Fermé pour l’hiver - Jørn Lier Horst

Notez
Notes des internautes
1
#AvisPolar
Inscrivez-vous ou connectez-vous pour pouvoir participer au Club !
Vous devez être inscrit ou connecté pour bénéficier de votre médiathèque!
Notez
Notes des internautes

Résumé :

Un cambrioleur cagoulé est retrouvé assassiné dans un chalet du comté de Vestfold, au sud de la Norvège. William Wisting, inspecteur de la police criminelle de Larvik, une ville moyenne située à une centaine de kilomètres d’Oslo, est chargé de l’enquête. Très vite, la situation se complique. Le propriétaire du chalet, un célèbre présentateur de télévision, reste étrangement injoignable. Un homme mystérieux agresse Wisting en pleine nuit et lui vole sa voiture alors qu’il quitte la scène du crime. Pire, le cadavre du cambrioleur est dérobé à la morgue avant d’avoir pu être autopsié et l’incendie d’un appartement détruit des indices essentiels à l’investigation. Pour corser le tout, la propre fille de Wisting se voit mêlée à l’enquête quand elle découvre un second corps à la dérive dans une barque. Et pendant ce temps, des oiseaux morts tombent du ciel comme des mouches, dans ce comté bien tranquille...

Vos #AvisPolar

  • caro.l.i.t.ne 9 février 2019
    Fermé pour l’hiver - Jørn Lier Horst

    « Fermé pour l’hiver » est un polar nordique de Jorn Lier Horst ; le septième opus de la série William Wisting ; le premier publié en France chez Folio.
    Plusieurs chalets sont cambriolés au Sud de la Norvège, un cadavre est retrouvé dans un des chalets. William Wisting, héros récurrent, se voit confier l’enquête, qui mêle un célèbre présentateur de télévision. « Une affaire de meurtre conjuguée à du journalisme people »
    Horst nous propose un roman sans grande originalité et enfonce quelques portes ouvertes, telle l’implication de la fille de Wistling dans l’enquête.
    L’intrigue très classique est néanmoins bien structurée : la succession de phrases courtes et de chapitres brefs donne du rythme au roman.
    L’eau occupe une place importante dans le roman : les chalets sont en bord de mer, il pleut, le brouillard enveloppe le paysage, et le champ lexical de l’eau est omniprésent : l’ambiance est ainsi humide, désagréable, fantomatique.
    Ancien officier de police, Horst excelle dans les descriptions cliniques des scènes de crime et se montre très précis dans la narration de l’enquête, crédibilisant l’intrigue.
    Il nous propose également des descriptions imagées et poétiques du paysage insistant sur les couleurs tel un peintre ; « une scène d’infraction était comme une oeuvre d’art »
    Le personnage de Line, fille de Wistling qui s’essaie à l’écriture d’un polar offre une mise en abîme de la figure de l’écrivain.
    De même, les ramifications de l’enquête en Europe de l’Est permettent à l’auteur d’aborder la situation sociale en Lituanie et la culpabilité morale, qu’il aurait été intéressant d’approfondir.
    Un polar classique, donc, mais bien construit, au style fluide et rythmé qui offre un agréable moment de lecture.

Votre #AvisPolar

Votre note :
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Bepolar.fr respecte les droits d’auteur et s’est toujours engagé à être rigoureux sur ce point, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos sont utilisées à des fins illustratives et non dans un but d’exploitation commerciale. et nous veillons à n’illustrer nos articles qu’avec des photos fournis dans les dossiers de presse prévues pour cette utilisation. Cependant, si vous, lecteur - anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe constatez qu’une photo est diffusée sur Bepolar.fr alors que les droits ne sont pas respectés, ayez la gentillesse de contacter la rédaction. Nous nous engageons à retirer toutes photos litigieuses. Merci pour votre compréhension.