Club Sang

Profitez de toutes nos fonctionnalités et bénéficiez de nos OFFRES EXCLUSIVES en vous inscrivant au CLUB.

JE REJOINS LE CLUB SANG

Top 40 des comédies policières cultes n°32 : Les Ripoux, de Claude Zidi

Les Ripoux, de Claude Zidi
Avec : Philippe Noiret, Thierry Lhermitte, Grace de Capitani, Régine
Année : 1984

Trois César, pas loin de 6 millions de spectateurs au compteur... Les Ripoux reste un indécrottable challenger de la comédie française des années 80 et les innombrables rediffusions ne manquent pas de nous le rappeler chaque année. Or, le film de Zidi n’usurpe pas sa place d’œuvre culte. Mieux : il y a même une aura attachante autour de ce petit film. On apprécie aujourd’hui tout particulièrement ses fleurs fanées : le Barbès documentaire de 84 avec ses bistrots authentiques, ses jeux de hasard et ses turfistes. Mais le long-métrage vaut d’abord pour son duo d’acteurs : d’un côté Philippe Noiret (René) en vieux ripoux crédible et désopilant, de l’autre Thierry Lhermitte (François) en jeunot fraîchement sorti de l’école de police d’Épinal et farouchement désireux de faire respecter la loi dans le texte. Le premier s’octroie des privilèges dues à sa fonction et multiplie les combines (toutes tirées par les cheveux évidemment mais très drôles) : ne pas payer au restaurant, parier des sommes astronomiques au Tiercé, magouiller avec quelques truands gravitant autour du bistrot "Au rendez-vous des trotteurs" rue Championnet. Le second s’apparente à un incorruptible totalement obtus. Alors forcément, le carambolage entre les deux fait des merveilles. Entre comédie bien crasse et simili-mélo ne tarissant pas sur l’émotion dans sa seconde partie, Les Ripoux se voit de plus secondé par une bande originale jazzy sensible signée Francis Lai.

Cet hymne au 18e arrondissement et au titi-parisianisme est assurément l’un des tous meilleurs films de Claude Zidi (Les Bidasses en folie, L’aile ou la cuisse ou La Zizanie). Ses deux suites (Ripoux contre ripoux en 1989 puis Ripoux 3 en 2003) ne bénéficièrent malheureusement pas du même soin, perdant peu à peu en inspiration autant qu’en veine sociologique. Ces deux longs-métrages valent néanmoins d’être vus en cela qu’ils donnent qu’ils fournissent quelques nouvelles bienvenues de cet incorrigible de René. À noter parmi les seconds couteaux le rôle malicieux de Régine, ex prostituée et compagne de René, ou encore l’interprétation suave de Grace de Capitani.

Galerie photos

spip-slider
spip-bandeau

Votre #AvisPolar

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Bepolar.fr respecte les droits d’auteur et s’est toujours engagé à être rigoureux sur ce point, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos sont utilisées à des fins illustratives et non dans un but d’exploitation commerciale. et nous veillons à n’illustrer nos articles qu’avec des photos fournis dans les dossiers de presse prévues pour cette utilisation. Cependant, si vous, lecteur - anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe constatez qu’une photo est diffusée sur Bepolar.fr alors que les droits ne sont pas respectés, ayez la gentillesse de contacter la rédaction. Nous nous engageons à retirer toutes photos litigieuses. Merci pour votre compréhension.