Club Sang

Profitez de toutes nos fonctionnalités et bénéficiez de nos OFFRES EXCLUSIVES en vous inscrivant au CLUB.

JE REJOINS LE CLUB SANG

Top 40 des comédies policières cultes n°19 : Mais qui a tué Pamela Rose ?

Mais qui a tué Pamela Rose ? d’Éric Lartigau
Avec : Kad Merad, Olivier Baroux, Gérard Darmon, Jean-Paul Rouve
Année : 2003

Premier film d’Éric Lartigau (Prête-moi ta main, La Famille Bélier), Mais qui a tué Pamelo Rose ? sort en 2003 dans la droite lignée de La Cité de la Peur (Alain Berbérian, 1994) et des ZAZ (Y a-t-il un flic...). Absurde et pétri de clins d’oeil, son dispositif se présente comme une parodie de thriller psychologique – on pense aux réalisateurs Jonathan Demme ou encore David Fincher. L’histoire se veut confondante de clichés et c’est précisément ce qui permet à l’humour d’advenir avec une telle intensité.

Pamela Rose, une strip-teaseuse, a été retrouvée assassinée dans un hôtel d’une petite ville des États-Unis, Bornsville. Deux agents du FBI, Richard Bullit (en hommage au Steve McQueen du film Bullit) et Douglas Riper – campés par Kad Merad et Olivier Baroux –, sont envoyés pour enquêter. Le duo de choc doit bientôt faire face notamment à Doug Marley (Jean-Paul Rouve), un shérif local peu disposé à collaborer – dont on adore la moustache et les franges texanes. Le décor a beau sembler celui du sud des USA, le film est tourné en France et ce détail renforce les velléités caricaturales de Mais qui a tué Pamela Rose ?.

Car tout ici se voit dynamité par un humour franchouillard à prendre au 50e degré. Passant au shaker moult références de polars à l’instar de la série Twin Peaks (David Lynch) – Pamela Rose se veut d’ailleurs un anagramme bancal de Laura Palmer –, du Silence des Agneaux (on croise une élève de l’école du FBI nommée Starling) ou encore de Seven (pour la mise en scène), le long-métrage fait montre somme tout assez sophistiqué.

Ce n’est certes pas le perfectionnisme du Hazanavicius d’OSS 117 mais la direction artistique ne démérite pas. Remarquons la présence au casting de Gérard Darmon en étrange animateur de radio locale, recours tout aussi heureux que référentiel. Le cocktail loufoque concocté par toute cette bande de joyeux drilles, lesquels ne cachent pas leur affection pour les Nuls, sécrète à peu près un gag toutes les dix secondes.

Tantôt très drôles, tantôt d’une débilité les rendant difficilement accessibles à la première vision (il peut s’avérer utile de s’entraîner en regardant Kamoulox, le jeu télévisé de Kad et O), les blagues dessinent un non-sens effleurant par moment étrangement celui des premiers Quentin Dupieux – impression que renforce sans doute le décor américain. Mention spéciale pour Alain Chabat en chanteur de country. À noter que Mais qui a tué Pamela Rose ? est tiré d’une série de sketchs éponyme diffusée sur la chaîne Comédie ! et d’une pièce de théâtre.

Galerie photos

spip-bandeau
spip-slider

Votre #AvisPolar

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Bepolar.fr respecte les droits d’auteur et s’est toujours engagé à être rigoureux sur ce point, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos sont utilisées à des fins illustratives et non dans un but d’exploitation commerciale. et nous veillons à n’illustrer nos articles qu’avec des photos fournis dans les dossiers de presse prévues pour cette utilisation. Cependant, si vous, lecteur - anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe constatez qu’une photo est diffusée sur Bepolar.fr alors que les droits ne sont pas respectés, ayez la gentillesse de contacter la rédaction. Nous nous engageons à retirer toutes photos litigieuses. Merci pour votre compréhension.