Club Sang

Profitez de toutes nos fonctionnalités et bénéficiez de nos OFFRES EXCLUSIVES en vous inscrivant au CLUB.

JE REJOINS LE CLUB SANG

Le serpent majuscule - Pierre Lemaitre

Club Sang

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour pouvoir participer au Club !

4 #AvisPolar
0 enquêteur
l'a vu/lu
1 enquêteur
Veut la voir/lire

Résumé :

Avec Mathilde, jamais une balle plus haute que l’autre, du travail propre et sans bavures. Ce soir est une exception. Une fantaisie. Elle aurait pu agir de plus loin, faire moins de dégâts, et ne tirer qu’une seule balle, bien sûr."

Dans ce réjouissant jeu de massacre où l’on tue tous les affreux, Pierre Lemaitre joue en virtuose de sa plume caustique. Avec cette œuvre de jeunesse inédite, il fait cadeau à ses lecteurs d’un roman noir et subversif qui marque ses adieux au genre.
Dialogues cinglants, portraits saisissants, scénario impitoyable : du pur Pierre Lemaitre.
Source : Éditions Albin Michel

L'œuvre vous intéresse ? Achetez-la chez nos partenaires !

En librairie

Et chez vos libraires indépendants

  • Acheter sur Jesoutiensmalibrairie.com
  • Acheter sur lalibrairie.com
  • Acheter sur Place des libraires

Vos #AvisPolar

  • reb_books 29 septembre 2021
    Le serpent majuscule - Pierre Lemaitre

    1985. Mathilde, tueuse à gages, a toujours livré un travail très professionnel, jusqu’à ce soir de mission à Paris, où une fantaisie dans le programme va engendrer des conséquences désastreuses…

    Le bandeau de couverture résume parfaitement le roman : « drôle, immoral, réjouissant ! ».
    Difficile de parler de ce polar sans spoiler l’intrigue et les nombreux rebondissements qui arrivent aux héros. J’ai aimé détester le personnage de Mathilde, cette vieille tueuse à gages, ex-résistante, qui perd la boule et dont les actes vont engendrer plein de conséquences désastreuses. Les situations sont rocambolesques, les gens tombent comme des mouches, un vrai jeu de massacre savoureux !

    Comme expliqué dans la préface par l’auteur, Le serpent majuscule est le tout premier polar écrit par Pierre Lemaitre, une œuvre de jeunesse qui dormait dans un tiroir et qu’il a décidé de publier récemment, en même temps qu’il faisait ses adieux au polar. C’était le tout premier roman que je lisais de Lemaitre, je ne peux donc pas comparer à ces autres livres mais j’ai beaucoup apprécié sa plume et ça m’a donné envie de lire le reste de son œuvre. D’ailleurs, Au revoir là-haut dort dans ma PAL depuis sa sortie en 2013 (la honte, je sais…).

    En résumé, un bon moment de lecture avec ce polar atypique et décalé.

  • carolivre 13 août 2021
    Le serpent majuscule - Pierre Lemaitre

    Mathilde a la soixantaine. Elle est veuve, ne s’entend pas bien avec sa fille unique. Elle vit seule avec son chien Ludo, dans son petit pavillon de banlieue. Personne ne pourrait soupçonner cette petite mamie rondelette de se livrer à des activités dangereuses. Car Mathilde cache bien son jeu. A bord de sa Renault 25, armée de son pistolet, elle exécute avec froideur des hommes ou des femmes, parce que c’est son boulot et qu’elle doit bien répondre aux contrats donnés par Henri. Mais un jour Mathilde commence à perdre la mémoire et là tout débloque…

    Bienvenue dans un polar complètement déjanté et totalement jouissif. Pierre Lemaître nous offre ici un roman un peu dingue dans lequel les morts s’enchaînent à vitesse grand V. Mathilde est une sorte de tueuse à gages vieillissante et qui commence à débloquer sévère, exécutant à tout va des contrats complètement imaginaires.

    Ne vous attachez à aucun personnage car il pourrait s’avérer qu’ils se fassent dézinguer sans raison par mamie Mathilde. C’est drôle, irrévérencieux, teinté de noirceur. C’est aussi un roman qui, entre les lignes, parle du naufrage de la vieillesse : la solitude, l’abandon, la perte de la mémoire. Le ton est toujours juste sans jamais tomber dans le grotesque.

