Club Sang

Profitez de toutes nos fonctionnalités et bénéficiez de nos OFFRES EXCLUSIVES en vous inscrivant au CLUB.

JE REJOINS LE CLUB SANG

Santa muerte - Gabino Iglesias

Club Sang

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour pouvoir participer au Club !

2 #AvisPolar
0 enquêteur
l'a vu/lu
1 enquêteur
Veut la voir/lire

Résumé :

Austin, Texas. Tu t’appelles Fernando, et tu es mexicain. Immigré clandestin. Profession ? Dealer. Un beau jour… Non, oublie « beau ». Un jour, donc, tu es enlevé par les membres d’un gang méchamment tatoué qui ont aussi capturé ton pote Nestor. Pas ton meilleur souvenir, ça : tu dois les regarder le torturer et lui trancher la tête. Le message est clair. Ici, c’est chez eux.

Fernando croit en Dieu, et en plein d’autres trucs. Fernando jure en espagnol, et il a soif de vengeance. Avec l’aide d’une prêtresse Santeria, d’un chanteur portoricain cinglé et d’un tueur à gages russe, il se résoud à déchaîner l’enfer.

Écartelé entre deux pays, deux cultures, deux traditions, Fernando est un héros des temps modernes. Quand toutes les frontières se brouillent, géographiques, morales, spirituelles, seul un nouveau genre littéraire peut dessiner le paysage. Gabino Iglesias invente donc ici le barrio noir. Il y conjugue à merveille douleur et violence de l’exil, réalisme social et mysticisme survolté, mélancolie et humour dévastateur.

Galerie photos

Vos #AvisPolar

  • Asmo Stark 20 février 2020
    Santa muerte - Gabino Iglesias

    Austin, Texas. Fernando est un mexicain immigré clandestin qui travaille comme videur et dealer. Travailler comme dealer peut se révéler dangereux, la preuve il se fait enlever par les membres d’un gang au corps et visages couverts de tatouages. Arrivé à destination, il découvre Nestor, son ami, attaché à une chaise dans un piteux état. Indio le chef des tatoués veut faire passer un message à Guillermo, le chef de Fernando, il veut récupérer des territoires et Fernando doit se faire le messager sinon il finira comme Nestor. Pour bien appuyer son propos, Indio coupe quelques doigts de Nestor avant de le décapiter. Fernando est relâché, choqué par ce qu’il vient de voir et terrorisé par Indio qui semble habité par un démon. Malheureusement pour lui l’horreur n’est pas finie mais il va pouvoir trouver du réconfort auprès de Consuelo la mystique, et de l’aide auprès d’un vendeur de vélo, d’un tueur russe ou encore d’un assassin bling-bling.

    Que dire de ce livre si ce n’est que c’est un bulldozer ! Dès la première ligne on est plongé dans l’action et la violence, encore quelques pages et on assiste à une séance de tortures suivie d’une décapitation, bref la mise dans le bain est un vrai plongeon. On fini aussi choqué que Nando pour qui on se prend de sympathie. Nando est un fervent croyant qui compte sur la protection de Santa Muerte pour l’aider et lui voue un culte sans bornes à coup de bougies, de prières et de tatouages. Le mysticisme, les dieux et les croyances mexicaines sont omniprésentes dans le livre et dans la réalité crue et violente de l’Austin non touristique, apportent des touches de fantastiques. Les chapitres sont très courts, l’écriture directe, l’histoire très dense, tout se passe en moins de 180 pages si bien que le roman se lit d’une traite.
    Un roman violent, mystique et fantastique qui se lit aussi vite que Nando s’enfile ses Oxy.

  • calyenol 27 février 2020
    Santa muerte - Gabino Iglesias

    Salut !

    Il est sorti hier chez @sonatineeditions
    ՏԹՌԵԹ ʍՄeՐԵe de Gabino Iglesias.

    ՏԹՌԵԹ ʍՄeՐԵe se passe au Texas à Austin.
    Fernando dit "Nando" est mexicain.
    Il a immigré clandestinement et pour s’en sortir il deale.
    Un jour,il se fait enlever par un gang rival,la Mara Salvatrucha qui est un des aliés des plus grands cartels, celui du Sinaloa et des Zetas.
    Ils sont de ceux qui te tranchent la tête si tu te mets en travers de leurs chemins.
    Nando ne compte pas fléchir face à eux.
    Malgré la peur qui le tenaille,
    il est prêt à déchaîner l’enfer.

    .

    "Les charnières du coffre ont couiné comme un porc qu’on égorge,puis ils m’ont balancé à l’intérieur...Ils avaient mon flingue.J’étais mort.Mort sans avoir pu dire au revoir à ma mère."

    Petit livre de 179 pages, Gabino Iglesias nous entraîne en si peu de temps dans une guerre de territoire où seul le sang dit si tu es le vainceur ou pas.
    Tu tues,tu gagnes.T’es mort,t’as perdu !
    Des scènes sanglantes mêlaient à des prières à la sainte des morts donnent au livre du rythme sans temps mort.
    Digne d’un épisode de série de narcos trafiquants que je ne nommerai pas 😉 j’ai passé un moment sympa avec ce livre.
    J’aurais toutefois aimé qu’il y ait un peu plus de page pour approfondir l’histoire de chaque gang mais ça l’a fait quand même.
    ՏԹՌԵԹ ʍՄeՐԵe est un livre intense et captivant jusqu’au point final que je conseille aux amateurs du genre. .

Votre #AvisPolar

Votre note :
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Bepolar.fr respecte les droits d’auteur et s’est toujours engagé à être rigoureux sur ce point, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos sont utilisées à des fins illustratives et non dans un but d’exploitation commerciale. et nous veillons à n’illustrer nos articles qu’avec des photos fournis dans les dossiers de presse prévues pour cette utilisation. Cependant, si vous, lecteur - anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe constatez qu’une photo est diffusée sur Bepolar.fr alors que les droits ne sont pas respectés, ayez la gentillesse de contacter la rédaction. Nous nous engageons à retirer toutes photos litigieuses. Merci pour votre compréhension.