Seules les bêtes - Colin Niel

Club Sang

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour pouvoir participer au Club !

3 #AvisPolar
0 enquêteur
l'a vu/lu
0 enquêteur
Veut la voir/lire

Résumé :

Une femme a disparu. Sa voiture est retrouvée au départ d’un sentier de randonnée qui fait l’ascension vers le plateau où survivent quelques fermes habitées par des hommes seuls. Alors que les gendarmes n’ont aucune piste et que l’hiver impose sa loi, plusieurs personnes se savent pourtant liées à cette disparition. Tour à tour, elles prennent la parole et chacune a son secret, presque aussi précieux que sa propre vie. Et si le chemin qui mène à la vérité manque autant d’oxygène que les hauteurs du ciel qui ici écrase les vivants, c’est que cette histoire a commencé loin, bien loin de cette montagne sauvage où l’on est séparé de tout, sur un autre continent où les désirs d’ici battent la chamade.
Avec ce roman choral, Colin Niel orchestre un récit saisissant dans une campagne où le monde n’arrive que par rêves interposés. Sur le causse, cette immense île plate où tiennent quelques naufragés, il y a bien des endroits où dissimuler une femme, vivante ou morte, et plus d’une misère dans le cœur des hommes.

Vos #AvisPolar

  • La Caverne du Polar 2 décembre 2018
    Seules les bêtes - Colin Niel

    Seules les bêtes est le quatrième roman de Colin Niel. Après la trilogie en Guyane, il nous embarque dans les causses au coeur de la France rurale. C’est un roman choral en cinq actes. L’auteur adopte cette technique narrative pour son récit car il va croiser les destinés de cinq personnages.

    Evelyne Ducat, épouse d’un homme d’affaire qui a fait fortune à Paris, et qui est revenu habiter dans sa ville natale, a mystérieusement disparu lors d’une randonnée. Les recherches commencent ; la tempête, une mauvaise rencontre, un acte de vengeance, les gendarmes ne savent pas quelle piste ils doivent privilégiés. Cinq personnes vont alors nous raconter leur vérité à tour de rôle. Alice, assistante sociale qui aide les agriculteurs en difficulté, Joseph, éleveur de brebis, dépressif suite au décès de sa mère ainsi que trois autres personnages dont je ne révélerai pas le nom au risque d’en dire trop. Ils ont tous un lien avec la disparition d’Evelyne Ducat et vont donner leur version des faits et faire avancer à leur manière l’intrigue jusqu’au dénouement final.

    On est littéralement happé par l’environnement de chacun des personnages grâce aux paysages que l’auteur arrive à retranscrire à merveille. Colin Niel nous plonge au cœur même des vies des différents protagonistes.

    Seules les bêtes c’est l’histoire de plusieurs vies qui se croisent, mais chacun sa solitude, son histoire, sa voix et son langage. Ce roman aborde avec beaucoup de justesse, l’isolement, le travail et la grande solitude d’une partie du milieu paysan.

    C’est un roman noir déroutant d’une rare puissance qui est maitrisé du début à la fin. C’est une vrai réussite, je dis BRAVO Monsieur Niel.

  • Killing79 12 février 2019
    Seules les bêtes - Colin Niel

    L’existence de Colin Niel m’a été révélée le jour où il a reçu le prix Quais du Polar en 2016, pour « Obia » un petit pavé de 500 pages. Depuis lors, je repoussais régulièrement la découverte de cet auteur, et ce, jusqu’à la sortie récente de son nouveau bébé. Même si cette nouveauté ne fait pas partie de la trilogie guyanaise qui a fait son succès, j’ai pensé que je pourrais découvrir son œuvre grâce à ce roman plus bref. Disons que ça me donnait au moins la possibilité de rencontrer son style.

    Une chose est sûre, ce roman est vraiment original. D’une part par sa construction qui est composée de cinq parties. Pour chacune des parties, les narrateurs sont différents et apportent leurs versions des faits. L’évolution de cette affaire se dessine alors au fur et à mesure des détails qui nous sont rapportés. Plus on avance, plus les éléments s’emboitent et plus le dénouement se dévoile, non sans nous emmener habillement sur de fausses pistes.

    Mais ce polar sort aussi de l’ordinaire de par l’environnement dans lequel il évolue, qui est très peu traité dans ce genre littéraire : la montagne et sa campagne isolée. On se retrouve dans un coin reclus, loin de la foule, au milieu des élevages et des marchés. On ressent parfaitement l’ambiance qui règne dans ces lieux particuliers. Imprégné de ces conditions géographiques, l’auteur en profite pour nous dresser le portrait de personnages plutôt singuliers qui se retrouvent malgré eux et par un pur hasard au centre de cette affaire dramatique.

    En conclusion, je ressors ravi de cette première expérience avec Colin Niel. Son écriture est impeccable et m’a entraîné dans une intrigue jamais ennuyeuse et pleine de surprises. Sans user de sensationnel, mais avec quelques facilités scénaristiques, il nous offre une histoire vraiment captivante de bout en bout. Grâce à une narration bien huilée et maîtrisée, ce roman choral se distingue par le tableau social qu’il dépeint, dans lequel la solitude et l’isolement donnent naissance à des actes désespérés. Belle découverte !

  • jeanmid 5 avril 2019
    Seules les bêtes - Colin Niel

    Dans son quatrième roman Colon Niel délaisse pour la première fois la Guyane et le capitaine Anato pour nous plonger au coeur de la ruralité française . Plus précisément dans une commune montagneuse où la plupart des exploitations sont dédiées à l’élevage.
    En plein hiver, Evelyne Ducat , l’épouse d’un riche notable disparait sans laisser de traces si ce n’est son véhicule garé à proximité d’un sentier de randonnée . Malgré les recherches assidues menées par les gendarmes dans des conditions climatiques hostiles aucune piste n’aboutit . Mystère.
    Grâce aux récits de quatre protagonistes principaux , qui vont chacun à leur tour raconter leur histoire , nous allons progressivement découvrir la solitude , la misère sociale qui règne dans les campagnes françaises qui s’accompagne souvent de misère sexuelle et comment certains savent en profiter . Cette quête d’amour réel ou fantasmé qui mène nos personnages par le bout du nez jusqu’à pour certains commettre l’irréparable …
    Un livre original par sa construction , par l’histoire qu’il véhicule et son lot de surprises qu’elle contient , par la finesse des descriptions de ces personnages et ses recherches sur la langue . Je ne vous en dis pas plus , courez vous le procurer !

Votre #AvisPolar

Votre note :
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Bepolar.fr respecte les droits d’auteur et s’est toujours engagé à être rigoureux sur ce point, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos sont utilisées à des fins illustratives et non dans un but d’exploitation commerciale. et nous veillons à n’illustrer nos articles qu’avec des photos fournis dans les dossiers de presse prévues pour cette utilisation. Cependant, si vous, lecteur - anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe constatez qu’une photo est diffusée sur Bepolar.fr alors que les droits ne sont pas respectés, ayez la gentillesse de contacter la rédaction. Nous nous engageons à retirer toutes photos litigieuses. Merci pour votre compréhension.