La Reine de la Baltique - Viveca Sten

Notez
Notes des internautes
3
commentaires
Inscrivez-vous ou connectez-vous pour pouvoir participer au Club !
Vous devez être inscrit ou connecté pour bénéficier de votre médiathèque!
Notez
Notes des internautes

Vos avis

  • 1001histoires 11 août 2017
    La Reine de la Baltique - Viveca Sten

    La reine de la Baltique : publié en 2008 sous le titre original de "I de lugnaste vatten" et en France en 2013.

    C’est l’été sur l’île de Sandhamn, les fêtes de la Saint Jean viennent de s’achever. Henrik et Nora Linde sont en vacances dans la maison familiale de Nora avec leurs deux jeunes fils. Henrik est passionné de voile et de régates. Malgré de nombreux vacanciers, l’île de Sandhamn reste paisible, une clientèle huppée y séjourne.

    Un cadavre enchevêtré dans un filet de pêche est retrouvé sur une plage. Le décès n’est pas récent, il remonte au mois de mars. L’enquête doit être discrète pour ne pas déranger les vacanciers. Elle est confiée à Thomas Andreasson de la police criminelle de Nacka. Nacka est une commune du comté de Stockholm sur les rives de la Mer Baltique, Thomas est d’ailleurs un ancien de la police maritime de Nacka. Thomas connait bien Sandhamn puisqu’il possède une maison sur l’île voisine de Harö. Tout porte à croire que ce décès est accidentel. Mais Thomas a des doutes.

    Thomas Andreasson est un bon policier, jeune inspecteur souvent triste. Il est divorcé, son couple n’a pas surmonté la mort tragique d’un bébé. Il connait bien Nora, depuis l’enfance ils sont les meilleurs amis du monde. Thomas est le parrain du plus jeune fils de Nora.

    Lorsque la cousine du noyé est retrouvée assassinée à Sandhamn, l’enquête change radicalement de nature. Les pistes qui s’offrent à Thomas Andreasson sont ténues. Les meurtres sont peut être liés à un trafic d’alcool destiné à échapper aux taxes élevées, à moins que la solution de l’énigme ne réside dans le passé des habitants de l’île de Sandhamn et dans les secrets des familles qui y ont toujours vécu.

    Nora participe peu à l’enquête mais sa modeste contribution se révèle déterminante dès qu’elle donne son avis. Elle est très occupée par de récentes relations conflictuelles avec son mari qui s’oppose à ce qu’elle accepte une promotion au sein de la banque où elle est juriste. Ce nouveau poste se situe à Malmö et cela implique que Nora et sa famille devront déménager ce que son mari radiologue réputé à Stockholm n’imagine absolument pas.

    Ce premier roman de Viveca STEN est écrit dans un style très féminin avec de nombreuses descriptions sur l’harmonie des jardins, les aménagements intérieurs des maisons ou les tenues vestimentaires et avec une large place laissée aux tracas maternels. Thomas évolue dans un environnement féminin, la procureur Charlotte Öhman, ses collègues Margit et surtout Carina qui ne manque pas d’apprécier ce jeune, athlètique et beau policier qui suscite l’empathie après son expérience tragique de père.

    La lecture de ce roman est prenante, le suspence est sans cesse relancé. L’enquête et les appartés se succèdent de manière logique, les châpitres sont ordonnés selon les jours des cinq semaines que dure l’action. Le lecteur s’interroge, qui est le personnage principal, héros ou héroïne, Nora ou Thomas ? Le final est rîche en surprises avec des rebondissements et de l’action. Une véritable course contre la montre s’engage. Le lecteur va enfin savoir ce à quoi correspond le titre "La reine de la Baltique".

    http://cercle-du-polar-polaire.over-blog.com/2016/08/viveca-sten.html

  • 1001histoires 11 août 2017
    La Reine de la Baltique - Viveca Sten

    La reine de la Baltique : publié en 2008 sous le titre original de "I de lugnaste vatten" et en France en 2013.

    C’est l’été sur l’île de Sandhamn, les fêtes de la Saint Jean viennent de s’achever. Henrik et Nora Linde sont en vacances dans la maison familiale de Nora avec leurs deux jeunes fils. Henrik est passionné de voile et de régates. Malgré de nombreux vacanciers, l’île de Sandhamn reste paisible, une clientèle huppée y séjourne.