    L’auteur situe, en outre, son roman dans les années 80. Pas de GPS, de téléphones portables. Difficile dans ces conditions de mener une enquête pour la police ce qui rend la cavale folle de Mathilde encore plus barrée ! J’ai vraiment beaucoup aimé cette lecture réjouissante avec un personnage vraiment bien campé !

    « Le Serpent majuscule » est un roman savoureux d’une noirceur piquante mais très drôle !

  • lemurmuredesameslivres 9 août 2021
    Le serpent majuscule - Pierre Lemaitre

    Que se passe t’il quand une tueuse à gages vieillit et commence à perdre la tête ? De fâcheuses déconvenues qui pourraient bien mettre tout le monde dans la panade. Et que se passe t’il quand, de surcroît, ladite tueuse à gages est outrageusement chanceuse et brillante ? « C’est la cata, c’est la cata, c’est la catastrophe ! »

    Oh punaise ! Mais quelle histoire ! Quel roman noir délicieusement loufoque, drôle, incroyable !

    Tout a commencé à cause du chien. Henri aurait dû savoir qu’il y avait anguille sous roche. Pas le genre de Mathilde ce travail. C’est trop voyant, trop risqué. Quand il comprend que son meilleur élément perd la raison, il est trop tard, elle est déjà incontrôlable, et les dommages collatéraux, irréversibles.

    Pierre Lemaître brosse un portrait au vitriol de son personnage principal, Mathilde Perrin, une vieille dame, veuve, tout ce qu’il y a de plus ordinaire. Enfin, en apparence. Car Mathilde est tueuse à gages, et elle est très douée pour son métier. Il faut dire qu’elle a commencé jeune, pendant la guerre. Cette dernière nous régale de ses réflexions saugrenues et décalées. Quand elle pense « quel con », elle dit « vous êtes gentil ». Avec elle, tout le monde en prend pour son grade. Ludo, le dalmatien, le sait bien lui. Dès qu’il la sent un peu tendue, il se fait le plus petit possible, car c’est sûr, « sa vision est basée sur le mouvement ». Disparaître des écrans radars, et attendre que ça passe !

    Ce qui est hilarant chez elle, c’est le décalage totalement incongru entre les horribles choses qu’elle est en train de faire et les pensées qui l’habitent au même moment.

    Pourtant, Mathilde est un personnage qui m’a touchée, malgré son aigreur, malgré l’absurdité de son comportement. Elle peut se montrer très lucide, puis l’instant d’après, être convaincue de vérités qui n’en sont pas. Ses conversations fictives avec cet homme qu’elle aime malgré tout, m’ont émue.

    Hasard ou malchance, d’autres protagonistes vont croiser sa route. A la manière d’un roman choral, ils sont tous narrateurs de leur histoire. Des personnages intéressants et sympathiques, auxquels je me suis attachée.

    Avec Le serpent majuscule, j’ai passé un super moment de lecture, un sourire planté tout du long sur le visage. Pas d’avis mitigé pour moi, non, un avis assuré et positif. Peu importe que ça soit le premier roman de l’auteur, peu importe qu’il ne soit pas parfait, je l’ai tout simplement a-do-ré !

    Caroline - Le murmure des âmes livres

  • Priou Alain 23 juin 2021
    Le serpent majuscule - Pierre Lemaitre

    Livre drôle, bien écrit, passionnant. C est du bon Lemaitre

Votre #AvisPolar

Votre note :
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Bepolar.fr respecte les droits d’auteur et s’est toujours engagé à être rigoureux sur ce point, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos sont utilisées à des fins illustratives et non dans un but d’exploitation commerciale. et nous veillons à n’illustrer nos articles qu’avec des photos fournis dans les dossiers de presse prévues pour cette utilisation. Cependant, si vous, lecteur - anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe constatez qu’une photo est diffusée sur Bepolar.fr alors que les droits ne sont pas respectés, ayez la gentillesse de contacter la rédaction. Nous nous engageons à retirer toutes photos litigieuses. Merci pour votre compréhension.