Club Sang

Profitez de toutes nos fonctionnalités et bénéficiez de nos OFFRES EXCLUSIVES en vous inscrivant au CLUB.

JE REJOINS LE CLUB SANG

Top 40 des comédies policières cultes n°29 :

Meurtre mystérieux à Manhattan, de Woody Allen
Avec : Woody Allen, Dian Keaton, Anjelica Huston, Alan Alda, Joy Behar
Année : 1993

Naviguant entre polar et comédie romantique, ce film de Woody Allen de 1993 sonne comme la suite secrète de Annie Hall. Une quinzaine d’années plus tard, on a l’impression de retrouver le couple formé par le duo Diane Keaton - Woody Allen de 1977.

Exit les intellos-bohèmes et leur désinvolture, les complices sont devenus des bourgeois un peu trop rangés et trop bien installés dans leur routine. Leur existence se résume à des dîners entre amis dans des restaurants chics et à une foultitude de spectacles au théâtre ou à l’opéra. Si Larry Lipton (Allen) s’en accommode presque sans difficulté, son épouse Carol Lipton (Keaton) se sent un peu à l’étroit dans cette existence bien trop réglée. Du reste, le couple s’ennuie beaucoup lorsqu’il regagne son appartement cossu. Un beau jour, ce petit empire des habitudes vacille : la mort par crise cardiaque d’une voisine croisée peu auparavant pousse Carol à mener l’enquête. Bientôt, son couard de mari, Larry, en fait autant et ce petit jeu de déconstruction s’avère jouissif.

Si toute cette affaire ressemble à l’échelle de la filmographie de Woody à du pur divertissement ne se refusant pas de nombreux instants burlesques (le coup de la cabine téléphonique, plusieurs scènes notamment dans l’ascenseur...), tout cela n’arrive pas complètement à nous détacher du cœur du sujet – plus complexe et dense qu’on ne l’imagine – : l’histoire d’amour voire le mélodrame. Au-delà de la toile de fond en forme de jeu de Cluedo tentaculaire, on voit ainsi d’un côté Carol flirter avec un ancienne connaissance, Ted avec Marcia, une romancière séduisante et délurée campée par Anjelica Huston.

La mise en scène de cette oeuvre composite s’avère elle aussi plus multiple que prévu. Deux univers s’y juxtaposent avec d’une part le Manhattan confortable qui fascine tant le cinéaste (les travées de l’Upper West Sode, le Metropolitan opera...), d’autre part les décors et référentiels (quartier désolé, vieil entrepôt, ponts...) de quelques classiques du polar. À noter que La Dame de Shanghai (Welles) ou encore Assurance sur la mort (Wilder) – l’une des œuvres favorites de Woody Allen – sont entre autres directement cités. De fait, Meurtre mystérieux à Manhattan fleure bon l’admiration du cinéaste pour New York ou encore Diane Keaton.

C’est drôle, sensible et les protagonistes se transforment peu à peu en véritables auteurs, allant jusqu’à prendre en filigrane le contrôle de la trajectoire de l’intrigue. Premier film policier de Woody Allen, une œuvre à ne pas mésestimer...

Galerie photos

Votre #AvisPolar

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Bepolar.fr respecte les droits d’auteur et s’est toujours engagé à être rigoureux sur ce point, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos sont utilisées à des fins illustratives et non dans un but d’exploitation commerciale. et nous veillons à n’illustrer nos articles qu’avec des photos fournis dans les dossiers de presse prévues pour cette utilisation. Cependant, si vous, lecteur - anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe constatez qu’une photo est diffusée sur Bepolar.fr alors que les droits ne sont pas respectés, ayez la gentillesse de contacter la rédaction. Nous nous engageons à retirer toutes photos litigieuses. Merci pour votre compréhension.