    Un cadavre enchevêtré dans un filet de pêche est retrouvé sur une plage. Le décès n’est pas récent, il remonte au mois de mars. L’enquête doit être discrète pour ne pas déranger les vacanciers. Elle est confiée à Thomas Andreasson de la police criminelle de Nacka. Nacka est une commune du comté de Stockholm sur les rives de la Mer Baltique, Thomas est d’ailleurs un ancien de la police maritime de Nacka. Thomas connait bien Sandhamn puisqu’il possède une maison sur l’île voisine de Harö. Tout porte à croire que ce décès est accidentel. Mais Thomas a des doutes.

    Thomas Andreasson est un bon policier, jeune inspecteur souvent triste. Il est divorcé, son couple n’a pas surmonté la mort tragique d’un bébé. Il connait bien Nora, depuis l’enfance ils sont les meilleurs amis du monde. Thomas est le parrain du plus jeune fils de Nora.

    Lorsque la cousine du noyé est retrouvée assassinée à Sandhamn, l’enquête change radicalement de nature. Les pistes qui s’offrent à Thomas Andreasson sont ténues. Les meurtres sont peut être liés à un trafic d’alcool destiné à échapper aux taxes élevées, à moins que la solution de l’énigme ne réside dans le passé des habitants de l’île de Sandhamn et dans les secrets des familles qui y ont toujours vécu.

    Nora participe peu à l’enquête mais sa modeste contribution se révèle déterminante dès qu’elle donne son avis. Elle est très occupée par de récentes relations conflictuelles avec son mari qui s’oppose à ce qu’elle accepte une promotion au sein de la banque où elle est juriste. Ce nouveau poste se situe à Malmö et cela implique que Nora et sa famille devront déménager ce que son mari radiologue réputé à Stockholm n’imagine absolument pas.

    Ce premier roman de Viveca STEN est écrit dans un style très féminin avec de nombreuses descriptions sur l’harmonie des jardins, les aménagements intérieurs des maisons ou les tenues vestimentaires et avec une large place laissée aux tracas maternels. Thomas évolue dans un environnement féminin, la procureur Charlotte Öhman, ses collègues Margit et surtout Carina qui ne manque pas d’apprécier ce jeune, athlètique et beau policier qui suscite l’empathie après son expérience tragique de père.

    La lecture de ce roman est prenante, le suspence est sans cesse relancé. L’enquête et les appartés se succèdent de manière logique, les châpitres sont ordonnés selon les jours des cinq semaines que dure l’action. Le lecteur s’interroge, qui est le personnage principal, héros ou héroïne, Nora ou Thomas ? Le final est rîche en surprises avec des rebondissements et de l’action. Une véritable course contre la montre s’engage. Le lecteur va enfin savoir ce à quoi correspond le titre "La reine de la Baltique".

    http://cercle-du-polar-polaire.over-blog.com/2016/08/viveca-sten.html

  • 1001histoires 11 août 2017
    La Reine de la Baltique - Viveca Sten

    La reine de la Baltique : publié en 2008 sous le titre original de "I de lugnaste vatten" et en France en 2013.

    C’est l’été sur l’île de Sandhamn, les fêtes de la Saint Jean viennent de s’achever. Henrik et Nora Linde sont en vacances dans la maison familiale de Nora avec leurs deux jeunes fils. Henrik est passionné de voile et de régates. Malgré de nombreux vacanciers, l’île de Sandhamn reste paisible, une clientèle huppée y séjourne.

    Un cadavre enchevêtré dans un filet de pêche est retrouvé sur une plage. Le décès n’est pas récent, il remonte au mois de mars. L’enquête doit être discrète pour ne pas déranger les vacanciers. Elle est confiée à Thomas Andreasson de la police criminelle de Nacka. Nacka est une commune du comté de Stockholm sur les rives de la Mer Baltique, Thomas est d’ailleurs un ancien de la police maritime de Nacka. Thomas connait bien Sandhamn puisqu’il possède une maison sur l’île voisine de Harö. Tout porte à croire que ce décès est accidentel. Mais Thomas a des doutes.

    Thomas Andreasson est un bon policier, jeune inspecteur souvent triste. Il est divorcé, son couple n’a pas surmonté la mort tragique d’un bébé. Il connait bien Nora, depuis l’enfance ils sont les meilleurs amis du monde. Thomas est le parrain du plus jeune fils de Nora.

