Club Sang

Profitez de toutes nos fonctionnalités et bénéficiez de nos OFFRES EXCLUSIVES en vous inscrivant au CLUB.

JE REJOINS LE CLUB SANG

Blackwood - Michael Farris Smith

Club Sang

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour pouvoir participer au Club !

3 #AvisPolar
1 enquêteur
l'a vu/lu
1 enquêteur
Veut la voir/lire

Vénéneux.

Résumé :

Après y avoir vécu un drame quand il était enfant, Colburn est de retour à Red Bluff, Mississippi. Il y trouve une ville qui se meurt en silence. Lorsque deux enfants disparaissent, les tensions alors sous-jacentes éclatent au grand jour, et la vallée s’embrase.
Source : Sonatine Éditions

L'œuvre vous intéresse ? Achetez-la chez nos partenaires !

En librairie

Et chez vos libraires indépendants

  • Acheter sur Jesoutiensmalibrairie.com
  • Acheter sur lalibrairie.com
  • Acheter sur Place des libraires

Vos #AvisPolar

  • Matildany 24 juin 2021
    Blackwood - Michael Farris Smith

    Colburn a grandi au gré des humeurs familiales, entre un père froid et distant et une mère soumise à ces tensions. Lorsqu’à 12 ans, il assiste au suicide de son père, sa vie change et il quitte la petite ville de Red Bluff, Mississipi.
    Des années plus tard, il revient s’y installer, des logements étant offerts pour relancer l’économie de la petite ville, sinistrée, et il démarre un atelier de sculpture.
    Au même instant, une famille de marginaux erre dans la ville, sous l’œil désapprobateur du shérif Myer.
    Et quand des jumeaux disparaissent, l’ambiance vénéneuse semble se faufiler jusqu’à chaque protagoniste, à l’image du kudzu, plante invasive qui étouffe son environnement.
    Lent, moite, malsain...un roman noir, ou il y a peu d’espoir, mais une vraie ambiance. J’ai beaucoup aimé le style, qui pourrait sembler simpliste, mais dont chaque mot, chaque répétition, marque la cadence qui ressemble à une marche funèbre. Michael Farris Smith dépersonnalise ses personnages et humanise la nature. Pas un coup de cœur comme pour "La Route" de Cormac McCarthy, un de mes romans préférés, mais le style m’y a fait plus d’une fois penser.

    https://instagram.com/danygillet

  • Alexandra Thiry 18 juin 2021
    Blackwood - Michael Farris Smith

    Red Bulff, petite ville du Mississippi qui se meurt. Engluée dans la végétation. Oubliée au bord de la route. Même le shérif a pour objectif professionnel de ne jamais risquer sa vie. Lorsque’une famille dont le dysfonctionnement est inqualifiable autant qu’intolérable y fait halte, c’est tout cette bourgade sans histoire qui va être bousculée.

    Découverte de la plume très spéciale de @michaelfarrissmith.
    Si vous cherchez un récit d’action, un thriller haletant ; passez votre chemin.
    Ici, l’auteur nous propose un roman noir porté par une narration brute. Tout tient dans l’atmosphère pour un réel "roman d’ambiance".

    Certains personnages ne portent pas de noms. Ils sont uniquement un homme, une femme, un enfant. C’est assez impersonnel et ça rend le livre encore plus oppressant.

    Tout au long de la lecture, on sent un drame arriver. On sent une atmosphère lourde. On s’enfonce lentement dans le kudzu à la recherche de la vérité que l’on devine très vite. Des disparitions, un homme borderline ; il ne reste qu’à attendre l’étincelle.

    J’ai été tellement surprise par ce livre. Par les phrases et leur construction. Je ne pense pas avoir lu un roman qui ressemble à celui ci et je dois dire qu’il m’a beaucoup marqué !

  • stokely 28 mai 2021
    Blackwood - Michael Farris Smith

    J’ai confirmation avec cette lecture que Michael Farris Smith arrive complétement à m’embarquer avec sa plume dans les romans noirs qui sont vraiment des romans d’ambiance car il y a au final peu d’actions.

    Une ambiance vraiment étouffante à l’image de cette plante le kudzu, nous suivons ici le personnage de Colburn qui revient sur les lieux de son enfance, en parallèle nous suivons un couple avec un jeune enfant qui sont complétement marginaux, l’enfant doit d’ailleurs mendier pour pouvoir manger et les adultes voler de leur côté.

    Une des premières scènes et d’ailleurs vraiment très choquante et l’auteur bascule entre le personnage de Colburn et le couple et l’enfant constamment et il nous perd volontairement dans sa narration pour donner cette ambiance si particulière au récit.

    J’ai lu les 288 pages de ce récit quasiment d’une traite car même s’il y a peu d’action on a très envie de connaitre la suite de ce récit et la fin est vraiment pour moi à la hauteur de ce livre.

    Une confirmation pour moi du talent de l’auteur !

Votre #AvisPolar

Votre note :
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Bepolar.fr respecte les droits d’auteur et s’est toujours engagé à être rigoureux sur ce point, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos sont utilisées à des fins illustratives et non dans un but d’exploitation commerciale. et nous veillons à n’illustrer nos articles qu’avec des photos fournis dans les dossiers de presse prévues pour cette utilisation. Cependant, si vous, lecteur - anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe constatez qu’une photo est diffusée sur Bepolar.fr alors que les droits ne sont pas respectés, ayez la gentillesse de contacter la rédaction. Nous nous engageons à retirer toutes photos litigieuses. Merci pour votre compréhension.