la jugeote.

    Si vous aimez la série, foncez et sinon foncez quand même (vous n’êtes pas obligés d’avoir lu les autres tomes pour comprendre et ici vous passerez un excellent moment.)

    Pour ma part c’est un gros coup de coeur, comme (presque) à chaque Preston & Child.

    https://unbouquinsinonrien.blogspot.com/2020/08/riviere-maudite-preston-child.html

Votre #AvisPolar

Votre note :
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Bepolar.fr respecte les droits d’auteur et s’est toujours engagé à être rigoureux sur ce point, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos sont utilisées à des fins illustratives et non dans un but d’exploitation commerciale. et nous veillons à n’illustrer nos articles qu’avec des photos fournis dans les dossiers de presse prévues pour cette utilisation. Cependant, si vous, lecteur - anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe constatez qu’une photo est diffusée sur Bepolar.fr alors que les droits ne sont pas respectés, ayez la gentillesse de contacter la rédaction. Nous nous engageons à retirer toutes photos litigieuses. Merci pour votre compréhension.