    Lorsque la cousine du noyé est retrouvée assassinée à Sandhamn, l’enquête change radicalement de nature. Les pistes qui s’offrent à Thomas Andreasson sont ténues. Les meurtres sont peut être liés à un trafic d’alcool destiné à échapper aux taxes élevées, à moins que la solution de l’énigme ne réside dans le passé des habitants de l’île de Sandhamn et dans les secrets des familles qui y ont toujours vécu.

    Nora participe peu à l’enquête mais sa modeste contribution se révèle déterminante dès qu’elle donne son avis. Elle est très occupée par de récentes relations conflictuelles avec son mari qui s’oppose à ce qu’elle accepte une promotion au sein de la banque où elle est juriste. Ce nouveau poste se situe à Malmö et cela implique que Nora et sa famille devront déménager ce que son mari radiologue réputé à Stockholm n’imagine absolument pas.

    Ce premier roman de Viveca STEN est écrit dans un style très féminin avec de nombreuses descriptions sur l’harmonie des jardins, les aménagements intérieurs des maisons ou les tenues vestimentaires et avec une large place laissée aux tracas maternels. Thomas évolue dans un environnement féminin, la procureur Charlotte Öhman, ses collègues Margit et surtout Carina qui ne manque pas d’apprécier ce jeune, athlètique et beau policier qui suscite l’empathie après son expérience tragique de père.

    La lecture de ce roman est prenante, le suspence est sans cesse relancé. L’enquête et les appartés se succèdent de manière logique, les châpitres sont ordonnés selon les jours des cinq semaines que dure l’action. Le lecteur s’interroge, qui est le personnage principal, héros ou héroïne, Nora ou Thomas ? Le final est rîche en surprises avec des rebondissements et de l’action. Une véritable course contre la montre s’engage. Le lecteur va enfin savoir ce à quoi correspond le titre "La reine de la Baltique".

    http://cercle-du-polar-polaire.over-blog.com/2016/08/viveca-sten.html

Avis Babelio Babelio

  • 11 octobre, par Alicata

    Un roman policier bien sympathique, bien ficelé même si l'enquête n'est pas assez développée et qu'il y a beaucoup de "comme par hasard". Les îles nordiques offrent un cadre dépaysant et les personnag...

    Lire la suite

  • 12 septembre, par Camilleseslivres

    Premier roman lu de cet auteur que j'ai acheté en "Avant Première France Loisirs". L'intrigue est prenante, on découvre un cadavre, puis deux... Sur cette petite île où tout le monde se connait, j...

    Lire la suite

  • 30 août, par steph89

    Un promeneur découvre un cadavre échoué sur une plage de la mer baltique. Thomas Andreasson, originaire de la région est chargé de l'enquête. En plus de ses équipiers, Nora Linde, son amie d'enfance, ...

    Lire la suite

  • 15 août, par polarjazz

    C'est en fin de roman que l'on comprend le titre. La reine de la Baltique est un phare. Cette information arrive comme un cheveu sur la soupe. Viveca Stern utilise les ficelles du polar avec amateuris...

    Lire la suite

  • 23 juillet, par fihi72

    Voilà une auteur que je découvre et en même temps un coup de coeur. Nous voici plongé au coeur de meurtres qui se produisent et pas facile de retrouver le ou les coupables. C'est presque vers la fi...

    Lire la suite

  • 28 juin, par Gaoulette

    Merci à ma jumelle Missnefer pour cette suggestion de LC à Marie et moi. Encore une fois elle a tapé juste en ce qui me concerne. Je préfère les thrillers psychologiques que les polars donc je ne par...

    Lire la suite

  • 27 mai, par Valcab

    J'avais entendu du bien de cette auteure... la nouvelle "Camilla Lackberg". Alors j'ai décidé de lire le premier de ses romans. Mais alors là quelle déception ! Pas d'intrigue, mal écrit (ou mal tradu...

    Lire la suite

  • 17 mai, par Corinne70190

    J'ai bien apprécié ma lecture, pas de grandes surprise mais des personnages sympathiques.

    Lire la suite

  • 25 avril, par CathR

    Un premier mort retrouve sur plage, accident? Meutre? Puis une seconde mort, cousine du 1er...puis un troisième corp, rejeté par la mer le tout sur une île charmante où il semble faire si bon vivre. ...

    Lire la suite

  • 4 avril, par ColineK

    Livre bien, le suspens et l'intrigue sont là. Malheureusement, j'ai trouvé qu'au niveau du rythme c'était un peu long. Chapeau pour la fin !! Je ne m'y attendais pas du tout !

    Lire la suite

Votre commentaire

Votre note :
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?